Un 70/30 aux portes de la TF: $55 Nightly Thirty Grand (10/846)

7 septembre 2011.

Il y a des matins où l’on se dit que perdre sa nuit n’en valait pas vraiment la peine. Si je fais ce blog, ce n’est pas pour vous parler uniquement de mes joies pokeristiques. Non, c’est pour partager avec vous mes émotions, mes résultats, mes rencontres, et mon poker dans les réflexions qui me traversent, mais aussi dans les déceptions qui me transpercent. 🙂

J’étais bien dans ce Nightly Thirty Grand de $55 que j’avais commencé trop tard cette nuit. A 3h30, suite à une session presque even sur mes MTT $55 habituels du soir, je me surprends à appuyer sur le bouton “Register”. Six heures plus tard, des 846 participants au départ, nous ne sommes plus que 10 dans ce tournoi dont la dotation totale atteint $42.300, dont $7.783 pour le premier.

Puis j’ai les rois avec 171k devant moi, légèrement en-dessous du tapis moyen. Milana min-raise à 14k, mon voisin de droite 3-bet à 42k et je 4-bet shove mes 171k. Lorsque je pousse, et vu la taille de son 3-bet, je comprends déjà, sur base d’historique des mises de ce joueur, que la fold equity est faible et qu’il a une main très forte comprise dans la range JJ+, AK. Son 3-bet à 3 fois la première relance me l’indique. Il me couvre de 160k et ne va pas passer. Je me sers beaucoup du bet sizing pour évaluer les ranges adverses selon profil. Bien sûr, je ne suis pas contre une prise du pot préflop lorsque je pousse pour ne pas risquer un 70/30 alors que ça ne se justifie pas vraiment avec mon tapis de 25 blinds et la strucure des prix actuelle (même si 25 blinds est bien la limite du reshove car commited). Si je pousse, c’est parce que je suis prêt à ce que l’argent parte avant le flop. Mais vu la structure des gains (cfr image ci-dessous), et ma lecture assez précise de sa range, ne serait-il pas plus intéressant pour moi de payer les 42k, et d’aviser au flop. Et bien, j’ai l’impression que si.

Si l’As vient au flop, je sais déjà que je n’investis plus grand chose dans le coup. S’il a alors une pair inférieure, cet As va geler l’action, et ça va checker plusieurs streets. Je me contenterai du pot actuel. Si le flop est baby, je check-raise–déstacke alors ses valets ou ses dames avec près de 92% chances de gagner la confrontation. Si je trouve un J ou une Q au flop, je check et le laisse slowplayer un éventuel brelan en contrôlant le pot, ou bien check-raise à tapis son éventuelle mise, car s’il mise ici, il a rarement le brelan en head’s up au flop. Bien sûr les bons joueurs peuvent le miser, mais pas en heads’up, car il y a trop peu de joueurs encore en jeu pour espérer se faire payer.  S’il slowplay son brelan, mon nouveau check au turn peut lui donner l’impression que j’ai AK, et il le slowplayera à nouveau sur cette street, faisant une petite mise de valeur sur la rivière, qui n’engagera pas la totalité de mon tapis, puiqu’il saura qu’il ne fait pas payer AK. Bien sûr, je ne prends pas assez de valeur préflop en jouant de la sorte contre AK (sauf si le dernier roi vient au flop). Idem pour JJ et QQ si un AS vient freezer l’action au flop. Mais ça signifie aussi que contre AK, j’évite le 70/30 à tapis préflop et choisis d’échanger cette belle valeur sur le long terme, contre le fait de savoir où j’en suis au flop, selon sa mise et ma lecture de son jeu préflop. Je sais bien que vu mon call aussi cher sans pousser, il me verrait sur AK, AQs, ou une pair plus grosse que moyenne (99-JJ). Sur un flop avec un As, il ne miserait pas en position, suite à mon check, sans l’As dans sa main et je pourrais passer tranquillement en cas de mise. Sur un babyflop, je ferais un donk bet qu’il relancerait à tapis avec sa grosse pair. Et l’envie pourrait même lui prendre de le faire avec AK (enfin pas tant que ça), ce qui m’arrangerait aussi. Même s’il a AA, je peux être sauvé postflop, en cas d’As sur le board. Conclusion, lorsque la lecture du jeu adverse est très précise, mieux vaut voir un flop avant de tout investir. C’est peut-être mieux que de jouer son tournoi à 70/30 à l’entrée de la TF, là où chaque place payée rapporte tant qu’il vaut mieux monter les jetons progressivement, là où le tournoi commence vraiment finalement…

Ce qui est étonnant dans ce coup, c’est que dans une petite partie live très sympatique entre amis la veille, je saute à la bulle d’un sit-and-go de façon identique: contre all-in préflop, avec un en première carte du flop. Mon bourreau se reconnaîtra. 🙂 Je ne lui en veux pas au passage… foiré. 😉

This entry was posted in Tous les posts. Bookmark the permalink.

8 Responses to Un 70/30 aux portes de la TF: $55 Nightly Thirty Grand (10/846)

  1. eiffel says:

    wow ! vraiment intéressante ton analyse du coup ! en même temps, je serai curieux de voir ce que donne l’ICM de ce coup, j’ai du mal à penser qu’il n’est pas positif…

    en même temps, si on pense avoir un véritable edge sur les forces en présence, il semble évident de limiter au maximum la variance en jouant autrement que all-in PF, même si le coup est EV+

    • admin says:

      Merci Eiffel, ce commentaire me conforte dans l’idée que tout ce post n’est peut-être pas juste le fruit d’un délire déceptionnel matinal ! Et pour l’ICM, faudra pas me le demander deux fois. Je le fais à la suite de ce post tout-à-l’heure…

  2. Stéphane Crasula says:

    Analyse intéressante , ty et GG pour ta session.

    I’m foiré Luckbox 😀 😉

    • admin says:

      Ty Steph,foiré est amical, tu l’avais bien compris 😉

      • Stéphane Crasula says:

        Pas de souci Jon 😉

        Au fait, que représente le minraise de Milana pour toi? Il est CL et en cas de call de ta part il viendrait bien voir le flop à 3, non? S’il call, quelque soit le flop, on aura difficile à avoir une bonne lecture de sa main et on augmente les chances de se faire craquer les KK. Ne vaut-il pas mieux prendre d’office son 70/30 dans ce cas?

        • admin says:

          Ton commentaire est d’une grande pertinence. Je me rends compte qu’à aucun moment, ni dans ce post, ni dans le suivant, je ne parle de Milana, de son comportement, et d’un éventuel call de sa part, inacceptable pour mes rois. Les données du tracker m’indiquaient ceci à propos de Milana : VPIP très élevé, PFR très élevé (35,28). D’autre part, le PFR (pourcentage de mains avec une relance préflop) avait augmenté considérablement depuis que Milana était chip leader. Cette donnée, je la vois à l’oeil nu pendant la partie. Il (je ne connais pas le sexe de ce joueur) min-raisait systématiquement, disons 70% quand il était premier ouvreur. Ca marchait d’ailleurs pas mal, car peu d’entre nous payaient sans une main en BB à cette période-là. En effet, vu la configuration, le push avec mes rois semble devenir évident, car un call inciterait souvent Milana à compléter. Seulement, Milana n’est pas du genre à payer les 3-bet. Son “fold face à un 3-bet” est à 85%” pour 5 ou 6 situations rencontrées. Je me souviens même l’avoir vu passer souvent. Comme ici, Gadehla 3-bet pour la première fois depuis qu’on l’a à table, j’ai déjà le sentiment que Milana ne va pas jouer sans une premium et donc passer 90% de sa range (égale à 70% de toutes les mains). Dans ma tête au moment du push, je ne pense même pas à Milana, je ressens une fold-equity énorme sur lui, et une fold equity presque nulle contre Gadehla. Milana voit aussi Gadehla comme un nit. Mais malgré ces réflexions, si l’on tient compte de sa présence, et il est bien là, je peux moins faire un call ici, car si je call, il ne lui faudra plus une premium pour jouer le coup, sa cote sera trop belle. Cependant, il va quand-même passer les 40% inférieurs de sa range, même si je call, car il n’aura pas envie de jouer hors position, une main trop faible contre Gadehla. Disons que le choix entre le push et le call donne un avantage au push, pour éviter ce risque que Milana paye. Je vais d’ailleurs, dans le post suivant, continuer ma réflexion sur base de ton commentaire. Merci Steph.

  3. quellange says:

    GG comme d’habitude, mais moi là, j’ aurais foldé mes K ayant un historique sur le joueur et l’ AS sorti, et surtout je n’ aurais pas fais 4 bet. En TF on peut perdre très vite comme gagner beaucoup aussi vite. Evidemment si c’était un all in pré-flop j’ aurais hélas suivi. Mais vous êtes pas un bon joueur pour rien donc j’ ai rien a dire. Félicitations encore pour vos résultats.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *