Le “merci” impuni

Namur, 9 décembre 2010.

Ce tournoi est un 40€+1R+1A (stack de départ, 2500 jetons, 1 rebuy de 2500 jetons, 1 add-on de 3500 jetons) . Arrivé presque à la fin de la période de rebuy, je prends à la pause, l’unique rebuy autorisé et l’add-on. Le tournoi me coûte donc 100 euros d’inscription et je démarre avec un tapis avoisinant 7.000.

Je trouve UTG+2, et je call la relance à 500 de UTG sur blinds 100-200. Un autre gars, en postion tardive call. Flop: . UTG check, je mise 1500 et les deux joueurs me payent. Turn: . Le premier check, je pousse mon tapis pour 4500 et les deux passent.

J’ai . Je suis UTG et ouvre à 500 sur des blinds 100-200. Deux gars me payent. Je connais le deuxième pour avoir déjà joué quelques fois avec lui. Il aime arracher les pots lorsqu’il ressent de la faiblesse. Flop: . Je check, le second check, et le deuxième mise 1100 que je paye rapidement pour faire croire au tirage couleur. Le premier passe. A cet instant, je crois que mon valet est complètement invisible car je pense que ce joueur ne peut pas imaginer, vu la tendance Namuroise, qu’on ne mise pas et ne relance pas au flop avec un brelan hors-position, lorsqu’un tirage couleur est présent. Turn: , je check, il check aussi. Bien sûr la couleur est rentrée, et c’est ce que je représente, il n’a donc aucun intérêt à miser ici. River: . Excellente carte, non pas parce qu’elle me donne le full, car je suis convaincu qu’il n’a pas la couleur, mais excellente parce que comme lui croit que je joue la couleur, elle peut induire un bluff de sa part pour me faire sortir du coup. Je pourrais checker, car je pense avoir beaucoup de chances qu’il mise. Seulement, si je check-raise, il ne payera sans doute plus, je le vois sur rien du tout. Comme ce pot fait environ 4000, je ne peux pas m’attendre à ce qu’il mise plus que 4000 s’il décide de bluffer. Je préfère miser et me faire relancer. Je mise 2200 et il relance rapidement à 4500. Dommage que la relance soit si faible, je suis un peu déçu.  C’est dangereux de sa part quand-même, car si j’ai juste la couleur, il a une bonne fold equity, mais elle n’est pas maximisée ici. Un poisson pourrait payer perdant avec la couleur. Peut-être pense-t-il que je n’en suis pas un. Mais c’est paradoxal, car le fait de miser ici, premier de parole ne peut être fait que par un poisson avec juste une couleur, qui ne sera payée que par mieux, et qui est sujette à la relance en bluff. Avec couleur, le move correct aurait été le check-call, ou check-fold en fonction des reads. Suite à sa relance, je pourrais sur-relancer à tapis, mais je n’y vois que peu d’intérêt, car je ne suis payé que par un valet ou un jeu meilleur (J5 ou 33, hautement improbables). Je trouve plus intéressant de le voir me montrer son jeu que de le faire passer ici. Je paye et il muck ;).

Avec au SB, je complète à 300 sur les blinds 150-300, suite à 3 limps. Le flop est . Je check, et le BB mise 1000. Les deux joueurs suivant passent et je paye. Je vois le BB sur un As, souvent mal soutenu, puisqu’il n’a pas bougé préflop et décide de prendre la main au flop. Avec deux personnes qui parlent après lui au flop, il ne mise pas sans l’As, alors qu’il n’a montré aucune force préflop. Turn: . Cette carte ne m’arrange pas, car maintenant, mon kicker ne sert plus à rien, et on partage avec le kicker roi. Je n’ai donc que peu d’intérêt à miser ici, si ce n’est pour le faire passer, mais même si l’As est très probable dans sa main, je n’ai pas assez à gagner, car l’unique but est d’éviter le partage. Il a 5000 au tapis. Je le ferai rarement passer d’une part, et d’autre part les fois où il passera, je ne récupérerai que 1600 jetons de plus. Par contre le peu de fois où mon jeu sera battu, je perdrai son tapis, plus de 5000 et me retrouverai dans une situation très délicate après. Je check et il check derrière, ce qui confirme pour moi qu’il a un As et préfère contrôler le pot ici. River: . Belle carte! Il s’agit maintenant de prendre de la valeur avec cette double pair qui est sans doute le meilleur jeu. Il a 5000 au tapis. Je pense que vu l’action il me voit également sur l’As. Je mise 3000. Il hésite un peu et paye. Je m’entendais bien avec ce joueur pendant le tournoi. Je lui dis un peu désolé: “j’ai touché à la rivière, on ne partage plus”. Je lui montre ma main, et il est un peu dégoûte en me montrant .

Blinds 300-600, je trouve en milieu de parole. UTG ouvre à 1400, suivi par UTG+2.  Je relance à 7000 et me commit pour leur tapis. Tout le monde passe et mon tapis monte à 25k.

Depuis, une heure, un gars que je ne connais pas, mais qui joue pas trop mal a déstacké un tas de personnes pendant la période de rebuys, gagnant tous ses 40-60 et coin flips et même un ou deux 30-70. Il “sème” un peu la terreur pour certains. Il a montré un jeu très léger et qui se veut créatif. Il joue la position et la situation bien plus que ses cartes. L’un des joueurs me dit qu’il fait n’importe quoi, mais je sais que ce n’est pas le cas.

Je trouve alors sur des blinds 200-400. En milieu de parole, je décide d’ouvrir à 1200, sachant que ce gars va souvent me payer du bouton. Il a rarement passé depuis cette position. Seulement, mon jeu est très peu visible, et si je rencontre mon flop, je pourrai sans doute facilement lui faire croire à de la faiblesse si les cartes au flop ne sont pas grosses. Il essayera alors d’arracher ce pot, comme il le fait depuis le début. Comme prévu, il me call et nous ne sommes que deux dans le coup. Flop: . Je check, il mise 1500. Après une petite réflexion, je relance à 4500. Je ne peux pas le voir sur un As. Par contre mon check-raise et ma mise préflop le représentent bien. Il me call. Je suis très étonné. Je pense qu’il n’a pas l’As, il paye peut-être avec les carreaux, voire le 5, pourquoi pas un gut shot avec son tapis. Le tirage gut shot semble quand-même improbable après réflexion. Turn: . Je décide de continuer ma line et mise 5500, me commitant pour le reste de ses jetons. J’ai l’impression de miser environ 80% de son tapis à vue de nez. Bien sûr, en misant ici, je peux faire passer un 5 mieux soutenu, ou même un tirage couleur, j’ai du mal à le voir sur l’As. Il me relance à tapis et je comprends que mon move n’a pas été  reçu avec crédit. Il demande 2850 de plus. Logiquement il a un As ici et je suis drawing dead. Mais j’ai l’impression que je ne le suis pas, sans vraiment parvenir à le mettre sur une main. Pense-t-il avoir un minimum de fold equity ici en jouant comme ça, s’il sait que je n’ai pas l’As? Il en a en effet. Mais je fais quand-même le call, vu la taille du pot et le style de jeu du joueur. Il montre . River: et il prend le coup. Je suis un peu désarçonné. Il a bien joué ce coup, et son call préflop ne pouvait pas me faire penser un instant à cette main. J’ai sans doute été peu crédible dans ma façon de miser au turn. Aussi, sachant que j’allais payer sa relance à tapis, j’aurais du faire tapis plutôt que de faire cette mise de 5500 qui m’a peut-être trahie. Le résultat aurait je pense très souvent été le même, mais malgré tout, j’aurais eu un peu plus de fold equity. Je me vois gratifié d’un “merci” de sa part, ce qui détruit instantanément toute l’estime que je peux avoir pour ce joueur. Nous avons donc affaire à un prétentieux qui aime enfoncer le clou. Je ne réagis pas à ce “merci”, mais espère pouvoir le lui dire aussi à un moment ultérieur. Si son but est de me mettre sur tilt, ce n’est pas réussi, et je ne pense pas que telle soit son intention. C’est juste un connard sans fair play et ça s’arrête là. Avant son “merci”, je m’apprêtais à lui dire :”bien joué”.

Une demi-heure plus tard, avec UTG, j’envoie mon tapis de 10.000 sur des blinds 400-800, ante 100. J’ai envie de la jouer comme ça avec mon nombre de M inférieur à 8. Damien* est deux siéges  à ma gauche. Il commence à compter son tapis, apparemment très intéressé par ce coup. Il voit qu’il a 22.000 et me call. Tout le monde passe. Il show . Board: et je gagne le coin flip.

SB avec je complète le limp du bouton à 800. Damien* est BB, un siège à ma gauche car le joueur entre nous est sorti. Il check. Flop: . Nous checkons tous les trois. Turn: . Je check et Damien* mise 1800 dans ce pot de 800+800+800+1000 (ante) = 3400. Je réfléchis assez longtemps. Je ne joue que pour la couleur, car le 7 n’est plus un out pour moi. Je finis par payer. River: . Je check et après 30 secondes de réflexion il mise son tapis, 8800 dans ce pot de 7000. C’était bien sûr le move qu’il devait faire ici. Je passe, et il muck. Son muck me fait penser qu’il avait bien ce dix, car il est trop content de me le montrer si c’est un bluff. Quoi qu’il en soit, easy fold. Je ne paye pas 8800 pour avoir même 70% de chances de récupérer 3500.

J’ai au bouton. UTG ouvre à 1700 sur les blinds 400-800. Tout le monde passe et je paye. Le joueur qui m’a dit “merci” tout-à-l’heure paye au BB. Flop: . BB check. Le gars UTG ouvre à 3400. On peut considérer ça comme un Continuation bet assez light, vu que ce pot fait déjà 3 fois 1700 + 1000= 6100. Je pourrais relancer ici, même à tapis. J’ai 17.000. Je pense avoir une bonne fold equity et même si je suis payé, ma main joue encore bien. Mais j’ai une autre idée. Je pense que si je call, je serai souvent relancé par le joueur au BB, car ce joueur a compris comme moi, que le joueur avec un niveau très moyen UTG a rarement rencontré son flop, vu sa mise au double du BB préflop et son Cbet à un peu plus de 50% du pot au flop. Si je call rapidement ici, il me verra sur le tirage couleur. Dans mes précédents posts, je parle sans arrêt de mes délais avant de payer sur un tirage pour le masquer. Ici, j’ai envie de faire l’inverse. Mon but est que ce gars relance, que le premier passe et que j’envoie instantanément la boîte, représentant un jeu énorme, vu le check-raise. J’aurai alors beaucoup de fold equity, mais aurai embarqué une bonne poignée de jetons en plus au gars imbu de sa personne. J’aurai également une information à bon prix: la certitude que le gars UTG n’a pas une overpair au board, ce qu’il essaye de représenter. S’il envoie son tapis après la relance du BB, je comprendrai que son overpair est bien réelle. D’autre part, si je relance à tapis pour 17.000, c’est souvent un semi-bluff aussi. Je ne prends pas beaucoup de jetons si ils passent et suis en mauvaise situation si une éventuelle double pair me paye par exemple. Je call donc très rapidement les 3400 d’UTG, la réflexion précédente ayant été très rapide aussi. Le gars au BB relance à 11.000 et le joueur UTG passe. Je ne m’attendais pas à si gros. Je tablais sur 8 ou 9000. D’autre part, j’avais mal évalué mon tapis. Je pensais avoir 19.000 au début de l’action au flop et je n’avais que 17.000. Avec son 11.000, je le vois tout au plus sur une pair rencontrée au flop. Je savais qu’il ferait ce move. Mais je ne m’attendais pas à ce que la situation fasse qu’il soit commited. En effet, pour 6000 de plus, il ne va pas passer s’il a une pair. Je ne fais donc plus mon insta-push, mais prends le temps de réfléchir à la cote, sachant que je serai souvent payé. Je pense que mon As est bon aussi, en plus de la couleur, ce qui me donne 12 outs au lieu de 9. Le pot contient déjà 6.100+3.400+3.400+11.000 = 23.900. Dans ce pot, est-il intéressant de pousser mes 13.600 jetons restant, avec malgré tout une goutte de fold equity, assez loin des places payées? Bien sûr que oui. Avec 12 outs et pas loin de 45% de chances de l’emporter, je dois ajouter ici 31.2% du pot final, et ce même si ma fold equity est quasi-nulle. En fait, j’obtiens ces 31.2% en calculant le pot actuel (23.900), ma mise (13.600) et son futur call (6000), donc 43.500. Je pousse mon tapis et il paye les 6000 de plus. Il montre , pour pair de 6, kicker 5. Ma lecture était correcte et mon As joue en effet aussi. Et finalement, ce coup est EV+ pour moi, même dans cette situation-là. Autant dire qu’avec un peu plus de tapis, une mise un peu moins grosse de sa part, ma fold equity aurait considérablement augmenté suite à mon insta-push, et le coup aurait été encore plus EV+. En effet, ici, il doit ajouter 6000 dans un pot de 37.500, soit 13.8% du pot final. En plus, 6000 n’est pas énorme pour son tapis de 25.000. Par contre, prenons le cas où il mise 8.000 et j’ai 19.000 devant moi. Le pot, après mon 3-bet fait 6100+3400+3400+8.000+19.000=39.900. Il doit alors rajoute 11.000, soit 27.5% du pot final, ce qui devient moins évident avec juste une bottom pair, surtout que la mise est bien plus conséquente pour son tapis aussi. Je me dis alors que l’occasion de lui dire:”merci” est peut-être arrivée. Turn: . River: et je suis dehors. Quelle injustice quand-même ! Surtout qu’en quittant les lieux, j’entends ce néerlandophone dire: “je savais bien qu’il jouait le flush”, pour un petit besoin de reconnaissance supplémentaire de la table. Aaaaaaaaaahhhhh. C’est exactement ce que je voulais qu’il pense pour provoquer sa relance. Même un néophyte aurait compris que je jouais la couleur. Mais il est loin de se douter que je lui ai démasqué mon tirage couleur expressément. Je crois que le réel problème dans ce coup a été le manque de profondeur et la façon trop optimiste de penser que sa relance serait plus petite.

Bilan net : -100 euros

This entry was posted in a. Tournois live, Tous les posts. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *