2.000€: 2/89 dans un side au DSO Marrakech + compte rendu

Bruxelles, 5 juillet 2011 (date de production du post)

Nous voici un peu plus d’une semaine après notre retour de ce week-end mémorable à Marrakech. Frédéric Hébette et moi étions parti ensemble pour jouer le fameux DSO de Chilipoker au buy-in de 550 euros. Le swap que nous avions fait, et qui consistait à récupérer le pourcentage des gains de l’autre, pour le nombre correspondant au level que nous avions atteint avant de sauter a été très motivant et satisfaisant. Fred me rapporte 12% de son gain dans le main, et je lui rapporte 2% de mon gain dans le second side event.

Un petit montage vidéo pour vous dicter l’atmosphère :

Jontheriver Video 7: DSO Marrakech juin 2011… par jorabino

Au départ de Beauvais, parce que le vol Ryanair précédant le tournoi correspondait le mieux à nos disponibilités horaires respectives, nous devions d’abord parcourir 250 km en voiture la nuit. Nous avions cependant dormi environ 1 heure avant de partir. Ce 24 juin, l’avion nous apportera encore une ou deux heures de sommeil léger. Arrivés en terres marocaines (pour la première fois pour ma part), le taxi nous mène à l’hôtel et il est 11h45. Le tournoi commence à 13h. Nous prenons notre chambre, allons nous rafraîchir. On s’inscrit et ça démarre !

Photo de Tapis_Volant

Ma table est la table 4. Le niveau est faible et c’est indéniable. J’ai joué quelques tournois de ce buy-in déjà et j’ai rarement vu ça. Un joueur, peut-être deux, ont l’air expérimentés. Trois des joueurs joueront dans le premier level (50-100), et avec leur tapis initial de 50.000 jetons, des pots avoisinants le quart, le tiers, et parfois l’entièreté de leur tapis sur les premières mains. Le pot control leur est inconnu. Un coup qui est le suivant, se produira, me faisant comprendre l’effective value ultra positive de ma table. Le premier acteur du coup est le seul non francophone de la table. On ne l’a pas encore vu énormément jouer, mais pour le peu que j’ai vu, je ne lui donne déjà plus le crédit d’un joueur aguerri. Son stack est de 43.000 au départ du coup, et celui de son voisin de gauche, de 51.000 environ. Les blinds sont de 75-150. Le board affiche au turn les 4 cartes suivantes: . Le gars aux 43k mise 1100 dans ce pot encore assez faible, malgré que je n’aie pas trop suivi l’action jusque là. Le joueur aux 51k relance à 3600. L’ouvreur aux 43k reraise à 9500. Et le gars aux 51k envoie son tapis. A ce stade-ci, comment peut-on encore avoir un doute sur le fait que le joueur au 51k possède un 4. Le joueur aux 43k rajoute sans hésitation les 270 blinds restantes de son tapis. Le showdown est demandé. Sans trop de surprise, le dernier relanceur (joueur aux 51k) dévoile . Celui qui vient de payer de son tapis n’est en fait qu’un outsider puisqu’il détient , pour une double pair, un tirage couleur max et un gut shot… Cherchez l’erreur. Autant l’un que l’autre, comment peuvent-ils jouer à ce stade du tournoi un pot si gros pour l’entièreté de leurs jetons. Je donnerai une note particulière au détenteur de (ironique), avec ses 17 outs au turn, et ses 38.6% de chances de jouer un coup supplémentaire dans ce tournoi 1 heure et quart après le début de ce marathon du poker marocain. La rivière est un . Eh oui! Le dead money de Monsieur non francophone vient d’être doublé, aux dépens de Monsieur all-in 300 blinds avec les quasi nuts… Le ton est donné. On joue du grand poker…

Mon début de tournoi ne sera pas glorieux, car hormis le fait de ne rencontrer aucun flop, j’aurai à ma gauche Monsieur je joue tous les coups, quelle que soit la relance, quelle que soient mes cartes, quelle que soit ma position. Ce genre de joueur ne doit pas durer très longtemps normalement, mais lorsque les cartes lui sourient, il peut se faire un peu agaçant. Il joue un postflop honnête tout au long de la journée, avec des contrôles de pot en position sur sa top pair. Son VPIP avoisine 90% sans exagérer, et le vol n’est pas l’option la plus rentable à ce stade pour moi, puisque ne touchant qu’un désert de cartes peu corrélées entre elles préflop, je ne peux pas trop tabler sur leur valeur effective.

Jouant au yoyo depuis le milieu de journée, mon stack monte à 55k, redecend à 30k, repasse à 48k, retourne à 24k, et revient aux alentours de 52k au dernier level. Je ne suis pas mécontent de mon jeu. Fred est déplacé car sa table est cassée. Il vient rejoindre ma table et se retrouve à ma droite pour le dernier level, le 11. Il a 200k au tapis, et fait partie du top 5 des tapis. C’est alors que je trouve . Le gars à ma gauche, calling station préflop est devenu plus agressif. Il est un peu sur tilt suite à des coups perdus. Récemment, voici ce que je l’ai vu faire. Il a payé 2/3 de son tapis avec sur le flop , alors que son tapis avoisinait 160k en cette fin de journée. Un peu plus tard, et sur les blinds 1000-2000 ante 200, il a poussé son tapis au bouton 70k, premier ouvreur et a montré suite au fold général. Certains gars à la table sont short stacks, ils ont 15 ou 20k et ont déjà poussé, leur M actuel le justifiant grandement. Mes rois sont trouvés UTG. Je ne suis pas partisan du limp UTG, mais vu tous ces paramètres, j’aime l’idée de penser qu’il puisse être relancé par un joueur. A une table de bons joueurs, inutile de tenter ce move trop lisible. Mais là, je trouve cela intéressant et décide de limp 2000. Le gars à ma gauche limp aussi avec sa range, passée maintenant à 97% (VPIP). Tout le monde passe, et mon ami Fred check sa BB. Mon intention est ici de doubler mon stack en fin de journée car il devient short, mais mon plan a échoué. Flop: . Je check, le gars à ma gauche mise 6.000. Fred passe. Ce flop est quand-même dry et peu dangereux pour mes rois. Je me demande si je dois call et subir le coup jusqu’au bout. Et en effet, je pense que c’eut été la meilleure chose à faire. Je check-raise à 15.000. Dans un éclair, le gars insta-shove ses 80k, couvrant les 37k restants de mon tapis. Me voici, en résumé, dans une situation délicate, à 3000 km de chez moi, près à passer un week-end sympa à Marrakech, au dernier level du jour 1B, avec une certaine envie de revenir le lendemain et de mettre mes jetons dans le fameux sac en plastique nominatif. C’est la première fois que je fais un check-raise contre ce calleur fou. Je joue avec lui depuis 10 heures et sait qu’il ne s’accroche pas à une top pair. Je sais qu’il se rend bien compte que c’est la première fois que je fais ce move contre lui. Il insta-shove si instantanément que je peux éliminer pratiquement 9-7, une main possible malgré tout à priori, vu son call avec jeu ouvert un peu plus tôt. La pocket supérieure à ce flop, joue comme ça postflop chez lui aussi, mais certainement pas préflop, et je l’élimine aussi. 2-2, 6-6 sont-ils possibles? Ce serait quand-même mal joué, mais je ne les exclus pas, car le niveau du gars a baissé depuis son tilt. Il est fatigué aussi et pense peut-être que je vais tout payer sur ce flop. Je l’observe pendant plus de 2 minutes. J’ai un read : il veut être payé, ça me semble presque évident. Bien sûr que je dois rajouter 37k pour un pot qui en contient 2+2+2+1+15+15+37=74, soit 33% du pot final de 111k et qu’il est “rentable” de le faire si j’estime que je bats 1/3 du temps, sa range actuelle au showdown. Quelles sont les mains qu’il peut détenir: A8, K8, 86s, 82s, 22? Cependant, c’est mon tournoi qui se joue. Et je le vois si chaud que j’ai l’impression qu’A8 est mon seul espoir de survie. Et encore, j’ai 80% contre cette main. Bien sûr, dans le sens inverse, je peux chater et suis moi-même à 25% contre une double pair et 9% contre un brelan……… Je hero fold et dévoile mon jeu à la table pour voir les cartes de Villain, avec, à ce moment précis, et selon mon read, la quasi certitude d’être derrière. J’en suis convaincu, et ce read sort du rationnel. J’ai vu quelque chose, un tell, je ne sais pas, une vision. Le gars montre le et ne montre pas l’autre carte. Il fait une drôle de tête. Je lui dis : “écoute, montre aussi le 6, ou ma réputation est faite. Sois sympa, apprécie ce beau fold et ne muck pas ta carte. Ils ne vont pas comprendre, ils vont dire que le fold est mauvais et je ne mérite pas un tel jugement. Si tu muck, ma carrière est finie :)”. Finalement, il muck, impossible de la lui faire montrer.

Photo: Tapis_Volant

Tapis_volant du coverage ClubPoker.net arrive près de la table où je vois un spectateur lui raconter “le pire fold qu’il ait jamais vu”. Je l’appelle moi-même pour sauver ma face aux yeux du monde et lui raconte le coup à mon tour. Le coup est relaté dans le coverage et personne n’est convaincu. C’est un mauvais fold à l’unanimité. Certains internautes répondent que je ferais mieux d’arrêter le poker et de manger des frites. Un autre, connu pour s’être fait sortir d’un tournoi par l’un de mes compatriotes l’a mauvaise sur les Belges et ne manquera pas de dire :”Du grand poker en Belgique”. J’ai presque envie de répondre sur le forum, mais je n’entre pas dans ce jeu. Je laisse parler ceux qui lisent les coverages et jugent sans avoir aucune idée du metagame et des tells.

Bien sûr, mon pote Fred, ainsi que toute la table diront que le fold est mauvais. Après de longues discussions avec les gens que j’estime bons (Fred, Floatmeplease,…), je pourrai finalement leur accorder le fait qu’il avait peut-être bien A8. Je demande après le coup au joueur, s’il m’avouera un jour la carte, et il me dit :”après le tournoi promis”. Que penser d’un gars qui muck une carte non gagnante? Selon Fred, c’est par sympathie qu’il l’a fait. J’ai du mal à le croire mais bon. Ne serait-il pas plus intéressant pour lui d’essayer de me faire tilter? Ce genre de joueur a-t-il vraiment un bon fond, peut être… Fred discutera avec lui par après, et le joueur lui dira, le jour-même qu’il avait A8. Fred me dira avoir détecté beaucoup de sincérité, et j’ai envie de le croire. Mais je ne peux pas m’y résoudre. Le read, le muck, le métagame, je le mets sur 86o, 82s, des mains qui touchent sa range préflop 🙂 (VPIP 97%). Mais je n’exclus pas A8. Je ne revois pas le gars en question le lendemain, ni le surlendemain, et tout ceci se termine sur un gros point d’interrogation (en ce qui me concerne)…

Le lendemain, avec 42.200 jetons, j’arrive à une table aux blinds 1200-2400, ante 300. On est 7 à table. J’ai un peu moins de 8 M. Une fille arrive juste à temps, à sa BB, elle a l’air encore endormie et sans doute pas prête à faire la guerre de si tôt. Je suis au hijack et ouvre à 6000 avec . Tout le monde passe et elle shove pour son tapis qui me couvre. Je fold et me voilà à 36k. Selon une autre fille de la table qui la connait, elle est ultra-tight. Je suis donc mal tombé. Je suis maintenant en mode push ou fold. La main qui suit, je trouve et pousse, premier ouvreur. Une autre femme (une troisième, décidément) me call avec et je perds le coin flip. Je la couvrais de 300, taille de mon tapis après le coup, le prix de l’ante. Coup suivant, je la mutliplie par 8 et passe à 2400. Mais juste après, je bust…

Dans le side event à 300, je fais la connaissance de Philippe Olivier, président de Micro Application, et nous sympathisons. Il m’apprend que c’est Micro Application qui édite les livres “Kill Elky”, “Gus Hansen : chaque main révélée”, ou la version française du livre des 3 monstres online (PearlJammer, Rizen, ApeStyles) et qu’il connait très bien Elky. Je trouve ça sympa les rencontres qu’on peut faire autour des tables, surtout que j’adore ces livres. Il me dira aussi qu’un nouveau bouquin d’Elky sort prochainement. Je finirai par sauter de ce 300 en fin de journée, à 6 places de la bulle.

Le lendemain, Fred joue le Day 3 de son Main event. J’ai 12% de ses gains puisque j’ai sauté au level 12. Il sautera 17e pour 1300 euros environ. Dommage pour l’énorme coin flip perdu la veille en fin de day 2 contre le futur Runner Up du tournoi, Vincent Ortiz.

Fred en début de Day 3 à 17 left

On s’inscrit tous les deux au 2e side event avec le swap habituel. Fred saute au level 2 et s’assure 2% de mes gains ;). Je jouerai un jeu assez solide jusqu’au bout, survivant à quelques coin flips, mais en perdant d’autres qui maintiendront mon tapis un peu en dessous de la moyenne jusqu’à ce que 3/4 du field soit éliminé. 82 joueurs à la base et 9 places payées. Je survivrai à un 30-70, poussant avec , short stack, payé par le BB détenant , trouvant 2 As au flop. Après ce coup, mon tapis passera à 52k, avec la moyenne à 65k. Mais le jeu shorstack que je développerai dans cette structure rapide, sera très rentable et j’en suis vraiment satisfait. Avec une fold equity énorme sur 3 personnes à ma gauche, je pousserai premier ouvreur, avec une range de mains très large et de manière récurrente, trouvant les bons timings avec mes bonnes mains, sachant que vu mon image, ma fold equity est diminuée grandement. Je ne repousserai alors qu’avec une fold equity grandie. Certains joueurs sont rentables à être volés avec any 2 cards. L’un d’entre eux tank à chacun de mes pushs, 3 minutes parfois, mais je sais que le fold est au bout de l’attente. Il reproduira ce shéma 4 ou 5 fois, croyant peut-être me montrer qu’on ne vole pas sa BB si facilement. Lorsque nous sommes 6, la BB arrive sur moi. Mon stack est à 220k et les blinds 12-24k ante 2k. Un deal est proposé. 22.000 dirhams par personne et un peu plus 25.000, pour le chip leader qui a 300k. J’ai le deuxième tapis et refuse le deal. Je poste la blind. J’ai . Un gars push UTG. Je fold n’ayant pas eu de walk et accepte alors le deal, amputé d’une blind et d’une ante, sachant bien qu’il serait accepté et c’est le cas, sans modification par rapport au coup d’avant. Deux joueurs ne parlent ni français, ni Anglais à la table. Au coup suivant, un gars ouvre à tapis UTG avec . J’insta-shove avec et je le sors. Il a l’air dégoûté. A-t-il bien compris qu’il avait déjà 2000 euros et qu’on ne jouait plus que pour les trophées? Je sors ensuite deux autres personnes. Le chip leader en sort une, et nous sommes en heads up. Certains des sortants mettent la pression. Ils doivent attendre la fin du tournoi pour aller encaisser, puis dormir, parce qu’il y a eu deal. Je bacle ce heads’up. Je ne dis pas que je l’aurais gagné, mais j’aurai augmenté la proba d’une victoire sans pression. J’ai l’habitude des tournois heads’up online et je ne joue pas du tout mon A-game ici. Nous recevons un trophée. Les lignes sont inscrites dans Hendon Mob pour Fred et moi, et le week-end est réussi…

Ophélie, organisatrice du DSO, me fait remarquer après lecture du post que j’oublie de relater la petite blague “belge” de mon pote Fred: après la dernière soirée, bien arrosée, je laisse traîner mon iphone sur les fauteuils du bar, et Fred le prend, pour voir ma réaction lorsque je m’apercevrai de sa disparition. Un peu sous l’effet de l’alcool, je ne m’en aperçois qu’après la sortie du bar et retourne vite à l’intérieur demander aux employés s’ils l’ont trouvé. Ils se mettent à 8 (sans exagérer) pour fouiller les lieux que nous avons occupé pendant la soirée. Pour ma part, j’accepte qu’il est fini, je fais le deuil de ce qu’il contient, et me prépare à l’acquisition d’un nouveau, pensant déjà à acheter le 5 à sa sortie prochaine. Et je suis zen, ce qui étonne Fred qui pensait peut-être que j’allais devenir fou. Tu aurais voulu que je pleure Fred? Mais une chose est louche. Ophélie a le sourire aux lèvres. Un sourire qu’elle semble ne pouvoir contenir. Je commence à me poser des questions mais me dis : “non ce serait trop beau, on n’a plus 16 ans, personne ne fait ce genre de blague ici”. Les employés, après des recherches infructueuses viennent me dire qu’il vont regarder les caméras et trouver le voleur. Fred devient alors tout blanc, tout transpirant, et sort l’Iphone en me disant :”c’était une blague”. Je suis soulagé, mais un peu ennuyé pour les employés du bar si dévoués pour m’aider à retrouver l’objet perdu, ce qui me fera insister ici sur le fait que le service marocain est excellent, en tout cas dans cet hôtel (Es Saadi), puisque je n’ai pas eu le temps de visiter le reste du Maroc, ce que je ferai sans doute en décembre.

Photo finish du side event à 200 €

Rencontres:

Ce qui est plaisant dans ce genre d’évènements, ce sont les rencontres intéressantes que l’ont peut y faire aussi. Il y a Ophélie Laffuge, organisatrice des tournois Chilipoker. Hormis sa sympathie, elle également une bonne joueuse de poker, qui comprend très bien les situations et qui m’a plus d’une fois, dans le deuxième side où je jouais à sa table, étonné par ses raisonnement intéressants.  Tapis_volant, alias Victor fait de bons coverages sur ClubPoker.net, et c’était sympa de faire sa connaissance. Comanche, journaliste ClubPoker également, est un très bon joueur de poker. Nous discutons de certains coups et on comprend vite qu’il a de très bons reads et qu’il est forcément un joueur bien gagnant. Jimmy Le Tissier, qui bosse pour Winamax et qui finit 3e du side à 200 (à gauche sur la photo) est également une rencontre intéressante et a joué un jeu shortstack sans erreur dans ce tournoi. Mon pote Bruxellois Gaëtan Gorlier, que je connais de Namur est présent, en compagnie d’un pote à lui, également un joueur de Namur. Je ferai même un swap avec Gaëtan au milieu du side event à 300. Malheureusement, il sautera à la bulle, suite à une erreur d’inattention en début de Day 2, dont il ne se remettra que le lendemain :). Philippe Olivier, ainsi que l’un de ses associés seront aussi des gens agréables à côtoyer. Avec Floatmeplease,  nous décortiquerons longuement mon hero fold avec KK, et il sera l’un de ceux qui d’après les réflexions évoquées, réussiront à me faire changer d’avis sur la qualité de ce fold :). Il finira runner-up du side event à 300. N’oublions pas Mill, excellent joueur qui m’avait fait grande impression dans un DSO à Namur l’année précédente. Ca m’aura fait plaisir de discuter à nouveau avec lui, et de revoir un gars qui a clairement un bel avenir poker devant lui, avenir dont cette fameuse variance choisira, pour lui aussi, la date.

J’ai tellement aimé ce DSO, que ce soit au niveau de l’organisation (merci Ophélie) ou de la sympathie des Marocains, et de leur service irréprochable, que je suis en passe d’en jouer encore quelques-uns cette année, (Malte, Paris,…) et même retourner à Marrakech en décembre pour une nouvelle édition de ce tournoi deepstack plus que pas mal.

Jontheriver


This entry was posted in a. Tournois live, Tous les posts. Bookmark the permalink.

6 Responses to 2.000€: 2/89 dans un side au DSO Marrakech + compte rendu

  1. Ophélie says:

    Superbe compte-rendu Jon, et magnifique video! Il manque juste une petite phrase sur l’épisode iPhone d’apres moi! (quelle blague typiquement belge quand meme hahaha) 😀 C’est toujours un plaisir pour nous aussi de rencontrer des joueurs sympathiques pendant les tournois!!! Bon pour ma part, comme je t’ai dit je vote pour l’As 8 pour monsieur quand tu foldes tes rois…mais on ne saura sans doute jamais! Rendez-vous a Malte en octobre alors, et cette fois Chilipoker recoit a domicile… un grand weekend en perspective!!! Bises et a tres bientot!

    • admin says:

      Merci Ophélie pour ce sympathique comment. Oui, pour l’iphone tu as raison, je vais revenir sur le post et en parler juste avant la dernière photo. Pour l’As-8, je te suis, ces cartes-là sont en effet très probables. Mais il subsiste un doute. Peut-être reverrai-je ce joueur à Malte ou à un autre DSO et me dira-t-il enfin la vérité vraie. Et pour octobre, on va organiser tout ça, ça s’annonce bien. C’était top à Marrak, et tu as super bien géré tout ça. Merci à toi. Bisous

  2. shnougz says:

    La photo de Tapis volant + la ligne hendon mob! Juste la classe…Et pour l’histoire du KK, je trouve pas ton fold si mauvais, il avait peut être A8, mais c’était vraiment au pire…

    • admin says:

      Merci l’ami. Ah enfin quelqu’un qui ne trouve pas le fold si mauvais 😉 Un jour, je reverrai le gars, et s’il a quelque chose à m’avouer, j’aurai mon appareil photo sous la main, pour une petite vidéo 😉

  3. floatmepleas says:

    very nice CR collegue runner up !
    pour le fold KK juste pas le courage de poster 60 pages pour refaire le débat par ailleurs tres sympa avec Jontheriver

    • admin says:

      Yeahhhh, sympa ton comment. Oui je comprends que tu n’aies pas le courage. De toute façon, on a déjà débattu longuement sur ce coup et je suis finalement d’accord (quoi que…. :):):):)). Tu joues un tournoi prochainement, tu voyages un peu?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *