Pas de “Maison du Bluff” pour Jonathan (cette saison :))

Bruxelles, 13 novembre 2011.

Je n’ai pas fait un très beau score au vote. Nous étions 6 et je finis 5e avec 135 votes. Le fait de ne pas être pris pour cette table finale au Casino de Namur, qui n’enverra qu’un joueur sur 10 à la Maison du Bluff, je ne le considère pas comme un échec. Ce qui me dérange un peu, c’est le semblant impopulaire que peut donner un tel vote à mon éventuelle image.

Je m’explique. Grâce à ce vote, j’ai enfin décidé de dévoiler le lien de mon blog à tous mes contacts Facebook. Sur Facebook, j’ai près de 700 contacts. Seuls une centaine sont placés dans la liste “Publications Poker”. Jusqu’à présent, chaque fois que je publiais en rapport avec le poker, je ne le faisais que pour les 100 personnes faisant partie de ce milieu, de près ou de loin. D’un côté, je suis content d’avoir fait connaître mon blog à tous les autres, parce qu’en fait, je n’ai absolument pas honte de ce que je suis, au contraire. Le mot “poker” fait froid dans le dos à ceux qui n’en ont entendu parler que via les Westerns, où des cow-boys jouaient dans des tripots enfumés dans les arrières-salles des Saloons, près à dégainer pour un rien. Il n’y a pas que ceux-là qui n’aiment pas ce jeu. Il y a aussi l’entourage des joueurs de poker perdants. Or, ça fait un paquet de monde puisqu’environ et à 5% près, 90% des joueurs perdent à ce jeu sur le long terme. Seuls 10% tirent leur épingle du jeu. Il est alors difficile d’expliquer aux gens qui ne sont pas de ce milieu, qu’on fait partie de ces 10%, puisque tout joueur perdant qui se respecte, ne crie pas ses résultats négatifs sur les toits. En réalité, le poker est un jeu de stratégie, où le hasard intervient à court terme. Plus le volume joué est faible, plus le court terme est long, et inversement. Et plus le volume est grand, plus les résultats d’un joueur sont représentatifs de son niveau.

Revenons à nos moutons. Puisque je suis battu au vote de manière assez écrasante, je profite de mon blog pour en parler de façon plus détaillée, et pour rehausser un peu mon image, aux yeux de ceux qui ne me considèrent plus comme autre chose qu’un détritus pourri, écrasé au milieu d’une décharge, et dont l’odeur fait fuir les mouches:

Julien me préviens la veille à propos du vote, en me disant que j’ai été mis dans cette liste. J’ai donc les mêmes infos que les autres et les mêmes possibilités de me préparer. Seulement, j’ai déjà prévu quelque chose le lendemain après-midi, j’ai des engagements. J’attends le démarrage du vote dans la matinée, mais je dois partir vers midi et ne voyant rien venir, je quitte mon appartement. Vers 17h30, Olivier Baeten m’appelle, je ne l’entends pas et le rappelle un peu plus tard. Il me dit que je ferais mieux de me dépêcher, car je n’ai que 3 votes, alors que les autres sont déjà à 55, 100, 200… J’essaye alors de publier, via mon iphone le lien du vote sur mon blog, mais ça ne fonctionne pas. Je demande à Sandrine Van C. de le faire. Elle le fait mais ça n’a pas le même effet puisque mes amis ne reçoivent pas l’info dans leur page d’accueil. Ce n’est que vers minuit que j’ai enfin un ordinateur à disposition. Je constate alors que Daniel B., que je remercie encore, fait ma promo sur son mur et sur le mien. Mais j’ai déjà trop de retard. Je publie le post sur mon blog, et le lien sur mon Wall Facebook. Mais je comprends que ça ne suffira pas. D’une part, seuls les Belges peuvent voter, ce qui est dommage pour les éventuelles voix françaises des lecteurs de mon blog. D’autre part, les autres candidats sont trop motivés pour que je puisse, même en m’y mettant à temps plein jusqu’au surlendemain 18h, rattraper ce retard de 200 voix.

Il faudrait dans un premier temps, envoyer des messages privés à tous mes contacts. C’est délicat, car avec beaucoup d’entre eux, je n’ai pas eu de discussion depuis longtemps. Là, j’ai besoin d’un service et je les contacterais? Ca ne se fait pas. En fait si, ça se fait, mais uniquement lorsque la probabilité de revenir au score est supérieure à 0.03.

Je propose alors à mes électeurs, la moitié des gains qui seraient occasionnés par ma présence dans la Maison du Bluff, mais les temps ont bien changé et les gens ne sont plus vénaux :). Ca ne fait pas exploser mon nombre de votes. Je décide alors de créer une vidéo pour faire le buzz, un truc comique. C’est mon seul espoir. Je brainstorm avec Yassin R. et Marco L. et certaines idées apparaissent. Mais je ne suis ni Rémi Gaillard, ni Cyprien. Je passe une partie de la nuit de vendredi à samedi à créer une vidéo, où je dis, sur le ton de l’humour que je ne peux tolérer tant d’humiliation, en disant :”vous ne savez pas qui vous êtes en train de tourner en ridicule”, énumérant mes palmarès live et online. Mais le temps manque, je suis crevé. Finalement, je publie une vidéo de mon fils qui m’encourage. La voici:


Votez encore pour Jonathan par jorabino

This entry was posted in Tous les posts. Bookmark the permalink.

4 Responses to Pas de “Maison du Bluff” pour Jonathan (cette saison :))

  1. TiTi PoKEr says:

    Est-ce vraiment un mal de ne pas entrer dans cette maison des horreurs ??? Côté crédibilité, tu y gagnes 😉

    • admin says:

      Je t’avoue n’avoir encore jamais vu un épisode de cette émission. Donc je n’en sais rien. Si tu le dis…. 🙂

  2. Régine says:

    Je pense que c’est franchement mieux que tu n’y soies pas allé… C’est de la téléréalité avec tout ce qui va avec plutôt que du poker….

    • admin says:

      C’est ce que beaucoup disent. De toute façon, ce n’était pas si important pour moi, je l’ai plus pris comme un jeu, un petit challenge… Merci Régine et à bientôt.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *