Wallonie Series of Poker 550€

Bruxelles 4 septembre 2012

Après près de 3 semaines, je reprends ma plume pour vous relater brièvement mon Main Event à 550€ des Wasop, qui s’est passé il y a plus d’un mois. J’ai de nouveau laissé passer du temps entre deux posts, mais c’est dû au fait que je suis parti en vacances. Je n’ai plus touché au poker depuis trois semaines, et viens de recommencer hier avec les WCOOP et ma session du dimanche sur PS. J’ai d’ailleurs sauté 261e / 10.608 dans le second event de ces championnats, un tournoi à 215$ de buy-in dans lequel le premier touchait 300k$. C’est un bon départ pour recommencer l’année scolaire, même si je suis un peu déçu.

Parlons de ce Wasop 550. En début de tournoi, je joue beaucoup de coups, et je fluctue pendant les deux premiers niveaux entre 50 et 60k (tapis départ 50k). Mais la réussite finit par manquer et je retombe autour des 45k. Je reçois sur 50-100. Un gars en middle ouvre à 250, un autre le paye. Face à ces deux joueurs qui ont investi de l’argent volontairement dans le pot, je 3-bet du cut off à 850. Soudain, le bouton qui avait été très tight depuis le début me 4-bet à 2000. Les deux joueurs aux 250 passent et c’est à moi de parler. Je mets la main de ce joueur dans une range JJ+, avec plus petite probabilité pour les valets. Je ne le vois même pas sur AK, car je pense que vu un manque d’agressivité détecté chez lui plus tôt, il aurait profité de sa position pour just call avec AK.

Je décide de set miner, vu la profondeur de nos tapis (le tapis effectif est bien supérieur à 12 fois les 1150 à rajouter) et le sentiment que ce coup est EV+. Si mon 8 apparaît au flop, quelles que soient les autres cartes, j’ai aussi le sentiment que je pourrai lire et confirmer sa main avec son Cbet. Si par exemple il a les dames et que vient 8-A-x, une absence de Cbet ou un sizing spécifique de Cbet pour ce type de joueur, m’indiquera que je suis souvent en face de QQ ou KK, et m’incitera à joueur le coup de manière optimale face à ces mains-là, même si je risque souvent, dans ce cas précis, de ne pas gagner 12 fois ma mise. Dans une situation de set over set, si vient 8Qx, 8Kx ou 8Ax, je pense qu’il peut souvent slowplay et check behind au flop pour ne pas perdre son client. La question est alors de savoir s’il a peur de l’overcard à sa premium pocket pair, ou s’il slowplay le brelan, une information que je peux obtenir au turn en recheckant, pour voir son nouveau bet sizing. Tout cela pour dire que mon plan est de jouer passivement jusqu’au turn en cas de 8 touché au flop, pour prendre le maximum d’infos. Lorsque je mets un joueur sur une range aussi réduite, je trouve dommage de ne pas laisser sortir des cartes gratuites, jouant passivement pour affiner l’info, sachant que peu sont des scary cards.

Flop: . Il est là! Je check, et sans étonnement, je le vois miser 2500. Le pot contenait 2250. Vu le profil de notre joueur, qui, sans que je le connaisse semble ne pas supporter le crackage de ses premium pockets (comme beaucoup), je confirme la range QQ+ et j’ai même tendance à l’affiner encore sur KK+. C’est dur à expliquer, c’est une attitude, une mise énorme qui n’auraient peut-être pas été les mêmes avec QQ, même si fondamentalement, sa main est presque aussi forte contre la mienne, que KK et AA sur ce flop. Je ne le mets jamais sur un brelan, car d’une part, preflop je ne le vois pas 4-bet si souvent avec 77 ou 99, d’autre part, cette défense à 110% du pot au flop n’est pas la protection d’un brelan qui a de beaux redraws même si je suis en tirage, mais bien plus celle d’un KK ou un AA. Avec ces deux dernières mains, sur ce flop hyper wet (tirages couleur et quintes à gogo), il veut finir le coup tout de suite, et ne pas voir un turn, maximisant sa fold equity avec la grosse mise. Avec 77 ou 99, il n’est pas sûr de vouloir chasser son client et misera plutôt 60 à 80% du pot.

Que dois-je faire? Rappelons-nous de mon plan préflop. J’avais l’intention de la jouer passivement sur 8x avec une grosse carte, mais là la situation est différente. Je touche mon brelan sur un middle flop hyper wet. Le check-raise semble être la meilleure option pour value mon brelan contre sa grosse pair. Il va d’ailleurs rarement passer. Mais je décide de le jouer autrement. Je décide de call pour faire croire au tirage en espérant une brique au turn pour check raise. Les briques sont les cartes qui ne sont pas des piques, et pas des 5, des 6, des dix ou des valets, soit toutes les cartes qui ne donnent pas la suite en une carte. Les 5 peuvent éventuellement être exclus,car je ne peux avoir un 6, à moins d’une pair de 6 jouée très courageusement. Si le 9 ou le 7 se répète, il me verra difficilement sur le 9 ou le 7 vu l’action préflop. 9Ts pourra éventuellement l’inquiéter mais vaguement. Disons donc que les scary cards pour lui sont au nombre de 20. huit piques (j’ai le 8 de pique) et 3 six, 3 dix et 3 valets, voire 3 As s’il a KK. Sur 45 cartes restantes, c’est un peu moins de la moitié du paquet. Dans ce cas-là, un check raise au turn serait une belle mise de valeur, avec cette certitude d’être devant et d’être très souvent payé, ma main étant bien masquée. Si la scary card tombe mon plan est alors de check-raiser aussi, ou s’il check behind, de donk la rivière très gros sur une nouvelle carte non scary pour lui. Admettons que le pique vienne au turn, que je checke, qu’il checke behind, puis que la rivière soit une brique ( par exemple), mon donk serait souvent payé et ressemblerait à un bluff induit par sa passivité au turn en position.

Bien sûr, j’ose espérer que la carte la plus scary pour lui au turn soit celle qui donne la suite en une carte (6,T,J), plus que le pique qui me donnerait moins probablement la couleur. Mon estimation m’incite donc à penser que même une scary card ne freezerait pas l’action tant que ça, et que je pourrais malgré tout extraire une mise de valeur à la rivière. Joué de cette façon postflop, mon brelan de 8 floppé me rapporte moins que 12 fois les 1150 préflop au long terme, mais il faut dire que ce board est très wet et pas le meilleur des boards pour toucher mon 8. C’est l’un des plus wet possible avec un 8. Il fait partie d’une minorité. D’un point de vue EV, le meilleur coup est le gros check-raise au flop, et après coup ça me semble clair. Mais lorque je cerne la main adverse, j’aime laisser peu de chance au hasard, mettre des jetons tant que je suis devant, abandonner quand je suis derrière, et surtout masquer ma main. Aussi, si je check raise ce flop à 6500, il va bien sûr payer. Mais si je rebarell gros au turn, il se doutera quand-même que sa grosse pair n’est plus bonne sur ce flop avec tant de mains chez moi qui peuvent le battre (77,88,99,TJs,89s,78s,56s (je pense qu’il peut me voir assez loose agro préflop pour détenir ça)) et je n’obtiendrai pas forcément ses jetons, ma main sera quand-même plus lisible. Je peux aussi tenter le double check-raise, un coup rare mais si efficace. Si je check-raise le flop et que je check le turn sur une brique, il doit miser, comprenant que mon check-raise du flop était une tentative d’arrachage. Peut-être que c’est ça le coup à jouer ici, définitivement. Représenter de la force au flop puis de la faiblesse sur une brique au turn est un joli induce bet.

Ma ligne ne me déplaît pas dans le sens où ma main est masquée, ce qui rapporte aussi en EV. Je pense qu’il serait long d’évaluer toutes les lignes possibles pour voir laquelle est plus EV+, mais ici, j’ai décidé de la jouer comme ça pour suivre mes plans préflop, et contrôler le pot au flop, un style de jeu qui est le mien et que j’aime bien. Beaucoup aiment contrôler le pot au turn, moi j’adore le faire au flop. Turn: . Je check, il mise 3.6k. Les dames sont à ce moment exclues. Il ne reste que les rois ou les As. Ce qui m’ennuie dans cette mise, c’est qu’il est confiant de sa main. Qu’il ait les As ou les rois, je représente un tirage ici, et il doit défendre ces deux mains de la même façon. Ce turn n’est pas bon et fait partie des 4 cartes que je ne voulais pas voir. Je paye, je ne peux plus check-raiser, je me demande vraiment s’il a touché ce brelan. River: . Je checke, il hésite et mise 6.2k. D’un côté, je suis étonné. La suite est maintenant faisable avec un simple dix. Or je ne vois pas comment lui pourrait l’avoir, vu mon évaluation de sa range. Parfois, on pourrait penser qu’il bluffe puisqu’il n’a pas le dix. Je trouve ça bien joué de sa part finalement d’oser merger sa range. Sa main n’est pas polarisée. Il n’a jamais AIR ici, même AK, main que j’excluais de justesse de sa range préflop, a rencontré ce board. Il value bet quelque chose et ce n’est pas un dix. Ce dix dans ma main est d’ailleurs la seule combinaison qui pourrait battre un brelan de rois sur ce board. Il doit se douter que j’aurais donk la rivière avec ce dix, pensant que je n’oserais pas le check-raiser au risque de perdre de la valeur face à un check behind trop probable de sa part. Avec AA, je pense qu’il check behind la rivière, car trop de mains de ma range peuvent le battre. Je ne vois que KK. Même JJ n’aurait pas misé le turn, mais plutôt tenté de me payer passivement sur une blank river. Même si mon estime de sa qualité de jeu remonte sur la rivière puisqu’il value malgré une suite faisable en une carte, je ne peux le mettre sur autre chose que KK et passe mes huits. Je montre mon brelan rapidement pour obtenir confirmation. Il muck mais me félicite deux ou trois minutes plus tard. Je lui demande : “KK”? et il confirme, avec un étonnement sincère sur cette lecture. Finalement et result oriented, cette ligne est celle qui me coûte le moins cher. Je n’ose pas imaginer ce que m’aurait coûté un check-raise value au flop. La ligne n’était peut-être pas la plus EV+ possible à long terme, mais j’aime choisir des lignes qui minimisent le facteur chance lorsqu’elle ne sont que légèrement moins rentables. Et puis, ce flop avait du pour et du contre, il n’était pas de toute beauté.

La suite du tournoi voit mon tapis fluctuer entre 30k et 50k. Un petit coup est à noter pour l’aspect metagame.Un gars provenant d’une autre table, vient de s’asseoir à ma droite, de l’autre côté du croupier. Il a tenté une ouverture mais ça a été contesté et il ne bouge plus trop depuis un tour et demi. Un gars assez loose, ouvre en middle à 350. Je suis SB avec . Pour moi, la situation, l’historique, le fait que ça doit démanger les doigts de notre nouvel ami passif de jouer un coup, qu’il a la position dans un spot facile pour voler en 3-bet contre un ouvreur loose, tout cela me donne un sentiment de grande probabilité pour qu’il 3-bet. C’est ce qu’il fait à 850. Dans l’intention de montrer le suite à un fold général, je 4-bet à 2300. Tout le monde passe et je montre le . C’est une petite situation ou le 4-bet me donne une fold equity énorme. Le fait de montrer le au gars à ma droite a pour but de lui faire comprendre que j’ai percé à jour son manège. Ma stratégie est alors de ne plus le jouer qu’avec des grosses mains. Mais cela ne se représente pas.

On revient d’une pause, et j’ai en BB avec 37k au stack au départ du coup. Les blinds sont 500-1000/ ante 100. Un gars ouvre un middle à 3000. c’est un bon joueur. Je suis étonné qu’il ne fasse pas 2.5 BB cette fois-ci, je suspecte un gros jeu. Le bouton paye les 3000. Le Sb passe. J’ai envie d’ajouter 2000 pour ce pot qui en fera 11.000. Pour toucher un flop miraculeux avec , avec deux 6, deux rois, un tirage coeur, deux pairs il faut plus d’une chance sur 5. Ces 2000 sont donc investis de manière légèrement EV-, mais ce n’est pas très grave. Je sais que je ne m’emballerai pas sur un flop avec un K. Je veux juste toucher le beau flop et si je ne le touche pas, on abandonnera. Mais pensons surtout à ma cote implicite si je rencontre bien le flop. C’est ce sentiment de jeu fort en face qui m’incite aussi à payer. Flop: . On dirait bien que j’ai touché. Je check, le joueur fait un Cbet à 6000, le bouton passe. Pour moi, je suis en face de KQ, AK, AA. Son Cbet est confiant. Envoyer la boîte maintenant est une bonne option. Je sais bien que je serai très souvent payé par une main qui ne pourra me battre que dans maximum 25% des cas. Il est temps de doubler mon tapis, la moyenne est déjà autour des 70k. Je relance à tapis pour 34k. Il me paye les 28k manquants et retourne . Je montre ma double pair, et je le vois se plaindre, pleurer au flop, ce qui a pour don de m’énerver alors qu’avec 75% d’équité, je n’ai pas encore gagné le coup. Turn: . Il lui faut maintenant toucher J, 8 ou A, soit 8 cartes sur 44 un peu plus d’une chance sur 6. Je n’aime pas me faire bad beater quand j’ai obtenu d’un gars qu’il mette tout ses jetons au centre avec une main largement dominée, et que je savais qu’il n’allait pas me lire et se faire avoir. C’est vraiment frustrant et tous les joueurs de poker le savent. Tu joues bien ton coup, et tu pronostiques bien son déroulement. Ca se passe comme prévu et la malchance vient anéantir le fruit de ton stratagème. Ce n’est pas mérité. A long terme ça paye, mais sur le moment, ça fait ch… Je décide de ne pas regarder la rivière mais plutôt la réaction de l’adversaire. La rivière est donnée, et je le vois taper sur la table de soulagement. Je la regarde et c’est un . Rrrrrrrrrrrrr… Me voilà dehors en milieu de day 1… Ah non, on me rappelle, il me restait 500 jetons et je couvrais l’adversaire. Je les perds au coup suivant, ayant juste de quoi poster la small blind, et suis réellement renvoyé dans le rail.

A bientôt.

This entry was posted in a. Tournois live, Tous les posts. Bookmark the permalink.

16 Responses to Wallonie Series of Poker 550€

  1. shnougz says:

    Tout bon CR comme d’hab, la façon que t’as d’analyser les coups est juste hallucinante!
    Tu m’as complètement coupé l’envie de jouer au poker quand je vois le niveau qu’il faut pour rivaliser face aux grands joueurs comme toi…

    • admin says:

      Merci shnougz, mais je ne voudrais pas te dégouter du jeu. J’ai pas la science infuse, j’analyse beaucoup car j’aime ça, mais il y a toujours beaucoup à débattre sur les coups. En tout cas, thanks pour le comment et ta présence ici.

  2. Hashh says:

    CR sympa comme d’hab ! Pour la main avec les 8 , bien que je comprene pourquoi tu la prend ( c’est bien developpé comme d’hab difficile d’etre en complet désaccord) je n’aime pas vraiment ta ligne , je ne joue pas en live mais en ligne si je suis sure de ma lecture sur un gros jeu adverse je pense que CR flop est la meilleure option dans la mesure ou un call est plutot rare sur un flop de cette consistance puisque la turn n’est que tres rarement une “bonne carte” et quand s’en est une c’est tout juste si il sais qu’elle n’est pas mauvaise , il ne saura jamais vraiment où il en est . Tu penses qu’il y’a peu de chances qu’il get in sur un CR ? Avec un flop aussi drawy en plus je trouve que ca favorise bien les levels car c’est le genre de flop sur lequel il pourrait se dire que tu le playback light non ?
    Sinon gg pr le WCOOP 2 , je vis ta frustration je fini 202e AQ vs AK avec 10bb .. Quel est ton pseudo ?

    • admin says:

      Hashh, rrrrrrrrrr, que dire si ce n’est que tu as raison. Je ne peux que reconnaître que ce que tu dis est correct. Ca fait plaisir de voir que ce que j’écris est lu, d’autant plus quand je défends une ligne que je sais ne pas être la meilleure. Bon tu constates que je le dis quand-même que ce n’est pas la meilleure, et que je précise que le check-raise au flop est optimal et meilleur dans le post. Comme tu dis, il peut se level facilement sur ce flop à tirages, et tout peut partir ici. Et de toute façon, même s’il ne le fait pas, faire monter ce pot au flop pour value est la ligne à suivre. Alors bien sûr, il y a des raisons pour lesquelles j’ai joué cette ligne du check-call. Hormis ces raisons, j’ai développé selon moi les avantages de la ligne (masquage de la main et possibilité de prendre énorme au turn en CR sur une carte non scary (que la moitié du paquet en effet) avec à ce moment une proba diminuée de moitié pour me faire bad beater par un de ses deux outs ou prendre l’argent déjà présent sans risquer une carte supplémentaire. Nous y sommes à la vraie raison…

      Eh oui, j’ai joué ce flop de façon émotionnelle. Je ne supporterais pas, avec tant de BB (500 BB) et si deep de me faire déstacker par un 2 outers lui donnant 8% de chances. On n’est pas online, on est en live à 60 km de l’endroit où j’habite pour un tournoi que j’attends depuis quelques semaines et pour lequel j’ai dû m’organiser dans mon emploi du temps. Je n’ai juste pas envie de péter maintenant. Je veux jouer de mon stack et profiter de la structure deep. On est d’accord, je perds en EV, en jouant comme ça. Mais je ne pense pas long terme à ce moment en début de tournoi. Je sais que je devrais, mais l’émotion a pris le dessus. Je préfère contrôler ce pot pour savoir encore mieux où j’en suis au turn et lui faire le check-raise à ce moment-là, au risque de ne gagner que 30k jetons avec bcp moins de chance d’être bad beaté, que de lui prendre 50k jetons 92% du temps et me faire sortir les 8 autres pourcents. Je ne suis pas un grand ami de la variance en début des gros tournois live, et dans ce cas précis, j’étais venu pour jouer un peu, m’amuser. Alors si je peux choisir une autre ligne qui rapporte un peu moins mais qui ne me met pas dans une situation risquée (même 8%) de tout perdre directement, j’aime autant. Mais disons qu’ici cet aspect est peut-être exagéré, et j’aurais dû opter pour le CR. Pour bien faire, il faudrait calculer le différence d’équité à long terme en prenant tous les scénarios des autres lignes. Je perds en EV, mais pas de façon astronomique, c’est mon avis. Et je garde le contrôle.

      Online j’aurais CR le flop sans hésitation, mais là, j’ai sacrifié de l’EV au profit du contrôle de la situation et de façon un peu émotionnelle. Je suis donc tout-à-fait d’accord avec toi.

  3. uriel says:

    tu reponds a tous les commentaires, meme ceux sans interet?

    • admin says:

      Oui j’essaye. Les seuls qui n’auraient pas d’intérêt seraient ceux dans lesquels je ressentirais de la haine gratuite et non justifiée. Là, je ne répondrais pas.

  4. RomeoVictor says:

    Il lui faut maintenant toucher J, 8 ou A, soit 8 cartes sur 44
    oui, plus tous les piques quand même !

    • admin says:

      Tu fais bien de souligner ce problème dans le récit. En fait, ce valet au turn n’était pas de pique ou bien il n’avait pas l’As de pique, je me suis trompé. Il ne pouvait pas tirer couleur au turn, voilà ce dont je me souviens. Ca ne change pas grand chose, la cote reste environ la même depuis le flop, mais je vais corriger cela. Merci pour la remarque

  5. uriel says:

    tu reponds a tous les commentaires, meme ceux sans interet qui se repetent?

    • admin says:

      Oui j’essaye. Les seuls qui n’auraient pas d’intérêt seraient ceux dans lesquels je ressentirais de la haine gratuite et non justifiée. Là, je ne répondrais pas.

  6. golfeur69 says:

    +1 avec Shnougz, mais moi, ça me motive !! Excellent Jon. Dommage pour cette dernière main mais tu as bien joué le coup, donc il ne te reste qu’à zapper sans jamais remettre ta ligne en cause

  7. hashh says:

    salut , je voudrait te demander ton avis sur une main jouee ce soir dans le 109$ WCOOP 2eme chance .
    Le type est tres loose aggro en early position , il open 27% et fold 25% sur 3bet , je le 3bet donc pour value et parce que jai la position sur lui , on est les 2 chip de la table on sest deja pas mal cherche .

    PokerStars Hand #85946720067: Tournament #610979342, $100+$9 USD Hold’em No Limit – Level XV (500/1000) – 2012/09/09 18:07:54 ET
    Table ‘610979342 223’ 9-max Seat #4 is the button
    Seat 1: Tarassol (21225 in chips)
    Seat 2: Uninc157 (18823 in chips)
    Seat 3: hashh.fr (85967 in chips)
    Seat 4: DalconOpeaN (55433 in chips)
    Seat 5: GamblingPays (28999 in chips)
    Seat 6: Dönig (23109 in chips)
    Seat 7: ZERGA_77 (63175 in chips)
    Seat 8: fcarrico (49893 in chips)
    Seat 9: Kakalala (30508 in chips)
    Tarassol: posts the ante 125
    Uninc157: posts the ante 125
    hashh.fr: posts the ante 125
    DalconOpeaN: posts the ante 125
    GamblingPays: posts the ante 125
    Dönig: posts the ante 125
    ZERGA_77: posts the ante 125
    fcarrico: posts the ante 125
    Kakalala: posts the ante 125
    GamblingPays: posts small blind 500
    Dönig: posts big blind 1000
    *** HOLE CARDS ***
    Dealt to hashh.fr ThAc
    ZERGA_77: raises 1000 to 2000
    fcarrico: folds
    Kakalala: folds
    Tarassol: folds
    Uninc157: folds
    hashh.fr: raises 2889 to 4889
    DalconOpeaN: folds
    GamblingPays: folds
    Dönig: folds
    ZERGA_77: calls 2889
    *** FLOP *** 8cTs4c
    ZERGA_77: checks
    hashh.fr: bets 6889
    ZERGA_77: calls 6889
    *** TURN *** 8cTs4c 7s
    ZERGA_77: checks
    La question ici cest est ce que tu pot control a la turn en checkant behind ? Ya maintenant 2 FD que je voudrais faire payer et jai un blockeur au trefles , jevalue sa range a des Ax(s) jusqua AQo ,des pp inferieures au J et des connecteurs types JT(s) , QT/QJ(s) , KT/KJ/KQ(s) sur lesquels jai encore de la value et une mauvaise river peut freeze laction ou lui donner une carte gratuite qui me batterai . En meme temps check behind me permettrai de garder le pot petit pour la river (alors quun bet lui donne un psb river), induce bluff et meviter de me faire revenir dessus .
    Quen penses tu ?
    Merci

  8. admin says:

    Intéressant ta question. Ici, je continue à miser au turn et suis prêt à envisager le fold sur un check-raise de sa part. A priori, comme il est très loose agro, il peut en effet avoir n’importe lequel de ces broadways, suited ou non, surtout parce qu’il existe un historique entre vous. Donc face à ton 3-bet, sa range est sans doute même encore plus large que d’habitude et il ne folde même plus 25% contre tes 3-bet. Par contre, j’exclus quand-même QJ, KJ, KQ qui n’ont pas rencontré le flop à moins qu’ils soient suited en trèfle. Il ne call pas au flop 6889 avec deux overcards. Idem pour la pocket inférieure aux valets à moins qu’il slowplay brelan. Je ne le mets pas sur 77 ou 66 par exemple. Bien sûr, il y a maintenant trop de tirages. Une main comme brelan floppé ou J9s va te check-raiser maintenant, car il craint lui même les tirages couleurs. Par contre, je crois qu’aucune autre ne le fera, car ce call au flop, c’est souvent tirage ou slowplay, et moins souvent QT ou KT, car je pense qu’un joueur agro, avec ces mains-là, il ne jouera pas passivement le flop comme ça, il peut déjà souvent te check-raiser pour value, pour te faire toi payer ta main qui est derrière, et pour avoir une bonne info qu’il est derrière si tu lui reviens dessus. Je ne connais pas son tempérament postflop, peut-être aime-t-il subir. En tout cas, cette ligne ressemble à tirage ou slowplay, et rarement mais peut-être 99 qui paye juste le flop dans l’intention de passer le turn contre un deuxième barell. Donc en gros, en misant encore au turn behind, tu te mets dans une situation où c’est facile de passer contre un check-raise qui représente brelan ou J9, et ça sera souvent ta dernière mise, car s’il call le turn et donk la rivière sur une mauvaise carte pour toi, tu pourras passer aussi, et s’il checke la rivière sur une carte dangereuse, tu pourras checker behind. Cette mise au turn aura servi de pivot pour être la dernière du coup si le gars résiste encore. Il est là finalement le contrôle du pot. Si tu checkes le turn, là, tu ne peux pas facilement passer contre son donk river, peut-être induit par cette faiblesse, et tu lui offres une carte gratuite, ce n’est pas bon du tout, car ton dix est vulnérable sur ce board. Pour ma part, j’aime contrôler le pot lorsque mon jeu est déjà vraiment fort, que peu de cartes gratuites me sont fatales. Ce n’est pas le cas ici car nous sommes soit loin derrière (slowplay) et la rivière ne peut plus nous aider, donc on s’en fout de ne pas y avoir droit lorsqu’il nous check-raise au turn, soit on est loin devant, et dans ce cas, il ne faut pas lui donner une carte, tant il y en a de dangereuses contre ta top pair pas si top que ça:), et là tu value contre les tirages couleur (plus les trèlfes vu sa ligne)…

  9. Hashh says:

    Merci de ta reponse . Je suis d’accord avec ton point de vue , si ce n’est quand tu dis qu’il n’ya plus d’overcard dans sa range au turn , ici dans un pot 3bet en position je vais quasiement toujoirs cbet , je pense donc qu’il va payer ce barrel à peu pret 100% du temps avc 2 overs , c’est pas un flop qui touche vraiment ma range , il a des backdoor eventuelles et la possibilité de prendre le pot sur un abandon de ma part meme si oop c’est pas le meilleur spot . J’ai donc bet 138889 turn qu’il à call . La river est un 8 de piques qu’il a insta shove pr ses 38bb restantes . Ici je pense que c’est clairement un fold je pense que y’a beaucoup plus de value dans sa range que de airs cependant ingame son timing m’a perturbé et tout frustré que j’était j’ai call pour devouvrir AJs ..

  10. admin says:

    Lorsque tu dis AJs, je suppose que tu veux dire AsJs, donc qu’on parle de la couleur en piques, car AJs peut vouloir dire n’importe quel AJ suited, donc si ce sont les carreaux ou les coeurs, il a fait un bluff, et si ce sont les autres couleurs il a un monstre mais elle sont encore différentes en ce sens qu’il faut justifier son call au flop avec AsJs. Je base donc ma réflexion sur AsJs. Je ne suis pas vraiment d’accord avec l’idée des overcards, du moins pas n’importe lesquelles. Si ces over sont en trèfle, cela va de soi, et même s’il n’a qu’un seul gros trèfle, pourquoi pas grâce au backdoor qui augmente son équité lorsqu’on sait qu’il a déjà forcément tirage backdoor quinte avec n’importe quel broadway grace au 10 du flop. Alors pour AsJs, là je peux concevoir le call avec deux overcards, car sur 8cTs4c, il a non seulement le backdoor pique, mais également 3 backdoor quintes (QK, Q9, 97). Là, on peut dire que ces overcards ont un côté alléchant vu le nombre de backdoors. Mais je ne pense vraiment pas qu’un KhQd puisse s’embarquer sur ce flop, car même si ton 3-bet a un côté metagame et historique, ta range contient des pairs ou un As très souvent. Donc payer 6889 OOP avec juste rien me semble très mal joué. Si le joueur est mauvais, pourquoi pas, mais s’il est un peu ok, je ne crois pas en un call avec KQo, KJo ou même AJo sans trèfle.

    J’aime beaucoup ta mise au turn behind comme je disais dans ma réponse précédente, mais pour me répéter, je la fais aussi mais la considère comme le dernier investissement du coup. Elle sert justement à détecter son gros jeu sur son donk à la rivière. Ce 8 de pique est une carte en apparence pas si mauvaise, car le voir sur des piques runner runner n’est pas aisé. Cependant vu sa loositude préflop, un 8 dans sa main, n’est pas exclu et pourrait tenir la route sur ses calls passifs flop turn. Toujours est-il, et tu le dis très bien dans ton dernier comment, il y a très peu de bluffs ici. D’abord, il met son tapis entier, alors que vous êtres chip leaders au départ du coup contre toi qui a fait un 3-bet préflop suivi de deux barells postflop. Un bluff? Ce serait audacieux, voire suicidaire. Lui est censé comprendre que tu as quelque chose maintenant. Alors soit, il a raté ses trèfles et tilt complètement sur un horrible bluff, soit il est juste loin devant, avec les piques ou le 8. (J’espère que j’ai bien compris la main, AsJs, sinon en effet c’est un bluff horrible)

    Même si tu as détecté un tell dans le timing, sa ligne semble très dangereuse. Donc je dirais que si ton but est de passer, alors mise turn behind, sinon, le control pot n’est pas fou, si tu sais que tu n’auras pas confiance en son donk river. De toute façon, je comprends très bien cette frustration qui t’incite à payer alors que tu sais bien que t’as perdu. Hier encore, j’ai eu le même style de truc:

    Y a deux carreaux au flop et je suis en HU dans un tournoi de 4 joueurs en deux étapes à 30$. C’est le dernier matche, le gagnant prend 116$, je suis en HU contre un très mauvais joueur. j’ai JT et le flop affiche 789 avec deux carreaux. Lorsqu’il paye ma mise au flop, je comprends au timing de son call qu’il est sur les carreaux, au turn, je lui fais payer 680 sur un pot de 230, car je sais très bien qu’il ne les lachera pas, même pour 300% du pot. Il paye, le carreau vient, il mise tapis 550. Et je suis là comme un con, à râler, frustré. Je lui ai fait payer un max pour son tirage, il l’a payé c’est rentré, et ça me rend malade qu’il soit récompensé en jouant à ce point mal. Et je me suis surpris à payer pour découvrir 62 de carreau. Qu’est ce que c’est con, j’en étais sûr, mais le côté frustrant du truc m’a fait payer. Ca ne m’arrive pas souvent heureusement ce genre de call perdant à 99.9% mais ça arrive.

  11. hashh says:

    oui effectivement au temps pour moi il avait effectivement AsJs . Finalement je t’accorde que beaucoup d’overs vont abandonner le coup flop si elles n’ont pas connecte ,sa position fait que sa range de float est necessairement reduite ( enfin je l’assume , a ce moment je dois avoir 80 mains grand maximum difficile de vraiment evaluer si il fait parti de ces aggros qui maitrisent le jeu postflop ou qui montent des chips pour quitte ou double des que leur stack est en danger ) .
    Oui je l’admet c’est vraiment la frustration qui me fait call , a l’image du coup que tu decrit . Frustration d’autant plus forte que je venais de me faire ecarter d’un coup sur le 215$ , je flat 66 preflop flop 6T7 ,je raise son cbet , turn 8 je reprend la main , river 9 il overbet , je fold la mort dans l’ame de voir un board aussi immonde pour ma main et il me montre QT ..

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *