17/391 aux Mega Poker Series de Vienne avec Poker 770

Bruxelles, 7 mars 2012

On parle ici d’un tournoi qui s’est déroulé il y a un mois et demi. Oui, j’ai flâné, oui j’ai délaissé mon blog pendant quelques semaines. Il ne m’est rien arrivé de particulier. J’ai juste pris un petit congé de blog, pour faire le vide et consacrer plus de temps aux autres choses de ma vie, ces choses qui ne sont pas uniquement le fait d’écrire des post sur le poker… Non, ce sont des choses plus essentielles comme par exemple… “jouer au poker”. Je n’ai bien sûr pas que le poker dans la vie, ce serait triste, j’utilise également mon temps libre pour lire des livres de poker, et regarder en boucle des dizaines de fois les mêmes vidéos de poker sur youtube, celles que je connais déjà par coeur. Plus sérieusement, il me faut aussi du temps pour  m’informer et lire les sites d’actualité poker. Et puis après tout ça, il faut encore accorder de nombreux moments à ses potes pour parler de coups de poker. Ben oui, tant de bonnes lignes de jeu existent qu’il faut toutes les explorer. Je parle de potes qui comprennent le poker bien sûr, car les autres ne sont pas rentables… bon le délire est fini… La vérité, c’est que j’ai été un peu découragé par la charge de choses que j’avais encore à vous raconter. Peut-être que je devrais condenser les posts pour pouvoir suivre ma propre vie de joueur. Je l’avoue, j’aime être exhaustif sur les évènements importants, mais est-ce utile? En tout cas, certains de vos commentaires à propos du blog me font très plaisir. Aussi, ai-je appris aujourd’hui que j’avais obtenu un Award de Wallonie Poker, celui du meilleur blog poker belge de l’année 2011:  http://www.walloniepoker.net/t15807-award-du-meilleur-blog-2011. Le classement a été fait sur une série de critères rapportant chacun des points qui ont permis au blog de l’emporter d’une courte tête devant le célébrissime  Stefal que je salue au passage. Bien sûr, je ne pense pas, suite à cela, avoir le meilleur blog poker, vu la qualité de certains autres. Ça ne me monte pas à la tête. C’est juste qu’à un moment donné, le climat et la pression atmosphérique ont fait que les juges et les votants, lunés comme ils l’étaient, m’ont donné plus de points, et c’est sympa 🙂 Je ne connais pas le détail mais je le demanderai à l’occasion à Marcel Becari, organisateur de ces Awards et fondateur de Wallonie Poker. Ca m’a fait chaud au coeur. Mais malgré cette grande victoire, je resterai un homme simple. Je parlerai encore à l’inconnu en rue… merci Julien.

Le tournoi deepstack des MegapokerSeries de Vienne est le premier que j’aie joué sous les couleurs de 770. Mon jour 1B commence le jeudi 19 janvier 2012 et 391 joueurs sont finalement inscrits. La particularité de ce tournoi est que l’on reçoit 77.000 jetons pour jouer des niveaux de 77 minutes, le tout pour un buy-in de 770 euros… une belle idée je trouve, car ces nombres qui rappellent en permanence la marque de fabrique du site organisateur, offrent à ceux qui aiment les tournois à tapis profond, parce qu’ils sont d’avis que cela leur confère un edge par rapport aux structures plus rapides, une structure encore plus profonde et longue que celle des tournois standards, situés dans cette échelle de buy-ins. En général, on jouera des niveaux de 60 minutes, avec 50.000 jetons dans un tournoi avoisinant 500 euros de buy-in. Ici, il est un peu plus cher, mais il attire forcément le public régulier des tournois à 500. Et comme le tapis est un peu plus gros, et que les niveaux de blinds sont un peu plus longs, il sonne comme l’un des tournois deepstack les plus intéressants pour ceux qui sont fans de jeu postflop. Il attire donc des fields très importants, voilà pourquoi je trouve qu’il est une bonne idée. Ce qui est sympa aussi, c’est que le niveau moyen des joueurs ne grimpe pas forcément par rapport à un 550, puisque tout le monde pense qu’un tournoi plus deep lui donne plus de edge. Les joueurs faibles le croient aussi, puisque beaucoup pensent ne pas l’être 🙂 Mais il va de soi que ce qui donne un avantage à quelqu’un dans le poker, est compensé  par un désavantage à quelqu’un d’autre. Les joueurs faibles ont plus de chance de faire un résultat dans un tournoi à structure rapide. Mais comme tout le monde (ou 90% des joueurs réguliers) pense qu’il est bon, les joueurs faibles sont quand-même attirés par les structures profondes et lentes et donc le niveau du field ne bouge pas. C’est ma théorie, et elle peut très bien être fausse 🙂

Mon jour 1 commençait bien. Je grind rapidement et me sens très à l’aise à une table assez facile. Mon tapis monte à 92.000 après une heure, et atteindra 110.000 l’heure qui suit. Si ca continue comme ça jusqu’au bout, c’est bon… Mais ça ne continue pas comme ça et je finis ce jour 1 avec 30.000 jetons, suite à des coups un peu durs que je n’ai pas noté du tout.

30k, ça doit avoisiner un quart de la moyenne au début du jour deux. Ce jour arrive, et je descend à 17.7k en une heure. Puis je trouve en BB, sur des blinds 600-1200. Un gars ouvre à 3000 UTG+3 sur cette table de 10 joueurs. Un autre paye. Le premier est bon, moyennement actif, le second je ne l’ai pas encore vu jouer beaucoup. Ma main est un gros connecteur assorti avec deux trous 🙂 En poussant ici, j’ai la quasi certitude d’avoir une fold equity maximale sur le second joueur. Mais je trouve que c’est une main qui ne peut pas pousser, car je suis trop dominé par la range de call de l’ouvreur avec mon KT. La question est de savoir si je peux faire un call. Je trouve que oui. Rajouter 1800 jetons pour voir un flop représente envrion 12% de mon tapis (après postage de la blind). C’est trop pour espérer toucher un tirage piques au flop, ou quinte ouverte et miser en utilisant la fold equity pour rendre le move correct mathématiquement, mais j’ai confiance en mon jeu postflop, et surtout mes lectures. Je pense qu’elles contrebalancent l’aspect call hors-cote préflop, en tout cas dans cette situation. Je reconnais parfois surestimer l’avantage d’un bon jeu postflop au profit d’un call trop incorrect préflop, mais ne pense pas le faire trop souvent. En effet parfois, un call préflop ne peut être rentable sur le long terme, même si le coup est joué de façon optimale postflop et à chaque fois, car le tapis effectif est trop faible par rapport à la taille de la mise (quand je dis optimale, je parle d’avoir la meilleure lecture pour faire la meilleur value ou le fold au bon moment). Mais dans ce cas-ci, je l’aime bien, et continuerai à le faire, même si ça ne plait pas à certains qui critiquent le call, peut-être à raison pour leur propre style de jeu. Chacun son style, je me retrouve là-dedans, tant que ça marche, je continue. Flop: . Je check, prêt à évaluer la vitesse et la taille des mises adverses et tout autre tell me donnant de l’info. Les deux checkent. Turn . Il me semble assez probable que ma main soit la meilleure à cet instant. Je mise 4700 et suis payé par le joueur ouvreur préflop. Je suis content. Je prends de la bonne value avec mon roi contre ce joueur qui semble être soit en tirage, soit avec une pocket pair inférieure au roi, ce à quoi j’accorde la plus grande probabilité puisque je le vois mal avec un tirage suite ouverte comme 7-9 et que les coeurs en main sont peu probables, bien moins que la pair en tout cas. Le deuxième joueur relance alors à 19.500.

Je l’observe, il avale sa salive à la façon d’un gars qui est sur son petit nuage. Il est presque transparent. Il est content, à son aise. Il est ok avec le fait de prendre le pot tout de suite, et sait d’un autre côté que si on le paye, il ne craint pas grand chose. Il a exactement le même style de tête que ce gars à Prague, dans le 2200, qui m’avait relancé à tapis avec AK, lorsque j’ai passé K9 sur un board 9TxQJ à la rivière (je l’avais relaté). Bizarrement, ça a le don de m’énerver un peu quand le gars est lisible comme ça. Je vais pas dire que c’est même pas drôle parce que trop facile, mais j’ai l’impression qu’il me prend pour un âne avec son énorme jeu slowplayé depuis le flop. Pour moi, c’est brelan floppé et peur des nouveaux tirages du coeur. En gros, le flop est si dry qu’aucun tirage ne l’effraye, mais au turn, le moindre tirage apparent et c’est la protection de la main à tout prix. Remarquons qu’ici, c’est correct sa mise, juste un peu cher, juste le size betting, qui, en plus de sa tête confirme que je suis battu à platte couture.  Il me reste 10k devant moi, je dois avoir 1/13e de la moyenne si je passe. J’ai la top pair avec un kicker faible mais pas tant que ça vu le jeu préflop. J’ai le sentiment que le joueur qui m’a payé au turn est derrière mon roi et pas inquiétant du tout. Mais je sais, enfin je ressens que l’autre me bat 99.84% 😉 du temps. Pourquoi donc jeter ces 10k à la poubelle, même s’ils ne représentent plus qu’une faible probabilité de faire même un simple ITM. En payant ces 10k, je joue pour un pot final qui en avoisine facilement 45 (3+ 3+ 3+ 4.7+ 4.7+ 4.7+ 10+ 10+ antes), mais alors mon call n’est correct que si je pense avoir environ 22% de chances de gagner le coup. Or ici, je le dis plus haut, je pense avoir 0.16% de le gagner. Je passe. L’autre joueur réfléchit longtemps et finit par payer le second. Je suis étonné par sa mauvaise lecture,  je pense qu’il le met sur un tirage qui essaye de nous chasser et qu’il n’abandonne pas sa pocket. La rivière est un coeur. Le check est suivi par un autre check.  Et le dernier relanceur, le gars qui slowplay au flop selon moi montre pour deux pairs flopées et remporte le pot. Ma lecture est confirmée. Bien sûr, vu son call préflop ça ressemblait plus à brelan floppé, car K8 ou K3 suited sont beaucoup moins probables, mais ce qui est sûr, c’est que son monstre, il le touche au flop. Le premier muck… J’ai alors un premier coup de jour 2 à raconter à Stefal, qui arrive pour le coverage, un coup qui a, à ce moment du tournoi, beaucoup de chances d’être l’un des derniers…

Je dois aller dormir maintenant, mais je continue ce post Vendredi sans faute, et avec photos du château de Sissi à Vienne à l’appui, une petite visite que nous avons faite avec quelques potes belges sympas en présence…

 

This entry was posted in a. Tournois live, Tous les posts. Bookmark the permalink.

12 Responses to 17/391 aux Mega Poker Series de Vienne avec Poker 770

  1. Hashh says:

    Felicitation tu mérites cette récompense , pour moi ton blog est clairement l’un des tous meilleurs , tous tes posts sont intéressant et tres bien relatés , tu fais vraiment part de ton thinking process plutot que de balancer quelques HH et des explications assez vagues ou boiteuses comme on en voit souvent ! Continue comme cela , et si tu dois faire quelques pauses pour ca , pas grave on attendra un peu ! Vivement la suite GL d’ici là.

    • admin says:

      Comment puis-je te remercier pour ces éloges. Dire merci est faible mais je ne connais pas de synonyme 🙂 Merci

  2. StDemoniac says:

    Je suis du même avis que l’ami Marcel.

    Mais j’ai quand même un souci avec l’habituel “suite au prochain épisode”.
    Comme quand, dans un livre, il manque une page. Ou plutôt, quand une page se retrouve, suite à une erreur d’impression, 15 pages plus loin qu’initialement prévu et que par acquis de conscience tu relis tout pour être certain de n’avoir rien perdu.

    StD

    • StDemoniac says:

      Zut, j’ai oublié mon smiley pour relativiser mon petit souci ;).
      Et je n’arrive pas à éditer mes comments.

      • admin says:

        😉 Je ne sais pas si l’édition des commentaires doit être possible pour que ce soit plus dans les normes de blog. Si tu me dis que c’est le cas, je vais investiguer dans cette direction.

    • admin says:

      Pour les suites, c’est vrai que c’est un peu limite, mais si je respecte la deadline, ça pourra déjà plus le faire, pas vrai? J’ai dit vendredi alors c’est vendredi. On y va!!!

  3. Fitzy says:

    Je vois pas comment tu peux justifier défendre ta blinde avec 15bb c’est juste beaucoup trop short… Fold>Push>Call

    • admin says:

      Que dire si ce n’est que je suis un peu d’accord avec toi sur le fait qu’à première vue, je suis un peu trop short pour faire un call. Maintenant, avec 17.7k départ, donc 16.5 au départ de l’action après avoir posté la BB, ajouter 1.8k dans un pot qui en contiendra 10 avec ma main ne me dérange pas tant que ça. Mais ça mérite un long débat. Pour ma part, je donne un ordre de préférence aux actions suivantes : fold>call>push. Passer est incontestablement meilleur. Il se fait qu’ici, je suis en agonie car ultra short et que le deuxième payeur m’incite à payer ces 1.8k manquant pour jouer pour un pot de 10k. Passer encore me rend plus short. Il faut bouger, tenter un spot et celui-là me semble bon. Avec la cote implicite, il suffirait que j’ai une chance sur 8 ou 9 de floper soit un monstre (deux pairs, brelan, couleur, quinte), soit un tirage piques ou quinte ouverte qui me permettrait alors de donker (pas à tapis pour induire en erreur) en usant de la fold equity pour les chasser ou, si je suis payé, avoir quand-même une bonne équité de showdown. C’est mon style de jeu. Tu vois bien que je jette ma top pair posflop sur base d’une lecture correcte. Je sais je sais, c’est très dur comme débat, car ceux qui pensent que le call est incorrect ici, je n’arriverai pas à les convaincre de la possibilité du contraire. Donc, je me ferai incendier et je l’accepte. Mais je continue de penser qu’en jouant ce coup 1000 fois de la même façon préflop (call), avec un board différent à chaque fois, je suis en mesure d’en tirer un profit sur le long terme. On en reparlera.

  4. eiffel says:

    ha la la, quel suspens… pas facile d’attendre… 😉
    mais ça fait plaisir de te lire à nouveau !

  5. Hashh says:

    PS : STDemoniac fait gaffe avec la signature STD qui est l’acronyme en Anglais Sexually Transmitted Diseases ^^ N’y vois pas une critique juste une anecdote hein 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *