2.750$: 3/500 dans un 55$ 6-max sur PS

Knokke, 3 août 2011.

Arrivé à Knokke pour profiter deux ou trois jours du bon air frais de la mer avec mon fiston, j’ai attendu, comme à l’habitude, qu’il s’endorme, pour lancer une petite session sur mon portable. J’ai d’abord croisé sur le chat, mon pote Anthony Rodrigues, très bon joueur au palmarès déjà bien rempli, qui m’a parlé de sa session online actuelle. En cherchant son pseudo sur PS, j’ai constaté qu’il était très loin dans deux MTT à buy-in moyen. Il en a finalement gagné un des deux, celui avec un field de 500 joueurs, et a fini en TF du second avec un field de près de 1600 joueurs. Joli! A mon tour! Ca motive pour lancer une session :).

J’ai joué 3 tournois de 55$ ce soir sur PS pour 2 ITM, dont un qui s’inscrit dans le classement de mes performances à 4 chiffres ou plus. Ce tournoi est le fameux Shorthanded 6-Max de 23h30 sur PS, capé à 500 joueurs, un tournoi parfait pour ceux qui doivent attendre que leur enfant dorme, et qui doivent le finir avant qu’il ne se réveille. 🙂 J’exagère en terme de contraintes, car ce tournoi n’a duré que 3 heures et 6 minutes.

C’est ce tournoi-même que j’avais gagné au début du mois de juillet, le premier tournoi que j’avais joué sur PS, après ma migration depuis Full Tilt.

Il n’est pas honnête de parler de ses résultats sans parler de ses investissements. Avec le volume, tout le monde est amené à faire des résultats. Le retour sur investissement est ce qui compte vraiment. Voici donc quelques précisions: ce résultat arrive 28 tournois après ma dernière grosse performance (1/306 dans le 109$), avec une streak de 24 tournois sans ITM, pour un investissement total de 1200$ environ.

Pour parler de ce tournoi en général, il serait un peu frugal pour ceux qui ont de l’appétit pour les réflexions pokeristiques, de vous dire que je suis content de mon jeu, et que je me suis vraiment concentré à fond sur ma session. Et pourtant il faudra se contenter de cela car le temps me manque pour raconter dans le détail les coups de mes sessions online. J’ai bien runné dans ce tournoi c’est sûr, mais l’agressivité en shorthanded est maîtresse, plus que dans les tournois full ring. Le shorthanded reste, malgré la “mort” de Full Tilt et de ses tournois Rush, ma discipline de prédilection. D’ailleurs je compte bien retourner à Dublin cette année, au mois de septembre, pour le Shorthanded de Winamax…

Emotionnellement parlant, le coin flip final est un peu douloureux: mon à tapis préflop se fait avoir par les de mon adversaire, sur un board . L’ordre des cartes n’a bien sûr pas d’importance quand l’argent part préflop, mais sachant que le premier prend 5k, ce genre de rivière est quand-même désagréable, d’un point de vue “claque dans ta g…” quand je vois au turn qu’il n’a plus que 6 outs. Enfin, ne nous plaignons pas trop, cette fois-ci, 100% de la somme m’appartient. 😉

This entry was posted in c. Poker online, Tous les posts. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *