Mon pire bad run online, c’est maintenant

Bruxelles, le 2 mai 2012

Il est temps maintenant de parler rapidement de l’après Sunday. Ce résultat dans le Sunday Million a déjà 4 mois et je n’en ai parlé que maintenant (post précédent). L’info n’étant pas fraîche, je préfère enchaîner tout de suite avec mon actualité online. Je vis, depuis le début de l’année, une période de bad run infernale. Dans les 450 premiers MTT de 2012, je parvenais à stabiliser le bad run autour du point 0, en réalisant 8 performances à 4 chiffres, dont par exemple, une 2e place sur 212 dans un 109$ en février 2012 (3.65k), une victoire sur 408 joueurs dans un 51$ au mois de mars (3.9k), une 4e place sur 1137 dans un 33$ ce même mois (2.4k), et une victoire sur 125 joueurs dans un 44$ (1.6k), toujours en mars.

Je déteste me plaindre de bad beats ou de bad runs, et ce n’est pas ce que je fais ici. Je relate juste ma vie pokeristique de ces derniers-mois et partage avec ceux que ça intéresse, mon évolution. Pendant ce bad run “stabilisé”, je me sentais confiant, il allait passer, et j’allais bientôt refaire monter ma courbe à son point culminant depuis que je joue online, toutes rooms confondues. Ce point se situe au début du mois de mars 2012, ce qui est assez prometteur pour l’avenir. En effet, plus le point culminant est proche dans le passé, moins il faut s’inquiéter sur son avenir pokeristique. En fait, je suis en permanence à la conquête du point culminant.

Mais depuis près de 300 tournois maintenant, le bad run s’est accentué violemment. Il est un peu facile de dire qu’on n’a pas eu de chance, et en général, il est intéressant de le prouver plutôt que de le dire. Mais aujourd’hui, je n’ai pas encore choisi la façon de mettre en images le bad run. Vous dire à quel point je suis sous la courbe all-in EV de Holdem Manager n’apporterait pas grand chose puisque dans les tournois, l’all-in EV en terme de jetons ne veut rien dire. Je peux perdre un pot important à 200k jetons dans le Sunday (buy-in de 215$), et en gagner un de 1 million dans un tounrnoi de 1$ de buy-in. On comparerait alors des pommes et des poires. Je vais donc vous dire ce que je ressens et ça suffira pour l’instant:

Je perds un nombre si important de coups à tapis, que je sois à 80%, à 70%, à 50%, à 40%, à 30%, à 20%, que ça sort de l’entendement. Je perds presque tous les coins filps un tant soi peu importants. Des 80/20, je dois en avoir perdu presque la moitié sur ces 300 tournois. Je déchatte complètement et c’est une période difficile. Il y a aussi des setups complètement dingues, et à répétition. Voilà, ce que je viens de dire n’est rien de plus que ce que vous diront des centaines de joueurs online. Simplement, je pense que sur le mois d’avril, s’il y avait un concours de bad runs, je pourrais me situer dans le haut du classement des joueurs de PokerStars avec celui que je vis. Je voudrais vous parler de quelques coups, qui, sortis de leur contexte n’apportent pas grand chose, mais qui, je vous le dis, dépeignent très bien l’ambiance de mon poker online actuel. Et puis non finalement! Ca ne prouvera rien si je vous raconte deux ou trois coups où j’ai perdu avec une équité de 80, 90 ou même 99%. Ce qui fait le bad run, c’est la succession de ces horreurs…

Je n’ai jamais été de ceux qui pensent que le poker en ligne est truqué. Quel serait l’intérêt des rooms puisqu’ils gagnent leurs frais de tournois ou rake en cash game, quels que soient les gagnants. On peut lire partout sur les forums que le poker en ligne est rigged (truqué). Ils regorgent de joueurs qui postent en prétendant que c’est évident. Certains disent même que ceux qui pensent que ça n’est pas truqué sont ridicules. Lorsqu’on se creuse les méninges pour trouver les avantages des rooms à créer les rencontres et à faire perdre certains joueurs sur des bad beat monstrueux à répétition, on peut imaginer une vague raison: et s’ils voulaient garder leurs fishs, parce qu’une étude de marché leur avait permis de constater qu’avec le temps, les poissons s’en allaient des sites de poker en ligne et que les requins, attirés par les poissons, partaient aussi. Je n’y crois pas du tout, d’une part, parce que je constate dans le monde du poker live (casinos et petits tournois), que les mauvais joueurs restent toujours en bonne proportion après des années de légalisation du poker (en Belgique en tout cas) et s’accrochent à ce jeu. Sans doute qu’avec le temps, beaucoup sont remplacés par d’autres de même niveau, mais je pense que l’ancien poisson finit souvent par revenir. Sa seule contrainte d’arrêt du poker est la banqueroute. Mais lorsqu’il s’est refait une santé financière, il revient, car il ne comprend jamais à quel point ce jeu est EV- pour lui. Aussi, je constate les courbes de gains nets des bons joueurs. Tous font des bad runs, mais sur un échantillon de plusieurs milliers de tournois, ces courbes ont une tendance évidente à l’oeil nu. Ce sont de bons joueurs, des joueurs gagnants et leur courbe continuera de grimper.

J’accepte très bien de perdre huit 70/30 importants sur dix en l’espace d’une soirée. Si ça se produit le soir suivant, je me dis toujours que c’est la variance, et que ça va s’arrêter. Mais lorsqu’après une semaine, ça devient systématique, que je perds 80% des coups à tapis avec équité au-dessus de 50% , et que ça n’en finit pas, c’est humain, je commence à m’énerver. Je repense alors à ma semaine et me dis: “c’est dingue tout ce que j’ai subi online ces derniers temps”. Et puis la semaine suivante, c’est pareil, et la semaine d’après aussi. A ce moment, j’arrive à un stade où je ne peux plus croire qu’il est possible d’être si malchanceux pendant autant de temps. Et je me dis que c’est arrivé, et que ça ne se reproduira sans doute plus cette année, que c’est comme si à chaque début de mois, je devais tirer un numéro dans un chapeau, compris entre 1 et 1.000.000 et que ce numéro allait déterminer mon niveau de chance sur le mois. Je me dis que j’ai tiré le numéro 1, et que forcément le mois suivant, j’en tirerais un plus gros. Mais lorsque je suis exténué par la succession des bad beats, et que j’en arrive à avoir peur d’observer les cartes tomber lorsqu’on a payé mon tapis contre ma premium, je commence parfois à croire à des choses irrationnelles, comme une punition infligée par une force surnaturelle. Et lorsque je suis déjà dans cet état, parce que je me suis pris tant de coups dingues, je n’en crois pas mes yeux lorsque je vois un coup comme celui-ci envenimer la chose:

J’ai dans un 55$ il y a deux semaines. Je suis en SB avec un tapis de 4076. Les blinds sont à 125-250. Un gars minraise à 500, UTG+2. Un excellent joueur selon ses statistiques (+880k$ sur 6000 tournois) 3-bet à 1250 depuis le bouton avec un tapis de 11k. Je 4-bet shove à 4076. Le premier joueur passe et le bon joueur du bouton insta-call avec . Il rajoute 2826 dans un pot qui contiendra 9127, soit environ 30% du pot. S’il voit sa main à 30% contre ma range, son call est correct, surtout que s’il gagne le coup, et vu son tempérament agressif, il pourra profiter de son tapis pour martyriser la table après. Je n’ai donc rien contre la façon de jouer de ce gars. Croyez-vous que vous allez m’entendre me plaindre d’un simple 87/13 perdu? Non, on en a tous eu et on en aura encore. Ce dont je veux vous parler, c’est de ce sentiment d’injustice énorme que l’on a déjà à cause des nombreuses horreurs que l’on vient de subir. Ce sentiment qui crée un manque de confiance total en notre 96/4. On a l’impression que c’est un 50/50, tellement la malchance s’abat sur nous. Voici la suite du coup. Ca part donc à tapis préflop et le flop indique . L’humain en confiance se dit qu’il a gagné le coup et vérifie d’un oeil furtif la fin de l’abattage des cartes comme formalité de confirmation. Il se concentre plus sur les autres tables en cours. Mais moi, je ne suis pas dans cet état. Après des semaines d’improbabilité, j’ai peur que ma pair d’As ne tienne pas contre J6o sur un flop 2-10-10 avec deux trèfles. Je ne suis pas à mon aise, c’est ça qui est fou. Tout le monde est à l’aise ici, mais moi, je sens qu’un truc fou se prépare et j’observe bien les cartes. Turn: . River: … Je suis sonné! Je dis que c’est impossible, inhumain, non aléatoire. Que ça m’arrive parfois de perdre lorsque mon équité est passée à 96%, bien sûr que je l’accepte, mais que ça arrive à ce moment-là, alors que je suis déjà à la limite de balancer le portable par la fenêtre, c’est hors de l’entendement.

Il y a eu tant de coups dingues pendant le mois d’avril, tant de coups successifs perdus de façon injuste, que je ne peux croire en un autre mois si mauvais dans la suite de l’année en cours. Merci de m’avoir lu.

This entry was posted in c. Poker online, Tous les posts. Bookmark the permalink.

24 Responses to Mon pire bad run online, c’est maintenant

  1. nantais says:

    ca tombe bien, on vient de changer de moi, allez go au charbon, ca va passer !

  2. Courage, je peux comprendre que pour un semi-pro qui fait pas mal de volume MTT un tel bad run soit très difficile à supporter 🙁

  3. Rv says:

    D’abord, heureux de te relire, même si le fond est pas aussi rose que les autres posts.

    Ensuite, c’est bien d’avoir le ressenti d’un joueur pro.
    Je me suis tjrs demandé comment ça se passait pour les joueurs gagnants on-line.
    Parce qu’effectivement, on ne peut pas tjrs gagner, ça c’est impossible.
    Mais le truc, c’est quoi :
    – un mauvais coup du sort une fois de tps en tps ?
    – un petit bad run ?
    – un long bad run ?
    – beaucoup de mauvais coup du sort mais dans un gros volume de jeu qui fait que l’un compense l’autre ?

    N’étant ni pro, ni gagnant on-line (je dois faire parti des joueurs EV- que tu décris 🙂 je ne sais pas répondre. Mais je pense que les joueurs gagnants le sont sur le long terme, et qu’ils savent forcément gèrer ces mauvaises passes temporaires.

    Du coup ton expérience, si tu relates la suite, sera intéressante à suivre (surtout si tu commences à évoquer la riggitude).

    GL pour la suite.

  4. shnougz says:

    Je suis sur qu’avoir vidé ton sac va retourner la situation. Parfois faut se plaindre, regarde Phil Hellmuth, c’est le pire râleur et le plus gros chattard au monde 😉
    Blague à part, je pense que la chance s’équilibre sur le long terme, mais en cash game beaucoup plus qu’en MTT. En tournoi, il vaut mieux runner good quand tu fais le main event qu’un 1$ (Jamie Gold doit être de mon avis). Tu aurais gagné ton 30/70 dans le sunday million, et un peu chatté par la suite, tu aurais pu gagner 3 ans de grind en 1h… Le problème aux MTT c’est qu’il faut chatter les cartes, mais aussi le timing….
    Content de te lire en tout cas, et plains toi plus souvent, après tout Rincevent est n°1 des blogs poker et c’est une whinning machine…

  5. mad_thorgal says:

    Dur à vivre ces périodes, que l’on soit pro ou que l’on joue des 2€ comme moi! J’ai vécu exactement ce que tu décris pendant 3 longs, très longs mois, du coup le retour à une variance plus dans les normes m’a fait me sentir incroyablement chattard ensuite!^^
    Je ne joue qu’en MTT, et je suis entièrement d’accord avec shnoughz, le timing est primordial: malheureusement pour moi, je run good dans les petits 1€ ou 2€ (du style je win 4 fois d’affilée le même petit MTT à 1e sur Winamax en avril, mais je bust juste avant la bulle ou tout petit itm des 5€ ou 10€…).
    Et comme mon volume est très faible… faut se faire une raison sauf gros coup de chance je vais avoir du mal ne serait-ce qu’à dégager des bénéfices suffisants pour monter rapidement de limite!
    J’ai un bon truc pour te ressourcer et repartir vers les sommets: viens au live bloggueurs les 8-9-10 juin! Ca se met en place et ça promet! (toutes les infos ici: http://mad-thorgal.over-blog.com/article-week-end-de-juin-le-point-102271600.html et ici: http://mad-thorgal.over-blog.com/article-week-end-a-bourges-le-prize-pool-104217498.html).
    N’hésite pas à m’envoyer un mail! Ca me plairait vraiment que tu puisses venir!
    En tout cas continue de poster! (bizarrement et égoïstement ça m’a fait du bien de voir qu’un excellent joueur comme toi peut ressentir ce que j’ai vécu à mon petit niveau!).
    Mais je suis persuadé que tu vas très vite redevenir une machine à gagner!
    Dav

  6. mad_thorgal says:

    Ah j’oubliais: ça serait vraiment super si un jour tu publiais une vidéo d’un tournoi entier (avec toutes les mains). Je crois que pouvoir parler des changements de vitesse, du range d’ouverture selon la position, la table, les stacks, etc., a énormément d’intérêt pour tes lecteurs (même si ce ne sont pas les mains qui font basculer un tournoi, il faut bien les jouer pour ne pas hypothéquer ses chances lorsque ces mains importantes arrivent).
    ++

  7. raulvolfoni says:

    Je compatis. Courage et garde le cap !
    A bientôt pour des bonnes nouvelles j’espère.

  8. Hashh says:

    Salut heureux d’avoir de tes news meme si le moral n’est pas tout à fait au beau fixe ! Je comprends tout à fait ce que tu evoques , c’est tres dur mentalement d’avoir le sentiment de subir la malchance à répétition .. Je ne m’avance pas en ce qui te concerne mais j’avais pu observer que dans ces périodes mon jeu a tendance à se dégrader imperceptiblement , comme un accro dans un Pull que l’on ne remarque pas tout de suite et dont le trou s’élargit petit à petit sans vraiment que l’on s’en rende compte . Généralement une pause de quelques jours me fait sortir la tete de l’eau et réaliser les mauvaises habitudes engendrées Par la fatigue nerveuse . En tous les cas tiens le coup et GL aux tables !

  9. TiTi PoKEr says:

    Amateur ou pro, on connait tous ce genre de passage.
    Patience, persévérance, mais surtout détachement face à la situation sont les clés du passage de cette difficile période.

    • admin says:

      C’est vrai Titi, tu as donné les trois atouts nécessaires pour ne pas craquer: patience, persévérance et détachement. Je ne vois pas meilleure description pour parler de ce qu’il faut faire en ces moments.

  10. quellange says:

    Lol malheureuse pour toi et ça prouve que je suis pas la seule ce mois ci. J’ ai pas arrêté de monter en cash et là je suis face à des calls de l’ espace qui touchent riv et du coup je stop un peu. Mais mon retour en MTT est pas trop mal. Je trouve cependant qu’on a de plus en plus a faire à ces calls de lotoman et si cela se répète trop souvent, c’est sur que c’est hyper démoralisant.
    Je suis ok avec thorgal pour un vidéo complète tu joue bien et ce serait très intéressant de te suivre.

    • admin says:

      Coucou, quellange, mon bad run, n’est pas vraiment dû à des calls de l’espace. C’est juste que je perds la majorité des coups standards importants (70/30,60/40,50/50). Je pense que les lottoman comme tu dis, sont une bénédiction pour ce jeu.Depuis quelques jours, je filme mes sessions online. Et je ferai sans doute un condensé à la fin des SCOOP.

  11. manubluff says:

    Comme les autres, courage ca va finir par passer …

  12. Maurice says:

    John,
    Une question: As-tu fait un retrait de ton compte Pokerstars avant ta série de bad beat? Bien que je ne joue que depuis un an et demi, je suis un joueur gagnant dans MTT à petites limites. Mais quand je fais un retrait important (i.e.: $500-$600, soit 80% de mon bank roll, en ne laissant que 100$ dans mon compte) j’éprouve une série de bad beats.

    Est-ce possible que Pokerstars favorise ceux qui laissent leur argent dans ses coffres?
    Pokerstars, c’est une grosse banque mondiale avec des miliiers de déposants internationaux. Est-ce que Pokerstars a les fonds nécessaires à rembourser tous ses déposants??? La question n’est pas mauvaise quand on sait que Fult Tilt n’avait pas ces réserves pour couvrir tous les dépôts de ses joueurs.

    Afin de se protéger des mauvais clients qui retirent leurs capitaux de la banque Pokerstars, est-ce que celle-ci ne s’arrangerait pas pour que l’argent reste dans les mains des joueurs laissant dormir leurs avoirs dans les voûtes virtuelles de PS?

    • admin says:

      Salut Maurice,

      Je n’ai pas fait de gros cash out récemment, cependant j’estime que je run bad depuis 4 mois et cela fait suite à ma perf dans le sunday million, où j’ai en effet cash out pas mal. Je n’ai pas envie de croire en une telle supercherie, mais ton hypothèse, je l’ai déjà entendue plusieurs fois, et parfois même en provenance de bons joueurs, que j’ai alors pris pour de moins bons joueurs. J’ai toujours été très moqueur envers les gens qui pensaient que le poker online était truqué. Mais vu ce que je vis, je ne suis plus du tout sûr de moi à ce sujet. Lorsqu’on réfléchit un peu plus loin, tout est truqué dans ce monde et les gens trichent partout s’ils le peuvent. Lorsqu’il s’agit d’une application pseudo vérifiée, c’est encore plus simple. Il suffit de créer un algo et le tour est joué. Plus rien ne m’étonnerait. Mais alors quelle tristesse pour ce beau jeu qu’est le poker. J’aimerais que ce bad run ne soit qu’une question de malchance. Mais c’est invérifiable. Par le passé, j’ai déjà fait des cash outs qui n’ont pas été suivis par des bad runs aussi violents. Je ne sais pas si l’on peut croire en cela.

      Comme tu le dis, on a vu ce qui s’est passé avec Full Tilt. Tout devient possible…

  13. Sony says:

    Salut,john content de te relire(excepté que ça aurait été mieux avec des résultats plutot que ces nouvelles de badrun).J’espère que ça va passer,ça fait partie du jeu en MTT ou il y a beaucoup plus de variance que dans les autres formes de poker,d’ou mon choix pour quasi excusivement du cash-game ou la chance joue moins en faveur du fish (s’il gagne un coup tu recaves et tu lui reprendras tot ou tard,ce qui n’est pas le cas du MTT ou t’es out).

    GL pour la suite,

    • admin says:

      Merci Sony,

      Comme tu le dis il y a énormément de variance en MTT, parce que seules les premières places permettent de gagner vraiment quelque chose. La cash game est plus sûr à court terme, comme tu dis.

  14. Frédéric says:

    Ah tu es occupé à changer d’avis sur la possible triche en ligne ? tu le penses vraiment ou c’est juste que tu es fatigué d’argumenter ?
    tu as vu qui a gagné le 215$ tournoi du 6 mai, un certain Isildur1. Ce mec joue quasiment pas, puis finit 1er 🙂

    • admin says:

      Bien sûr que non, je ne le pense pas, sinon je ne jouerais plus. Je dis juste que parfois, on peut se poser des questions, tellement cela semble contre intuitif que ce soit juste la variance qui provoque de telles mauvaises séries.

      Le certain Isildur1, c’est Victor Blom, un monstre du cash game online High Stakes. On dirait qu’il s’est bien recyclé en MTT. J’ai un peu regardé sa table finale, et en effet, il a gagné un 78s contre JJ, un AQ contre AK, all-in preflop, mais même en perdant ses coups, il avait une telle avance en jetons, que ça n’aurait pas mis sa survie en danger. Il est juste resté chip leader de bout en bout du day 2. Bravo Isildur. Je donnerais beaucoup pour avoir sa Hand History. Elle doit sûrement contenir un style de poker qui n’est pas scary money pour un sou et qui se sert de la scaritude des autres. Il a gagné deux SCOOP en deux jours. Un grand joueur. Je lui tire mon chapeau.

  15. fatiguer says:

    salut john,
    un conseil fais une pose online ,jouer avec une boule dans le ventre a chaque fois que
    tu as une décision a prendre et que tu sais que c’est la bonne décision mais que tu
    sais aussi quelle va te faire perdre ça ne peut que te faire du mal mentalement !!
    j’ai eu un bad run sur pokerstars qui a durée si longtemps que je me suis fais interdire
    l’accès de la room par la commission des jeux de hasard .
    j’ai même verser ma bankroll sur le compte d’un amis en lui disant tiens cadeaux ,je préfère te donner mon argent plutôt que le donner a un inconnus amuse toi bien pour moi le poker c’est finis.

    évidement 5 mois plus tard j’ai recommencer a jouer en live et online
    bref tout ça pour te dire quand ça va trop loin quand ça dépasse l’entendement n’insiste pas jusqu’à pété les plombs et vraiment jeter ton ordi par la fenêtre .
    une pose du recul et reviens vers les parties online quand tu te diras avant de jouer
    je vais jouer au poker et non pas je vais encore me faire découper .

    courage man après la pluie vient le beau temps

    PS:un loup qui perd ses poils c’est toujours un loup.

    • admin says:

      Mec, tu as raison, c’était une idée d’en faire une. Comme tu dis, l’envie de casser son écran démontre que quelque chose ne va plus psychologiquement. Mais la pause est pour moi l’acceptation d’un échec. Je sais c’est bizarre. Mais j’ai eu besoin de continuer à jouer jusqu’à atteindre à nouveau mon point culminant. A ce moment-là, je pourrai faire une pause. Mais comme tu le dis, la pause est parfois utile, ne serait-ce que pour se calmer et oublier le bad run pour revenir sereinement. On se connait au fait? Tu ne t’es pas présenté

      • sebastien says:

        oui on se connait ,nous avons souvent jouer ensemble en tournois à namur là ça fait longtemps ,on ne te vois plus beaucoup là-bas
        enfin moi aussi je déserte un peu le casino a cause du net je suis tomber amoureux des MTT deepstack (3 ou 4 par jour) mais là
        je dois me calmé un peu, je m’isole un peu trop mais bon c’est
        que du plaisir ces tournois quand tout va bien évidemment .

        pour en revenir a ton bad run si je peut me permettre tu dois faire une pause même une courte, juste pour penser à
        autre chose et quand tu reprendras ,tu dépasseras ton point culminant.
        mais là a chaque bad beat tu te poses des questions de plus en plus de question, jusqu’a remettre en cause des certitudes .

        En plus toi qui est musicien tu sais ce que c’est de passé des heures et des heures devant ton clavier et ne pas arriver a sortir une note pour finir ou commencer un track.
        Et puis une sortie entre amis (un resto,un ciné ) bref un bon moment ou tu penses complètement a autre chose et puis tu reviens devant ton clavier et là 100 idées a la seconde toute mieux les unes que les autres !!tu as déjà connu çà je suis sur.(je suis aussi passionné de music)
        bref une pause c’est toujours positif .
        voilà je te souhaite bon courage même si je t’avoue que vu ton talent
        incontestable pour le poker et les maths, je ne suis pas inquiet pour toi c’est
        juste une question de temps .

  16. roland says:

    Il est certain que l’ abondance et surtout la longueur dans le temps des bad beat peut nous paraitre parfois insensee , d autant que les references de lecture a ce sujet ne les envisagent jamais aussi profondes .Il est donc tres difficile de garder son calme et un jeu equilibre dans ces moments qui devraient ( selon la theorie) etre frequents , certes, mais de courte duree pour un joueur assidu . Quant a moi qui ne joue qu’ en cash game j adopte une attitude de prudence peut etre meme exageree en pre- flop sauf avec les AS. Bien sur cela ne semble pas tres rationnel vis a vis des canons du jeu selon les experts et autres conseilleurs mais sincerement je ne crois pas que meme sur un tres grand nombre de mains jouees la chance soit la meme pour tous. En consequence les moins veinards ou simplement moins talentueux se doivent d adopter parfois des regles plus atypiques.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *