PBT 525€: mes qualifs

Bruxelles, 7 octobre 2011

qualification online sur Pokerstars.com

Pour condenser l’information aux éléments principaux de cette aventure PokerBelgique Tournament, je parlerai d’abord rapidement de mes tentatives de qualification à ce tournoi de 525€. La première a lieu online le dimanche 2 octobre. Leandro de Pokerbelgique.net, a réussi à obtenir un tournoi qualificatif de 50+5€ sur Pokerstars.com. Nous sommes 13 au départ, avec un seul ticket au gagnant, 110€ au second et 65€ au troisième. Et je finis deuxième de ce tournoi. C’est dommage dans le sens où à trois left,  à un moment donné, mon tapis est à 20k et celui des deux autres à 10k.

Le niveau de ce tournoi est inférieur à celui que l’on trouve sur les autres MTT de pokerstars. Avec un tapis de départ de 3000 jetons  sur des blinds 10-20, mon réel “coup de démarrage” se situe aux blinds 35-70 alors que j’ai un tapis de 2674 jetons et UTG.  J’ouvre à 188. Un gars en middle call les 188 et un autre au CO relance à 560. Ce n’est pas son premier 3-bet sur mon ouverture, et ce n’est pas non plus ma première ouverture :). Je décide de le payer pour lui montrer que je défends non seulement mes blinds, mais aussi mes relances UTG. Le gars en middle passe. Flop: . Plus raté que ça comme flop, c’est difficile ! Je check, il check behind. J’ai des infos sur Villain. Il joue de petits buy-ins et est largement perdant sur son échantillon de tournois, pas si petit. Le turn est un . Vu la vitesse de son check au flop, je mets notre ami sur un pique à tirer. Il n’a jamais l’As, jamais le valet. Je donk à 140 sur un pot de 1413. Cette mise, mini probe bet, rencontre plusieurs objectifs. Tout d’abord, je fais croire à Villain que j’essaye de me faire relancer avec un jeu monstrueux, peut-être un 6, peut-être un As. Ensuite, je limite l’investissement pour lui raconter mon histoire, car cette somme laisse mon tapis à 2114 si je suis relancé et que je dois passer. Troisièmement, je peux à nouveau, face à son action (check très probable pour moi), et la vitesse de celle-ci évaluer si c’est un pique qu’il tire, ou s’il avait un 6 perdu dans son jeu, et qu’il était en tirage double pair ou brelan au flop;).

Son call rapide me confirme le pique. Et enfin, comme quatrième objectif de cette mise, nous trouvons le 2-barell bluff. Miser au turn permet de miser à la rivière en bluff sans risquer de se faire payer par un hero call. Je prévois d’ailleurs de faire un bluff de taille sympathique sur cette rivière si elle n’est pas un pique, c’est-à-dire, environ 4 fois sur 5. La rivière est un … nous n’avions pas parlé de ce cas de figure. Eh bien, à ce moment mes amis, les plans changent. Avec mon , j’ai maintenant très souvent la main gagnante, très très très souvent. Lorsque je fais mon check-call, je sais que le gars va bluffer, puisqu’il croit détecter de la faiblesse chez moi ici, comprenant que mon 140 au turn n’était finalement pas un trap.  Il me voit sur un jeu qui pense avoir de la showdown value sans être capable de payer une mise. Sur ce pot de 1693, il mise 630 se laissant 1124 au tapis. C’est mignon car cette mise reconfirme une troisième fois qu’il tirait un pique et qu’il essaye d’arracher un pot qui ne lui serait pas destiné s’il checkait behind pour un showdown. Il choisit de faire ce que j’appelle une “mise compromis”, pas trop grosse pour pouvoir encore jouer après avec un tapis honnête si son bluff ne passe pas, et pas trop petite pour me faire passer. J’insta-call avant qu’il ait eu le temps d’enlever son doigt du bouton de souris enfoncé. Il a et je gagne. C’est bien le tirage pique raté! Je suis étonné de le voir quand-même avec un jeu comme celui-là, car il a de la showdown value si c’est moi qui ai raté mon pique par exemple. Or, il ne va jamais faire passer un As ou un Roi, main sur laquelle il me voit sans doute, puisque sinon il peut gagner en checkant. En gros, en plus d’être très lisible, il fait un bluff qui n’est jamais efficace, car toute main qui le bat le paye, sauf éventuellement un valet improbable chez moi, selon ma séquence de mises.

Je lui dis alors dans le chat: “c’est comique, on sait que tu tires un pique, et on sait que tu bluffes rivière”. Il me fait : “Tu n’as joué que 3 mains contre moi, et tu crois me connaître”. Je réponds :”Je sais que tu perds 3000$ sur 200 tournois, cette info m’a suffi ;).” S’ensuit le silence mais ce n’est pas tout. Un  respect s’installe et mes vols commencent à passer beaucoup mieux. Les gens savent maintenant que je connais leurs stats et que j’en sais plus sur eux qu’ils n’en savent sur moi. Ceux qui sont perdants pensent que je vais les jouer jusqu’au bout, comme ce qu’ils viennent de voir, et mes relances ne sont plus 4-bet pendant une longue période, où je grind. Après l’un ou l’autre coin flips ou 30-70 gagné et une heure de jeu, j’ai 20k à trois left, la moitié des jetons en jeu. Mais un sale coup me fait d’abord redescendre à 10k, lorsque je relance un gars à tapis avec sur alors qu’il a . Un coup de grâce m’est alors donné lorsqu’avec , et suite à un double check au flop, je trouve . Je check-raise alors le turn. Suite à mon check, il mise 1600 sur 3350 et je relance à 4200. Je le vois si faible que je ne veux pas le chasser et ne mise pas trop fort. Il me reste alors 5749 derrière. La rivière est un , peut-être la pire carte du paquet. Je check et il mise 4000. Je ne peux pas le mettre sur les coeurs, seul le valet me fait peur. Après réflexion, je ne peux pas call. Mais le pot fait 11.550 et je dois y mettre 4000. Aurait-il tenté ce gut shot au turn? Ou alors essaye-t-il de m’arracher ce pot, comprenant que cette carte me dérange. Mais dans ce cas, pourquoi bet-call-t-il le turn. Je paye et il a . Je trouve que c’est un mauvais call de ma part. Je ne suis pas mécontent de ma prise de risque au turn en relançant petit, car je ne peux me contenter du pot en le chassant avec un si beau jeu à valuer. Mais je dois absolument passer cette rivière, car il ne mise pas avec deux pairs ici. Soit il a le valet, soit le 6, soit rien, mais rien est trop rare. J’ai la possibilité de partager les 11.550 s’il a le 6 et c’est sans doute ça qui m’incite à payer. Avec plus de fraicheur, j’aurais passé cette rivière…  Voici un screenshot de ce coup. Ce n’est pas vraiment ce coup que je veux montrer, mais plus les petits rectangles verts et rouges que vous apercevez en dessous. Un rectangle vert montre une main gagnée, un rouge une main perdue, un gris, que je n’ai pas investi d’argent volontairement dans la main. Plus c’est foncé, plus c’est important en terme de jetons gagnés ou perdus. La main verte située avant la main rouge foncé du centre, indique l’élimination du 3e. Avant cela, nous sommes trois et après, c’est le head’s up. Sur 33 mains dans ce heads’up, j’en perdrai 8, en gagnerai 19 et n’en jouerai pas 6. Mais cette agressivité hautement utile dans le jeu en tête-à-tête n’aura pas raison de la victoire.

————–

qualification live à Namur

Avec 1500 jetons au départ de ce 40€+R+A, je décide enfin de faire un call au bouton, sur une relance de 250, payée 3 fois avec . 250 est un 6e de mon tapis, on est d’accord. On ne trouve pas un flop miraculeux une fois sur 6, on est d’accord aussi. Mais tant de choses peuvent se passer en position, avec la lecture des actions des joueurs postflop. Le flop est . Les 4 personnes checkent et je dois parler. Je n’aime pas ce flop. Une dame mieux soutenue est peut-être cachée parmi les 4 checkeurs, je ne prendrai jamais les 1500 du pot avec mes 1250 restants, sans qu’un trèfle ou l’autre vienne tirer en cote (36%) sa couleur, ou qu’une dame mieux soutenue me déstacke. Attendons le turn. Si c’est un trèfle, 250 restera l’investissement final dans ce coup. Si c’est un K ou un A, c’est la même chose. Si c’est une petite carte non trèfleuse, il s’agira de voir l’action des joueurs et de faire une lecture.  En plus d’avoir l’opportunité d’estimer si je suis devant à ce moment, j’aurai masqué ma dame au mieux. Et si l’une des cartes dérangeantes vient, ben c’est pas grave, je n’aimais de toute façon pas ce flop. Turn: . J’apprécie quelque peu ce turn qui me donne double pair. Le relanceur préflop est UTG, il a checké le flop et il reprend maintenant la main à 450, tout le monde passe et je push mes 1250. Il show , pour top pair, top kicker, avec tirage flush max. Houuuu le méchant check-raise au flop dans lequel Jonathan n’est pas tombé ;). Il lui reste cependant 18 outs sur 44 cartes au turn, soit 41% d’équité, mais je préfère ça que de me retrouver au flop avec tout mon tapis investi et 12.4% d’équité en ma faveur… River: et je triple mon tapis.

A la pause, quelqu’un de la table vient me trouver. Il me salue et me dit : bonjour jontheriver. Je ne le connais pas et comprend qu’il m’a reconnu via le blog. Il s’appelle Francis et me dit qu’il suit le blog depuis des mois. Il me parle de mon temps mort d’un mois il y a quelques temps,  où je n’écrivais plus et de son impression qu’on avait touché à la fin du blog à cette époque. Il me dit qu’il attend toujours le compte rendu Cannois… Ca fait vraiment plaisir de voir que des gens suivent, parfois avec intérêt, mon évolution et ça me motive d’ailleurs pour faire pas mal de posts ce week-end. Après le compte-rendu du jour 1 du PBT, je relaterai donc enfin ces 4 tournois Cannois. Ensuite, j’ai l’intention de publier la vidéo de ma win de 13k online à la fin du mois d’août, après travail sur la resynchronisation du son et de l’image. Enfin, je compte faire un post qui parlera de mes courbes en MTT online depuis le début, et de mes résultats passés. Pour finir, j’écrirai un post qui parle de mes objectifs et perspectives pour l’avenir. Merci à toi Francis… Je croise ensuite Cocofox et IQSwarri, que je connais également via le blog, et avec qui, il est sympa de parler poker.

Revenons à nos jetons. Je ne prends que l’add-on de 3000 et l’investissement total est de 70 euros. Les blinds grossissent vite, mais j’aime la structure rapide. Elle permet de prendre des décisions faciles, souvent correctes lorsqu’on connait les principes mathématiques du poker. On se casse moins la tête, c’est plus reposant. Avec un tapis de 4k un peu redescendu sous la pression des antes et des blinds, je trouve sur ma big blind de 400. Un poisson au cut-off limp et le bouton call. Le Sb passe et j’insta-push pour tenter la prise d’un pot mort de 1900, mais sans avoir peur d’être payé, trouvant que ma main se défend bien contre leur range. Le premier limpeur me paye. Le second passe. Le premier montre et le board affiche . Je passe donc à près de 9k. Le tour suivant, je suis en BB à 600. Une fille, allemande, qui joue très bien, que j’avais eue à ma première table, et que je retrouve à nouveau, ouvre à 1300. Le poisson du CO (le même qu’au coup précédent) relance à 3300. Je trouve et j’insta-push mes 8.2k. La fille passe et le poisson dit :”je paye bien sûr”… tiens je ne m’en serais pas douté ;). Je sais n’avoir aucune fold equity ici, mais tel n’est pas le but. Il call 8.2 de ses 9k et montre , avec tant de fierté qu’il n’imagine pas une seconde être derrière ma main. Le board est et jontheriver est out du tournoi. Bien sûr, la grosse frappe sur la table est inévitable chez le fish, mais il n’en fait qu’une seule. Bizarrement, je préfère une que deux :). Evidemment,  ajouter 5k dans un pot qui en comptera 18.7 avec une main à 30% est correct, et ce n’est pas pour ce coup-là que je le nomme “poisson”. Il va de soi que ces calculs sont inexistants pour lui, mais son call est correct. C’est plutôt sur la main précédente que l’on sent l’odeur des écailles.  Il finit par se qualifier ultra-short stack, sauvé deux fois à la bulle. Résultat des courses : je payerai le buy-in de 525 euros le lendemain. Merci d’avoir suivi ces comptes-rendu. Passons maintenant au vrai tournoi en question…

jontheriver

This entry was posted in a. Tournois live, c. Poker online, Tous les posts. Bookmark the permalink.

9 Responses to PBT 525€: mes qualifs

  1. francis muyshondt says:

    Jon,

    c’était un plaisir de te voir (jouer).

    à bientôt et succès,
    Francis

    PS L’allemande m’a finalement eliminé avec 55 contre mon AQ all-in préflop. Elle touche son brelan. Bye bye

  2. Shnougz says:

    A ce rythme de popularité, mon pari sur ton podium wikio en fin d’année risque de réussir! PS encore un perfect post! PPS: t as oublié xewod dans tes top blogs….

    • admin says:

      Merci Shnougz, mais impossible de m’inscrire sur Wikio. J’ai déjà essayé plusieurs fois. On dirait que ce site est mort, même s’il continue à fonctionner automatiquement. Il n’y a plus d’équipe derrière.

  3. cocofox says:

    Tjs marrant ces qualifs, tu passes entre les balles … ou pas!

  4. francis muyshondt says:

    non,
    malheureusement pas.

    à la prochaine,
    Francis

  5. Benjamin says:

    Bonjour John!
    Je me decide enfin a commenter et sur un vieux poste il est vrai.
    J’ai découvert le blog par hasard et je le lis depuis 3 semaines maintenant , pendant mes trajets boulots-domicile en train et j’adore! Mais j’arrive bientôt au bout, sniff, vas-tu te remettre a réécrire?
    Pour la raison de mon comment un petit point technique, je verifie souvent les calculs pour mon apprentissage et pour la main avec Qh5h VS AcQs je compte 17 outs pour l’adversaire au lieu de 18 comme indiqué, le 5c te faisant gagner, je me trompe?
    Merci encore pour la mine de raisonnements pokeristiques et ton investissement.
    A+ en espérant de nouveaux posts.

    • jontheriver says:

      Merci pour ton message Benjamin. Pour l’instant je n’écris plus parce que j’ai très peu de temps, mais je n’abandonne pas l’écriture, et je m’y remettrai quand j’aurai terminé mes projets acutels. Aussi, tu as entièrement raison, il n’a que 17 outs car le 5c me fait gagner:)
      A très bientôt.

      Jonathan

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *