11/255 au Pasino Cup: 3ème volet (3/4)

Bruxelles 5 novembre 2012

Nous sommes encore 27 joueurs à l’entame du Day 3, le dimanche à 14h. Parmi ceux-ci se trouvent mes potes Olivier Baeten, Danny Covyn et Sebo Magerat. Trois autres Belges sont encore présents mais je ne les connais pas très bien. Olivier est assis à ma gauche et son tapis est de 106k. Un peu plus tard j’ai 190k, il double en gagnant en flip contre un autre joueur en poussant de SB avec contre le du BB qui le paye, et nous décidons de faire un swap de 5%, à tapis presque égaux. Les blinds sont 5k-10k ante 1k, et avec envrion 160k, et un M situé entre 6 et 7, je décide de pousser en trouvant en fin de middle position. Olivier réfléchit 5 secondes et pousse aussi. Il me couvre d’environ 20k. Il dévoile . Je gagne le flip sur un board et passe au-dessus des 300k. Trois coups plus loin, j’ouvre avec , Olivier pousse ses 17k, le BB complète. Flop: . Le BB check, je mise 30k et le BB passe. Olivier a . Turn: . River: et mon pote est dehors. Il est à constater pour la coïncidence, que mes deux swap de 5%, Yannick et Olivier, ont sauté contre moi.

Trente minutes plus tard, je trouve et ouvre à 22k sur 5k-10k ante 1k. A ma gauche se trouve le monsieur calling station, qui avait payé cher son gut-shot avec sur le flop d’un coup relaté dans le post précédent. J’avais et il avait finalement touché sa quinte river, ne prenant plus d’argent en faisant son value bet. Il est toujours dans le même état d’esprit, malgré la montée des blinds. Il a deux fois mon tapis. Il call, les autres passent et nous sommes deux dans le coup. Le flop apparaît: . J’ai un jeu non négligeable avec . Mais il est impensable de ne pas cbet ici. Comme c’est une calling station, il peut avoir payé préflop avec une range très large, comprenant des petits connecteurs assortis avec ou sans trou, des broadways quelconques, une petite pocket pair, je dirais environ 20% des mains. Même si le floating ne fait pas vraiment partie de son attirail d’actions, je me dis que les jours où il le fait, c’est sur ce genre de boards. Lorsque je fais un Cbet ici, il me met moins souvent sur l’As que si je slowplay, entendons-nous bien, je parle de ce profil de joueur, qui selon moi et à ma place, aurait fait le slowplay sur ce board assez dry (sans tirage dangereux). Je mise 31k. Je ne dis pas qu’il peut call avec , mais je pense que n’importe quel broadway call, QK, QT, KT, et tous ceux avec un valet bien sûr. Il a montré qu’il tirait un gut shot à prix élevé la veille. Sur un board où il me croira difficilement sur l’As vu mon Cbet, je ne vois pas comment il pourrait passer avec l’un de ces broadways, voire même une petite pocket pair. Si je lui fais passer un petit connecteur assorti, ce n’est pas très grave, qu’aurais-je pris de plus sur les streets suivantes en checkant, à moins d’induire un éventuel bluff peu rémunérateur de sa part en position. Aussi, je n’exclus pas un As dans sa main, mais sa range est tellement large qu’il peut avoir A2s+ ou ATo.

Il me paye très vite. A la vitesse à laquelle il paye, la première pensée qui me vient est le slowplay. Pourquoi paye-t-il si vite? Avec un gut shot, même s’il est un peu gambler, il ne paye pas ma mise si vite. Elle vient d’être faite. Avec un jeu faible, il doit prendre le temps de l’appréhender et d’évaluer son call par rapport à son stack. Mais là, ma mise semble n’avoir aucune incidence. Son action était déjà prévue, c’était le call coûte que coûte. J’ai le sentiment que si à la place de 31k, j’avais fait 100k, il aurait réagi aussi rapidement. Or, même avec un valet, il faut prendre le temps de lire son adversaire, et d’envisager l’action à prendre contre un petit Cbet si on ne le croit pas sur l’As. Il pourrait vouloir terminer le coup immédiatement en me relançant par exemple.

Avant de continuer le coup, il faut que je vous parle brièvement d’un bluff qu’il a fait 3 tours plus tôt. Cela m’avait surpris car je ne l’avais pas vu faire ça avant. Après avoir payé une relance préflop, il a payé le Cbet au flop, et a misé très gros au turn et en position, suite au check adverse sur . Le joueur en face a tanké longtemps avant de passer en montrant . Tout fier, il a alors retourné son bluff, . Ce bluff est finalement compréhensible après coup. C’est une situation où le bluff, même peu présent dans sa range d’actions, se réveille forcément chez lui. Il paye pour son gut shot au flop (rien d’inhabituel jusque là :)). Et au turn, il découvre que son adversaire check et représente donc de la faiblesse. Il sait bien qu’il a peu de chances de ramasser le pot si son dix ne vient pas, et même s’il n’a que quelques notions des probabilités, il se rend bien compte que le dix rivière est peu probable. Il en profite donc pour voler le pot. Ce n’est pas mal joué, mais c’est standard, si j’ose dire, lisible.

Revenons dans le coup. Je mets notre ami sur un As vu la vitesse de son call, mais j’exclus AK, car cette main, je le vois trop souvent la relancer préflop dans cette situation et avec son gros tapis. J’exclus pas mal AJ. C’est plus dur d’expliquer pourquoi, mais c’est sans doute à cause de son call rapide préflop, call de calling station. Avec un AJ à nouveau, je le vois réfléchir un peu plus, même si au final, il le call souvent. Il réfléchit à son action, à savoir si la relance n’est pas envisageable, et puis il call. Mais là, il n’a pas envisagé la relance, alors qu’AJ est quand-même une main qui peut y penser, surtout que cela faisait un tour que j’étais devenu plus actif, et donc plus large avec mon tapis plus conséquent. Le 3-bet fait partie de sa range d’actions, et il l’a montré par le passé avec des mains fortes très souvent. A ce stade, je mets notre ami sur un As moins bien soutenu que moi. Des dollars tournent en rouleau dans mes yeux, car je me vois doubler mon tapis sur ce coup. Je vois devant moi, un tapis de 700k, confortable et prêt à reprendre le contrôle en cette fin de tournoi. Je suis rêveur. Turn: . Je n’aime pas du tout cette carte. En ce qui concerne les As offsuited, elle touche sa range dans le mille. Il peut avoir ATo, mais aussi n’importe quel petit As suited. Vu qu’il a l’As pour moi, laissons-le reprendre la main et évaluer sa mise. Je check, il mise 31k, copiant ma mise du flop. Je call. Je ne suis pas à l’aise. Je suis même très ennuyé. En plus du full à AT, ce turn donne aussi la quinte à QK, mais comme je le mets sur l’As, ce n’est pas ça qui m’inquiète. Ce qui m’inquiète, c’est que lui value, alors que QK bat justement un brelan. Seulement, 31k est petit par rapport au pot, et ça pourrait vouloir dire qu’il value en ayant un peu peur quand-même. River: , blank. J’ai un mauvais pressentiment, je ne me sens pas forcément devant. Je check, il mise 110k. Passer est-il envisageable? Joue-t-il un brelan inférieur de la sorte? Difficile à dire. Ce qui semble clair en tout cas, c’est qu’il ne bluff pas, parce que quel que soit son broadway, il a de la showdown equity avec 3 grosses cartes par terre (A,J,T). Je fais le call. Il montre pour full touché au turn (rappel du board: ) et mon tapis n’est plus que de 120k. En relatant le coup, je découvre des choses non évaluées au moment même, comme par exemple la quasi impossibilité que ce soit un bluff. Le bluff que je vous relate un peu plus haut est sans doute ce qui m’incite sur le moment à mettre quelques bluffs dans sa range, mais après réflexion, on voit bien que la situation est différente, même si la ligne au turn est presque identique, hormis le sizing. Lorsqu’il est payé au turn, il comprend quand-même que j’ai peut-être cet As et que je vais souvent le payer rivière. Il ne fait donc plus un bluff normalement. Mon call river est très rapide. Aujourd’hui, j’ai l’impression que le fold est envisageable, même s’il reste difficile (votre avis m’intéresse). Par contre, je suis quand-même satisfait d’avoir senti des choses qui m’ont permis de rester vivant après le coup…

Dans le tour suivant, je pousse une ou deux fois avec des mains qui le justifient en fonction de ma profondeur, tout le monde passe et mon tapis repasse autour des 150k. Puis, un tour plus loin, je trouve . Je pousse et le bouton pousse aussi, me couvrant. Il a . Le croupier annonce un tapis payé et quelques joueurs des tables voisines viennent voir le coup. Danny Covyn vient pour me soutenir. Je gagne le flip sur un board , et Danny me fait une petite marque d’encouragement agréable dans le style “génial, allez on continue”, et puis, il retourne en trottinant à sa table. Nous avons un swap de 10% et je n’ai jamais ressenti un tel esprit d’équipe. J’adore ça! Les encouragements de coéquipiers devraient être plus présents dans ce sport trop individualiste.

A propos de Danny, il a un esprit sportif et ça se ressent fort. Je l’avais rencontré il y a trois ou quatre mois dans un tournoi à Namur. Assis à ma gauche, il m’avait dit connaître et suivre le blog, ce qui m’avait fait plaisir. Après quelques phrases échangées, j’avais repéré qu’il comprenait bien le jeu. Il ne joue pas depuis longtemps, une ou deux années, et ça se voit qu’il veut sans cesse s’améliorer, prêt à discuter de coups et de stratégies en abondance. A Namur, un ou deux tournois après notre rencontre, nous avions swappé, d’ailleurs je me rends compte que j’avais déjà parlé de lui dans ce post qui relate ce tournoi. Après une TF au MegaPokerSeries en Croatie la semaine avant Saint-Amand, Danny confirme bien ce que je pensais de lui. Je swap ici à 60 left avec lui, et voilà qu’il refait la TF (5e). Aussi, lorsqu’on se penche un peu plus sur sa vie et ses activités, on se rend compte que Danny ne fait pas les choses à moitié. En effet, il vaut mieux l’avoir du côté de ses amis plutôt que du côté de ses ennemis :). Il pratique les arts martiaux et les sports de combat… Je vous laisse constater le level dans cette vidéo:

Et j’en arrive à faire un rapprochement presque évident pour moi. Si l’on entend déjà parler de Danny et de ses perf. dans le poker, après si peu de temps sur le circuit, c’est parce que la compétition, ça le connait. Je clos le chapitre sur l’adresse de son site web: http://www.teamcovyn.be. Au fait Danny, si t’es pas content, on va s’expliquer dehors ;).

Le post devient long, aussi, avec cette vidéo, vous ne pourrez plus vous concentrer sur la fin de mon compte rendu. Je vais donc préparer un 4e épisode pour finir, dans lequel je voudrais parler d’un concept important à gérer au poker: l’ego. Tout joueur de poker en est doté, à des doses différentes certes, mais je pense que c’est universel. Je ne parlerai pas uniquement de l’ego des autres cette fois-ci mais d’un ou deux exemples personnels, en rapport avec ce tournoi, et qui démontrent à quel point l’ego peut être un handicap au poker, et à quel point il est important de ne pas le faire intervenir dans le jeu.

Merci de m’avoir lu et à très bientôt.

This entry was posted in a. Tournois live, Tous les posts. Bookmark the permalink.

12 Responses to 11/255 au Pasino Cup: 3ème volet (3/4)

  1. uriel says:

    le coup AQ — ok, le gars est pas en bluff mais il y a bcp plus de combos que tu bats que de combos qui te battent. vu le profil il call A2-A9 preflop et value bet certain d’etre devant a la riviere

    • admin says:

      Merci pour ta réponse qui conforte dans le bon choix de l’action Uriel. Quand tu parles de A2-A9, si tu mets les offsuited dedans, je ne suis pas vraiment d’accord. Je veux bien pour A9o eventuellement. A2s+, ATo, oui et comme tu dis, il n’y a que 4 combos d’AT et 8 d’A2s+. Il n’y a pas AJ, AQ, AK selon moi comme dit dans le post. Et finalement, la question que je me pose, c’est: “est-ce qu’il value si gros avec A2 alors que je commence quand-même à représenter l’As”

  2. mypokerdiary says:

    CR cool comme d’habitude .
    Pour le AQ j’ai envie de dire set up , je pense que je l’aurais joué comme toi , de toute facon il ne call jamais ton bet turn sans un A ( outre ton read autant mettre toutes les chances de ton côté ) , après évidemment la turn est horrible , on en viendrait presque à souhaiter un J river . Après ce qui me fait call river , c’est l’historique , on a vu qu’il n’a pas peur d’envoyer du jeton en bluff et on a représenté de la faiblesse turn . De plus je ne sais pas ce qu”il en est pour lui mais beaucoup de fishs ont tendance à ne pas avoir conscience de la valeur relative de leur main , ils ne réfléchissent pas vraiment à ce que l’autre peut avoir , ils aiment leur main donc ils bettent . La question c’est est ce que avec un As moins bon genre A5s A2s A8s A9s ( qui sont crédibles dans sa range je pense ) , il ne va pas se sentir aussi fort à la river et agir de la meme façon , si la réponse tend vers le oui , je pense que trouver un fold ici est vraiment difficile , surtout ingame .
    Juste un bémol en ce qui me concerne , on a pas trop de précision sur les stacks size en bb ( je suppose 15 ) mais 33 c’est pas un peu loose pour pousser ? Je veux dire que quand on est call on flip parfois , souvent non et on a une équité dégeulasse .. Si tu pouvais m’en dire un peu plus la dessus je suis intéréssé !
    Vivement la suite

    • admin says:

      C’est ça, il ne call pas un deuxième barell de ma part. De toute façon, le principe était bien de check pour induce bluff au turn, c’est assez classique. C’est marrant ce que tu dis, j’avoue m’être dit, après avoir payé turn: “un T ou un J river pour split ne me dérange pas du tout”. Mais j’avoue avoir encore plus espéré la dame, wow, la queen qui me fait double up!!! Pour la valeur relative, il m’a dit après le coup qu’il me voyait sur l’As. Je pense qu’il ne ment pas, et c’est d’ailleurs ça qui m’ennuie. Aurais-je mal évalué le niveau du gars? Calling Station il était, pas très bon également vu ses tirages gut shots. Mais est-il quand-même capable de faire des reads classiques. Quand il m’a dit qu’il savait que j’avais l’As, je me suis dit :”vraiment?”. Peut-être n’en savait-il juste rien et il disait ça pour montrer à quel point son value bet était beau 🙂

      Pour 33, comme les blinds et les antes venaient de passer sur moi, j’avais entre 125 et 130k, soit 13 BB. On était 9 à table avec des antes de 1000 pour des blinds 5k/10k. En ce qui concerne le push fold avec antes, je regarde toujours mon nombre de M et utilise pas mal le tableau Power Number, au moins pour vérifier par après si le push était correct. J’étais hijack-2 avec donc 6 joueurs à parler derrière moi. Le pot mort, blinds et antes compris est de 10+5+9=24k. J’ai donc un M de 5.4. Je multiplie 6(nbre de joueurs) par 5.4, et j’obtiens 32.4. Dans le tableau le Power Number de 3-3 est 33. Avec 32.4, je suis donc juste en dessous et peux pousser. On est à la limite et un fold n’est pas mauvais non plus en terme d’EV. Ce tableau est une approximation qui marche bien quand la table a un comportement assez standard face aux pushs. Bien sûr, si un maniaque a décidé de me jouer et de me payer tout push, je ne peux pas push, mais comme les gens sont normaux, on peut suivre le tableau. Merci pour ton comment

      • mypokerdiary says:

        Ok ok merci , j’ai jamais vraiment su si c’était une erreur de shove les 3

        • mypokerdiary says:

          erreur jai post sans faire exprès ,

          je disais donc jai jamais vraiment su si c’etait une erreur de shove les 3/4/5 avec une dizaine de blinds et je leur ai toujours préféré les connecteurs , histoire d’éviter d’etre en 80/20 et etre plus souvent en 70/30 60/40 .

  3. Up says:

    le push de 33 AI se fait avec +/- 10bb donc c’est assez standard je pense en fin de tournoi de prendre ce flip avec ces stack sizes.

    Pareil que mypokerdiary sur le AQ, set up à mon avis…et franchement pas mal d’avoir perdu si peu sur le coup ! ce 10 est affreux parce qu’avec ce genre de vilain tu DU d’office sur tte autre carte !

    CR toujours excellent à lire !

    • admin says:

      Pour le 33, n’oublie pas que je push avec de la FE, et ne prends pas un flip délibéré. Sans doute que c’est ce que tu voulais dire.
      Cool pour le AQ, vous pensez tous que le fold est chaud. Comme tu dis, sacré T. Si le turn est un K par exemple, je check-raise shove. Et en effet, il ne passe juste jamais 😉
      Merci à toi.

  4. Maillon says:

    Difficile le coup avec AQ.
    Cela dit il adopte une line typique du mec nul qui a un gros jeu.
    Call ta mise, mise très petit au turn (31 dans 104, genre je garde le client) et plutot gros river comme pour rattraper la value qu’il a pas pu faire turn.

    Le problème c’est qu’avec ce genre de type il peut te miser A8 river en pensant qu’il a les nuts. Toujours difficile de faire la différence entre le nul prudent et le nul qui surjoue ses mains.

    Franchement je pense que j’aurai joué le coup comme toi sauf à avoir une lecture physique sur le joueur qui pourrait permettre “le” héro fold

    • admin says:

      C’est exactement ça, il mise petit au turn pour garder le client, et gros river pour récupérer la value perdue du turn, tu as résumé la situation. Mais avec cette constatation que tu fais, je me demande encore plus si le fold n’est pas envisageable :). Un tell physique selon moi n’apporte pas tellement, car il peut avoir lui-meme l’impression que son jeu est incroyable alors qu’il est moyen (as mal soutenu). Ce que je dois percevoir, c’est sa perception de la force de ses mains, l’évaluation qu’il en fait. Et sans doute ai-je sous-estimé sa façon de voir. Aurait-il joué comme ça avec A5s? Je ne suis pas certain, en tout cas merci pour ton comment.

  5. Luisinho says:

    Le AQ est un set-up assez horrible.
    Vu le profil du joueur, j’aurais eu des véritables sueurs froides face à son bet 31K turn, ressemble trop à “J’ai la meilleure main, reste stp stp stp”.
    Venant d’un bon joueur j’aurais pris ça pour un bluff, venant d’un joueur moyen, je pense que ma main n’est plus devant.
    Je sais que j’aurais eu tendance à faire le call turn en me disant qu’il a au minimum la straight voire une full house et que si la Q tombe, je le ramasse.
    Je pense que j’aurais tank-fold river, mais je suis trop nit en général.

    • admin says:

      Salut Luisinho,

      Oui, je suis d’avis que le fold river n’est pas impossible. Ici, je n’ai pas beaucoup réfélchi, parce que ce T au turn était vraiment la seule carte horrible pour moi. Il y a ce AT, mais il y a aussi ce QK bien sûr. Comme tu dis, sa mise turn est une mise de valorisation avec minimisation de la fold equity, surtout lorsqu’on voit la mise rivière. Oui oui, je ne suis pas contre le fold. Il n’est pas facile cependant, car je ne sais pas vraiment ce qu’il interprète comme jeu excellent. Je l’avais déjà vu content avec moins bien que ça la veille. Difficile mais fold envisageable. Merci pour ton avis. A bientôt.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *