Premier cash game au Viage de Bruxelles

Bruxelles, 25 août 2010

Vers 1h du mat, je me décide à aller au Viage (casino de Bruxelles). Ne trouvant pas de place de voiture, je me dirige alors vers la table de poker électronique du Cameo (cercle de jeu au centre ville). J’entre et trouve 5 personnes assises, dont une seule que je connais. Je m’assieds avec 100 euros et constate assez vite que nous avons 3 parfaits débutants à la table, mais très sympathiques. Aucune agressivité short handed et un jeu un peu tight passif. Que des limps, et des raises uniquement avec les premiums hands, soit extrêmement rares, et toujours impayés. Après 1 heure de jeu et un désert de poubelles, je me retrouve à 62 euros au tapis, malgré une agressivité poussée et des vols de blinds fréquents. Nous ne sommes alors plus que 3, avec le gars que je connais. Je trouve au boutton et bet 3 euros sur les blinds 0.5/1. Le gars que je connais call, l’autre fold. Flop: . Notre ami reprend la main en premier de parole, coup classique pour ce joueur peu expérimenté, s’il a l’As. Je le mets sur un As 92% du temps (avec 5% d’erreur ;)). Il mise donc 6 euros dans ce pot de 6.5 euros. Il va de soi que mes 20% de chances de toucher le trèfle au turn, ne justifient pas ce call hors cote. Cependant, il y à une cote implicite. Mais cette cote, il faut la créer. Si je call instantanément, il suspectera beaucoup trop le tirage couleur. Par contre, si, contrairement à ce que font la plupart des joueurs en tirage couleur, j’attends quelques secondes et réfléchis avant de faire le call, il me verra beaucoup moins souvent sur les trèfles. Je réfléchis 6 ou 7 secondes et call. Le turn apporte une . Il remise 6. Même sans ce tirage quinte ventrale qui vient de s’ajouter à mes tirages, j’ai déjà largement la cote pour payer 6 euros supplémentaires pour un trèfle au river, et ce, même sans côte implicite, puisque le pot contient 24.5 euros et que je dois payer 6. Le pot après mon call sera de 30.5. Puisque 6 est inférieur à 20% de 30.5, le call est déjà correct sans tirage quinte et sans cote implicite. Je feins de réfléchir à nouveau et call. Rivière: . Notre cher ami mise 8 euros. Après 10 secondes, j’envoie mon tapis pour 39 euros supplémentaires. Il réfléchit et me paye en me disant suspecter le bluff. Je pense qu’ici, le fait d’avoir masqué le tirage couleur a rapporté bien plus que si j’avais insta-call le flop.

Je sors du Cameo avec un bénéfice de 24 euros.

Direction Viage où j’arrive à 2h15 n’ayant plus qu’1h45 de jeu avant la fermeture. C’est la première fois que je m’installe à une table de poker dans ce casino. C’est une 2/2. Enorme avantage, interdiction de fumer, et je dois avouer qu’un cash game sans fumer passivement, c’est cool. Dix personnes à table, tout le monde call tout, c’est du loose de chez loose. Ils veulent tous (à peu de choses près) voir tous les flops, même si c’est relancé à 10 ou 12. Je décide donc, comme à l’habitude de jouer un jeu ultra-tight, d’une part, parce que lorsque j’aurai ma grosse main, préflop ou postflop, je saurai souvent maximiser le profit avec ces gens qui n’abandonnent jamais leur main, quel que soit le tour de mise, et aussi petit qu’en soit le potentiel restant. D’autre part le jeu loose passif fait que je devrai rarement payer mes flops très chers lorsque j’aurai des mains à potentiel max. Ce sont mes mains préférées à ce genre de tables: les Ax suited, les gros broadway, et aussi les petites pocket pairs. J’aime moins les petits suited connectors comme , car n’importe qui voit le flop, même un .

Voici les quelques mains importantes de la soirée.

au bouton : un gars relance à 8 en middle, limp de 2 joueurs et moi. Le pot fait 32.  Flop: . 3 checks et je mets 17 avec la position. Fold, Call, Call. Turn: . Check, check. A ce stade, je sais bien que mon A6 est devant. Il y à peut-être un tirage trèfle, un gut shot tout au plus. Avec un 3, ce type de joueurs aurait repris la main, ayant peur des multiples tirages. Je décide donc de faire payer cher les tirages et mise 44, ne donnant pas la cote aux trèfles. Fold, Fold et je prends le pot.

au cutoff : tout le monde limp à 2 et moi aussi. Flop: . Tout le monde check sauf le boutton qui ouvre à 12,  un gars en early position call et je call. C’est déjà une erreur de ma part d’aller tirer une couleur, même max alors que le board est pairé. Mais je me dis que je saurai évaluer si c’est un full ou juste un brelan. Turn . Le joueur en early reprend la main à 25. Je fold mon tirage couleur max bien sûr, car il semblerait qu’il y ait un As chez chacun des 2 adversaires. Le bouton call. River: . Early mise 50 et bouton call. Early avait et bouton . Non seulement, au turn, si le full n’est pas déjà présent,  j’ai entre 3 et 4 outs dans mes coeurs qui donnent full en même temps que ma couleur, mais en plus, je ne sais pas lesquels… obvious fold et un peu tardif: au flop, c’était mieux.

en middle: board: . Au turn, je fold une mise parce que j’ai la côte pour 8 outs (le 2 ou le 7), mais pas pour 6 outs (en enlevant le et le ). En plus, je suspecte un gars de tirer une couleur vu son call rapide au turn. River: . Le joueur en early mise à nouveau, et all-in de la part de celui que je suspectais en tirage couleur. Fold et pas de showdown.

au bouton: après un limp des 7 joueurs qui me précèdent, je m’offre une folie. Cette main, que je fold la plupart du temps, quelle que soit la position et le nombre de limpeurs, je la limp exceptionnellement en me disant : « c’est con, ça peut me coûter cher ». Mais mon avantage, c’est que je ne tombe pas amoureux des mains, j’ai le fold facile lorsque le danger s’annonce. Flop: . Je me dis : ça y est, « I’m already in trouble». Un gars en early, que je connais un peu, joueur très moyen qui surestime la valeur de ses mains, ouvre à 20 dans ce pot de 20, call, call, et c’est à moi de parler. Je trouve n’avoir aucun intérêt à relancer ici. Je vois l’ouvreur sur 78 ou A8. Il a rarement 56 mais pourquoi pas. J’ai la position. Si je relance ici, je n’ai que peu de fold equity à cette table, et ma bottom pair est très vulnérable contre les tirages ou les jeux qui pourraient déjà me battre. Je préfère réévaluer au turn en position. C’est mon jeu à cette table et ça limite la variance énormément. Or ma bankroll justifie que je tente de limiter la variance. Si vient par exemple une grosse carte au turn (Q ou K), face à un triple check et en position, je saurai que je suis devant et pourrai faire payer les tirages avec une mise pour laquelle ils n’auront pas la cote, s’ils n’ont plus qu’une carte à tirer. D’autre part, si je trouve un 4 au turn, je pourrai alors presque tripler mon tapis. Même le 7 est une bonne carte, si ce n’est que j’ai un peu peur de 78. Mais ce joueur est très lisible. Et s’il a les nuts, je le verrai. Je pourrai passer mon full inférieur (ça reste à voir). Le arrive au turn, la carte magique. Je le répète, ce n’était pas la seule carte qui m’intéressait. Une grosse carte qui aurait gelé l’action m’intéressait également avec ma position. Le gars en early ouvre à 40 et le joueur qui le suit met instantanément all-in pour 140. J’avais déjà vu ce second joueur faire des choses extrêmement bizarres quelques mains auparavant. Il semblerait qu’il ait touché son 4. Ici, ce joueur aurait relancé avec 2 pairs au flop, car la plupart des gens de ce niveau n’acceptent pas qu’un jeu beau au flop devienne mauvais au turn. ll n’a donc pas de full pour moi. Je call mon tapis restant de 100 euros et le premier joueur passe très vite. Il semblerait qu’il avait A8, ce qu’il confirmera par la suite. Le joueur à 140 montre et j’abats mon . Il a 3 outs pour gagner et 3 pour partager (2 même puisqu’on se doute qu’un 8 se trouvait chez l’ouvreur). La vient et je prends le pot. Il sera intéressant de constater que sur un flop , un gars paye une mise de 20 avec . Il a sans doute été attiré, par un runner runner quinte flush en plus de sa bottom pair. J’avais vu ce même type call au turn suite à 3 calls sur un board avec 3 cœurs, et avec juste un en main pour aller chercher sa couleur, sans se poser de question sur la raison du call des 3 autres joueurs 😉

J’aimerais revenir sur le fait qu’avec un 7 au turn, j’étais capable de me sentir derrière en fonction de l’action de l’ouvreur du flop. Lorsqu’il tape au flop, je sais que ce joueur n’est pas en semi-bluff, avec tant de gens à parler derrière. Je l’ai déjà croisé à Namur, au poker électronique, et je cerne assez son jeu. Au flop, il a soit une top pair avec un bon kicker, soit une double pair, peut-être un brelan. Si ce jeu est un 8 avec un bon kicker, et que le 7 vient au turn, il va souvent continuer à miser pas trop gros, pour chasser les éventuels tirages, tout en restant prudent. Si son full vient et qu’il a 78 (vu l’action préflop, il a rarement 88, car même en début de parole, il aurait relançé cette main), il va souvent le slowplay, et faire un check, vu le nombre de joueurs intéressés par ce flop et qui ont call. Si son full est vulnérable, avec disons 44 ou 47 en main, il misera une somme très conséquente, avoisinant la taille du pot, et là, je pourrai faire un call à tapis, confiant d’être devant ou ex-eaquo. Sa mise de 40, à moins de 50% du pot actuel au turn, définit sa top pair, bon kicker. Maintenant, admettons qu’il slowplay 78. Soit, un autre joueur mise gros, et là, mon tapis est condamné, car je ne peux faire la différence entre un slowplay de la part de l’ouvreur du flop et un simple check avec un jeu qu’il n’aime pas. Mais si ça check jusqu’à moi, je fais une mise. Si je suis relancé par lui à ce moment, ou juste payé et le voit reprendre la main à la rivière, j’aurai la conviction d’être battu. Maintenant, il va de soi que je serai commited avec ce tapis-là, mais avec un tapis bcp plus conséquent, je pourrai sans problème passer ce full qui ne sera sans doute que la deuxième meilleure main dans cette configuration. En résumé, contre 78 dans la main de l’ouvreur, mon tapis de 100 euros y passait de toute façon ici, mais pas un éventuel tapis plus conséquent.

 Gain net au Viage : 222 euros

This entry was posted in b. Cash games live, Tous les posts. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *