Trahison Namuroise

Namur, 13 mai 2010

Ce post risque de se transformer en roman, car il faut que je vienne vous dire ce que j’ai sur le coeur. J’en veux au chef de salle. Je rale des barres, je me sens trahi, humilié, roulé dans la boue, maltraité, je vous rassure, j’exagère quelque peu.

Je me pointe hier au Casino de Namur, où il y a un tournoi qualificatif pour un ticket au Wallonie Poker à 320€ le 21 mai. Il se fait que le casino est bondé, car il n’y à plus moyen d’avoir des places, sauf en la gagnant dans l’une des dernières qualifs. J’ai gagné cette place il y a deux semaines déjà et l’ai revendue car ne pourrai pas participer à ce tournoi pour cause de vacances (ces vacances tombent au mauvais moment, car j’aurais bien voulu, mais bon, ça c’est autre chose). Hier, il y a assez de rebuy et d’add-ons pour offrir 19 tickets sur 60 joueurs au départ, le 20e, semi-bulle, touche de l’argent (193 euros). Je suis assis pendant tout le tournoi à côté d’un pote qui me demande de lui revendre la place s’il ne se qualifie pas et moi bien, ce que j’accepte volontiers, vu que je ne peux pas jouer le tournoi.

Je parlerai d’abord de deux coups que je retiens de ce tournoi, où l’influence orale a joué un rôle prédominant:

Le premier coup me concerne, le second concerne Eric, le chouette gars que j’avais rencontré la veille et avec qui on a bu du whisky. Autant dire qu’à son arrivée à ma table, c’était reparti, il faudrait d’ailleurs qu’on n’en fasse pas une habitude. Je ne bois que rarement de l’alcool. Si je le vois tous les jours, ça peut devenir un problème 😉

Premier des deux coups, on est environ 31 joueurs, blinds 1000-2000 ante 100, j’ai 6000 au tapis et dois bouger rapidement. Je suis au cut off avec , tout le monde fold jusqu’à moi. Au BB, un joueur que je connais, et qui n’est pas trop mauvais, pas top non plus, mais qui sait jeter un jeu qui a une certaine gueule, plus facilement que la moyenne des joueurs à Namur. Il me couvre légèrement, il a 7000. Le pot m’intéresse car avec les antes il me propulse à 10.000 si je le prends. J’envoie la boîte, assez sûr de moi. Le bouton et le SB fold et le BB commence à me regarder. Je mets mes lunettes et dis que je préfère ne pas laisser transparaître d’émotion. Le voyant hésiter, je dis “si tu passes, je te montre une carte”. Il répond “tu ne me montres pas les deux”. Je dis “non pour ça il faut payer”. Il dit “ok, t’es devant moi” et jette son . C’était rien de fabuleux comme influence, mais je pense quand-même avoir touché le bon degré avec ce joueur spécifiquement.

Maintenant un coup qui concerne Eric et où je ne joue pas.
Il y a beaucoup de shorts stacks à notre table. Eric est BB à 2000 avec un tapis de 11.000. Tout le monde fold et le SB complète les 2000 avec son tapis de 13.000. Eric check pour le flop. Flop: . Les deux check. Turn: . Le SB ouvre alors sur ce turn à 2000. Et Eric fait : “mais noooooooooooooooooooooon” et commence à raler comme un fou, sans qu’on pige très bien pourquoi. Il rale à mort et répète : “mais non mais non mais nonnnnnn”. Cela dure bien 2 minutes. Personne ne demande le time. Je dis alors (ce que je n’ai pas le droit de faire mais bon). Eric, si t’as 5-7, c’est la plus belle influence que j’ai jamais vue. Je n’y crois bien sûr pas une seconde, car sa sincérité est frappante, il rale de devoir payer 2000, sur ce turn. Dans un élan, il dit : “bon on y va” et pousse son tapis pour 9000 en tout, soit 7000 supplémentaires. Le gars réfléchit et Eric dit avec une voix tremblotante : “Ecoute, je joue les carreaux max à l’As, je te le dis, si tu veux payes, mais c’est vraiment risqué parce que si je touche le carreau t’es foutu” avec une telle naïveté et sincérité que j’en reviens pas. Je me dis : “merde, ce Eric n’est pas bon en fait, qu’est ce qu’il fout, c’est pas croyable”. Il est si sincère que je ne peux que le croire, même si je trouve ça stupide de dévoiler son jeu. Le gars paye instantanément son tapis avec , pour une pair de 6 et un tirage suite ouverte. Et Eric retourne , 2e nuts. Bien sûr quand je disais qu’avec 5-7 il faisait la plus belle influence que j’avais jamais vue, je mettais 5-2 dans le lot. Le turn est une dame et Eric double son tapis. J’ai adoré ce coup, je devais le relater ici.

Nous sommes 25 sur 3 tables, avec 19 tickets. J’ai 8.000 au tapis et les blinds sont toujours à 2000. Elles arrivent sur moi au coup d’après. Un gars propose alors discrètement à la table d’arrêter de jouer et de toujours fold pour attendre les éliminations sur les autres tables, offrant donc un walk au BB à chaque fois. On est tous plus ou moins ok, mais Eric dit : “jouons”. Il prétendra plus tard qu’il était d’accord mais qu’il voulait faire ça discret. Seulement pas tout le monde n’a compris son second degré. Je suis BB à 2000. Eric est au bouton, tout le monde fold jusqu’à lui et il passe sa main (il montrera plus tard qu’il a fold au bouton, il joue donc bien le deal tacite et interdit). Le gars au SB dit : “pffffffffffff, j’ai une main fabuleuse”. Les chefs de salle arrivent derrière la table. Il va de soi que j’aimerais un walk ici et que le SB joue notre deal tacite. Voyant qu’il ne lache pas sa main, je lui dis : “ecoute, si ta main est si bonne, call et on check jusqu’au bout”, comme ça, j’ai au moins une chance de gagner ce coup. Il accepte et on le fait. Je ne regarde même pas mes cartes et à la fin il gagne la confrontation avec contre mon , avec une  sur le flop. Le chef de salle derrière dit alors : “collusion, je vous donne une pénalité à tous les deux”. N’ayant pas lu le règlement du Casino, je ne sais pas ce que veux dire une pénalité. Ce qui est drôle, c’est que la collusion existe en permanence aux tables de poker mais que rien n’est jamais dit. Le chef de salle nous dit alors : “levez-vous pour un tour de table”. Comme la pénalité commence après le coup. Je vais perdre un tour complet, dont une SB, et une BB, qui sera passée à 3000 sur mon tapis de 6000 à la fin du tour, ainsi que 200 d’ante par coup (8 fois).
Je dis alors au chef de salle : “C’est quoi cette application du règlement à la lettre alors que mille choses sont limites à cette table et que même les croupiers ne respectent pas le règlement en retournant les dernières cartes du board quand le coup est fini, alors que c’est interdit en tournoi”. Il va de soi qu’une pénalité à ce stade du tournoi allait me coûter le ticket. Le plus fort dans tout ça, c’est que les joueurs de cette table étaient solidaires et n’allaient pas me prendre mon BB, malgré mon absence à la table. Mais dans les règles un peu bizarres de ce casino, si tu n’es pas assis, ta blind est mise dans le pot au début de la main, et tu n’as plus aucune possibilité de gagner le coup, même en cas de walk. En effet, il y a walk et c’est le SB qui embarque le pot. Je suis écoeuré car je viens tout le temps à ce casino, avec tout le rake et tous les pourboires que je donne, je ne fais jamais de trucs comme ça, et au moment où ça me coûte le tournoi, on applique le règlement à la lettre sur ma tête. Je leur dis mon dégout, et le gars me sort encore “va dans un autre casino si notre règlement ne te plait pas” et je confirme que je n’y mettrai plus les pieds.

Au moment ou j’ai “le droit” de me rasseoir, je suis SB pour 1500 et j’ai 1600 au tapis, 100 de plus en fait. 3 personnes call le BB dont Eric. Je suis à tapis à 1600 sans connaître mes cartes. Gagner ce pot me referait passer à 8000. Une précision à faire est que je suis dans l’argent à ce moment car nous ne sommes plus que 20. Les gens des autres tables, n’ont pas profité de ma pénalité en quelque sorte alors que le casino entier était au courant J’ai donc 193 euros assurés. Flop . Les deux premiers check et Eric envoie 6000 (son tapis est de 15.000 environ) alors que tout le monde sait bien que si je saute à la semi-bulle, le tournoi est fini et les 19 qualifiés sont connus. Eric dit à la table: “désolé, je défends ma main”. Je comprends évidemment qu’il fait ça pour me sauver, et qu’il n’a sans doute rien. Mais le BB call son tapis pour 6000 avec . On retourne alors nos mains. J’ai et 2 cartes pour voir un 3. Eric a , rien du tout Et mon 3 ne vient pas. 30 personnes étaient rivées sur le coup, tellement le ticket est important pour eux. Et le “yessssss” était général quand j’ai sauté. En effet, comme tout le monde croit qu’il est bon au poker, et comme tout le monde sait que les tournois deepstack avantagent les bons, ce tournois a une demande énorme. Or certains feraient mieux de jouer des hyper super méga turbos pour diminuer le désavantage qu’ils ont à être si médiocres.

Devant les chefs de salle, je remercie Eric d’avoir essayé de me sauver et il apprécie le fait que j’ai immédiatement compris que c’était pour ça qu’il avait tapé.
Au final, je sors gagnant quand-même, mais dégouté que ce règlement ait été appliqué aussi strictement sur moi. Ils me disent alors : “on va commencer à vraiment l’appliquer pour que les gens comprennent”. Et il fallait que cette première application (pénalité d’un tour) tombe sur moi.
Eric et d’autres bons joueurs me diront plus tard que j’étais en tort et ça me rassure, car finalement, justice a été faite. “Je méritais bien cela”. Je ne rale pas pour le peu d’argent que ça me coute potentielleent (120 euros), mais pour avoir été puni à mon âge….

Il est évident que je retournerai à ce Casino et que c’était sur un coup de tête que j’ai dit que j’y remettrais plus les pieds Je ne vais pas me punir doublement quand-même.

This entry was posted in a. Tournois live, Tous les posts. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *