Un Zénith court mais agité

Bruxelles, 26 octobre 2010

Ma session de ce soir était assez courte et a duré un peu moins de 4 heures.

Il y avait un gars ultra-agressif en début de soirée, extrêmement gambleur, que ce soit préflop ou au flop. Lorsqu’il mettait son tapis à la rivière cependant, il avait souvent les nuts. Il a eu une altercation avec François et les deux se sont cherchés pendant longtemps comme des gamins. François n’a pas accepté que le joueur réponde à ses menaces de payer. Au turn, François dit : “je vais payer tout ce que tu mets”. Il a l’habitude de menacer psychologiquement les gens. Le gars mise au turn et François paye. A la rivière, le gars mise le pot, 60 euros et dit à François : “ben alors, t’as dit que tu payais, c’était juste du blablablabla… Monsieur blablablabla” etc… François n’a pas supporté et a commencé à tilter en criant et en ralant. La table devenait très violente. J’ai donc décidé de jouer un jeu ultra-tight, et très passif, mais j’ai attendu longtemps avant de trouver quoi que ce soit. Au début, j’ai pris un pot qui a propulsé mon tapis à 165 euros, avec un cave de base de 100 euros. J’ai touché une bottom double pair au flop avec au big blind. Au flop j’ai relancé le joueur agressif en position. Au turn, j’ai contrôlé le pot, laissant sortir la carte suivante. A la rivière il a misé 25 et j’ai payé pour emporter le pot. Il avait sur un board .

Pus tard, je découvre et relance à 4 au hijack. On voit le flop à 3 ou 4  dont le joueur au bouton. Flop: . Je cbet à 9 et le bouton paye en hésitant. Je le connais, il a rarement un tirage couleur vu le temps qu’il a mis pour payer, il a peut-être le valet, je ne sais pas très bien, ou alors, un As moins bien soutenu que moi. Turn: . En plus de ma top pair, j’ai maintenant le tirage couleur max. Je décide de checker, m’attendant souvent de sa part à une mise au bouton. Il mise 15, j’attends un peu et je call, pour voir un pique, ou alors peut-être ai-je toujours la meilleure main. La rivière est un . Je check et il mise très vite 60, la hauteur du pot, dans la continuité et le même mouvement que sa mise au turn, c’était prévu son barell rivière depuis le turn. Il ne fait même pas attention à cet As. Pour moi, il est dans la continuité de l’idée qu’il avait au turn, et c’est peut-être bien un bluff avec rien. Le fait que je touche un As supplémentaire ne change pas grand chose au problème. Je ne bats maintenant que les éventuelles double pair J4, J5, 45 par rapport à ce qui me battait au turn. La seule différence par contre, est que malgré le fait que cet As qui paire le board tombe, il continue sa mise. Avec un jeu énorme au turn, son jeu le devient moins maintenant. Comment peut-il miser si vite la hauteur du pot au risque d’être battu par un full, même s’il a la couleur au turn. Je ne le vois pas sur une couleur vu son hésitation au flop. Je l’observe pendant 1 minute, et j’ai l’impression de détecter de la peur dans son regard, face à ma longue réflexion. Je fais le call et il dévoile , pour une quinte en gut shot touchée au turn. Elle était complètement invisible, et je ne la considérais même pas, pour ainsi dire. D’une part, je suis content d’avoir bien lu qu’il n’était pas sur la couleur, d’autre part, je regrette un peu de payer une mise à la hauteur du pot. C’était dur comme décision. J’aurais pu aller plus loin. Il sent que je n’ai pas la couleur, puisqu’il me voit call sa mise au turn et donc sa quinte est un jeu énorme. Lorsque je check au river, il value cette quinte. De sa part c’est bien joué au turn et à la rivière, par contre au flop, c’est une autre histoire 😉

Deux heures plus tard je trouve en middle. Le même joueur est à nouveau au bouton. Je mise 6 préflop et il est le seul à me payer. Flop: . Il s’agit maintenant de ne pas perdre mon client. Je check, car le connaissant il va souvent reprendre la main en position, même avec pas grand chose. Il mise 8, j’hésite et je call. Si je relance ici, c’est foutu. Laissons sortir la carte suivante, même si quelques tirages se profilent, prenons ce risque pour masquer ce beau brelan au flop. Au turn, je ferai sans doute un check-raise à tapis. S’il checke le turn behind, je comprendrai qu’il est maintenant sur un tirage réel. Turn: . Ce n’est pas une carte vraiment dérangeante. 34, 84 et 89 sont les seules mains qui me battent actuellement. Mais il y à deux tirages couleurs, et le 8 ou le 4 en main donnent la suite ouverte. Je check, et comme prévu, il mise 20. A ce moment, je ne le vois pas sur un tirage, il doit avoir quelque chose, car il aurait sans doute checké en position. Je pense donc pouvoir faire payer mon tapis sans trop de risque de le faire passer. J’envoie les 95 restants, il réfléchit et me paye avec , drawing dead. Je devais prendre l’argent à ce moment. Une scary river, aurait pu geler l’action, m’empêchant de lui prendre les 75 euros supplémentaires. Et la scary river pour lui, c’était n’importe quel trèfle, n’importe quel carreau, un 3, un 4, un 8 ou un 9. De toute façon, hors-position, c’était pas à la rivière que j’allais tenter le check-raise.

Je finis la session avec un net de : +30 euros

This entry was posted in b. Cash games live, Tous les posts. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *