Zénith: regain de confiance

Bruxelles, 29 octobre 2010

Après la session que j’ai subie l’avant-veille, et où les bad beats se sont enchaînés, je reviens après m’être reposé, et ressourcé en compagnie de mon amour de fils. Je retrouve beaucoup de joueurs que j’apprécie, nouveaux ou anciens réguliers. En règle générale, je m’entends bien avec tout le monde à cet endroit, et j’évoque là, un aspect du poker, qui à mon sens est l’un des plus importants. Que les gens jouent bien ou mal, l’échange relationnel est souvent enrichissant. Il serait triste d’évoluer dans un milieu, autant d’heures par semaine, sans apprécier l’aspect social de ce jeu. Depuis plus d’un an, je joue régulièrement en dehors des parties privées de l’époque, dans les casinos ou les endroits officiels comme ces cercles de jeux. J’y ai rencontré beaucoup de monde, que ce soit au niveau des joueurs, ou du personnel. Certaines personnes en valent vraiment la peine, et j’ai vraiment tissé des liens assez solides. On ne va pas parler d’amitié, car je ne la donne pas facilement, mais certains pourraient très bien le devenir avec le temps. Souvent, je m’entends bien avec les bons joueurs, car nous avons un sujet de conversation commun. Plus encore, nous avons un mode de pensée commun. Trève de philosophie, parlons un peu de la session:

Le niveau moyen de la table est quand-même meilleur qu’il y à deux jours. Au fur et à mesure de la soirée, la table devient d’ailleurs de plus en plus loose passive, car les joueurs agressifs, plus gambleurs que bons, quittent un à un leur siège, laissant place à des joueurs plus posés et plus prudents, qui sont inscrits sur liste d’attente. Durant les deux premières heures, je joue un jeu assez tight, mais les flops ne rencontrent toujours pas mes jeux. Les bluffs passent mieux contre ce profil de joueur, car ils me donnent plus de crédit. Cependant, ce sont des bluffs sur des pots non convoités au flop et au turn lorsque je suis en position. Les pots ne sont donc pas conséquents, puisqu’ils contiennent les mises préflop. Ils peuvent parfois atteindre 25 ou 30 euros, et ce n’est pas mauvais de se les octroyer, lorsqu’on sait qu’on n’a aucune chance à l’abattage.

Voici deux coups de ma soirée:

Avec un tapis de 45 euros, reste d’une cave de 100 euros grignotée par de mauvais mariages entre mes bonnes mains et les flops, je trouve . Je décide de payer 8 euros avant le flop, suite à un relanceur et un payeur. J’ai la position sur eux. Flop: . Voilà ce que j’attendais!. L’ouvreur initial mise 15, payé par le deuxième. J’envoie instantanément mes 37 euros restants. Ce n’est pas un semi-bluff. Ici, je suis devant contre une pair de dix. Je n’ai pas de fold equity, mais je n’en ai pas besoin. Je veux absolument être payé par les deux joueurs, avant que l’un d’entre eux ne décide d’abandonner le coup sur un scary turn. Le premier envoie son tapis de 75 euros, que le second paye instantanément. Ils dévoilent respectivement et . Avec , j’ai 18 outs (9 piques, 3 neufs, 3 dames, 3 valets).  Je suis ici à 62.6% de chances de remporter ce pot contre les deux autres. est à 16.2% et à 21.2%. En résumé, si je ne le prends pas, et malgré que je ne sois encore qu’en tirage, cela pourra être considéré  comme un bad beat. Turn: . Je suis à 100%. Cette carte rend les deux autres jeux drawing dead contre le mien. River: et j’améliore encore.

Rémi est à la table. Nous ne nous parlons pas, et je n’ai rien à lui dire. L’altercation de la session précédente est toujours d’actualité. Je préfère ne pas discuter avec lui. Il fait partie de ces gens à qui je n’ai rien à dire. Ils ne sont pas nombreux, mais ils existent. Je lui accorde déjà beaucoup trop d’importance dans mes posts. Ce soir, il est déjà perdant de 400 euros, en jouant vraiment mal, c’est tout ce qui m’importe. Il aura également investi dans mon deuxième beau pot de la soirée:

J’ai . Au flop, le pot est de 21 euros, et nous sommes 3. Je suis deuxième à parler, et Rémi troisième. Flop: . Le premier check, je check et Rémi mise 18. Le premier call et je call. Turn: . Je joue maintenant pour la couleur et la quinte ouverte. Seulement, un problème se pose. Le premier reprend la main et mise 25. Je suis ennuyé. J’ai plus de 120 euros derrière, et Rémi a environ la même chose. Il a montré de la force au flop, mais c’était peut-être bien un arrachage en position, comme il a l’habitude de le faire. C’est le joueur en early qui avait ouvert à 7 préflop, et Rémi avait juste suivi après moi. Rémi n’a donc pas forcément un jeu très fort, capable de me relancer si je call les 25 ici. Seulement, il risque de le faire si je montre une quelconque hésitation, synonyme de faiblesse. S’il envoie le reste de mes jetons, j’aurai du mal à faire le call, malgré mes 15 outs à toucher en une carte. J’aurai alors environ une chance sur 3 de toucher ma carte, mais serai obligé d’investir plus du tiers du pot final, et serai hors-cote pour suivre. Cette réflexion se fait rapidement chez moi, et je call instantanément les 25 euros de l’ouvreur du turn, montrant que je serai sans doute prêt à payer une relance de Rémi, et lui faisant comprendre qu’il n’a pas de fold equity contre moi. L’ouvreur avait 35 au tapis lorsqu’il a misé 25. Il lui reste donc 10. Rémi pourrait donc très bien me relancer pour me sortir. Rémi call également. Je suis content. J’ai l’impression que ce call rapide a joué en ma faveur. Ce n’est pas sûr, mais ça a clairment diminué la probabilité qu’il me relance. Il me connait, et je sais qu’il me voit rarement faire un call de 25 aussi rapidement, même en tirage. River: . Parmi mes 15 outs, celui-ci devait être l’un des meilleurs, puisqu’il me donne un jeu max, alors qu’un trèfle ne me donnait pas gagnant à 100%. Le premier check pour ses 10 euros restants, et j’envoie rapidement la boîte, environ 95 euros. Rémi passe à mon grand désaroi. Cette quinte runner runner est assez invisible. Le premier call ses 10 euros avec et je remporte le pot.

Après 7 heures de jeu, je sors avec un bilan net de : +175 euros

This entry was posted in b. Cash games live, Tous les posts. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *