3.801 $: Migration sur PokerStars réussie dès le premier MTT

Bruxelles, 3 juillet 2011.

Après deux jours de pause forcée, en pleine agonie de Full Tilt, il a fallu que je me décide. Pokerstars semble être l’endroit le plus sûr actuellement pour jouer, surtout en Belgique, là où la licence est devenue officielle.

En direct sur Skype avec mon ami Uriel Levy, connecté depuis l’Afrique, nous décidons de lancer vers 23h, ce samedi 2 juillet, un tournoi de 55$, short-handed, 10k GTD. Nous nous mettons d’accord sur un swap de 20%.

Uriel se fera sortir sur deux coups de malachance, dont un complètement fou, dans la façon dont l’adversaire l’a joué, si bien que je vous le relate ici, car il démontre à quel point PokerStars peut être EV+ en cette période de crise. Voir des gens jouer comme cela dans des buy-ins à 55$ est prometteur pour l’avenir. Voici le coup :

Uriel est BB et détient avec un tapis de 3.190 sur des blinds 50-100. Tout le monde passe jusqu’au SB qui minraise à 200. Uriel 3-bet à 700, le SB call. Le flop tombe en arc-en-ciel: . Le SB check, Uriel fait un continuation-bet à  1000. Le SB shove pour ses 1.790 restants, soit 790 de plus. Uriel call et les cartes apparaissent pour le showdown. SB détient , une main qui a actuellement 8.9% de chances de remporter la confrontation. Le minraise préflop, suivi du call hors-position face à la grosse relance d’Uriel, le check-raise all-in au flop avec une main complètement hors-concours et sans la moindre fold equity (790 de plus dans un pot qui contient alors 4240 alors qu’Uriel a bien montré qu’il se commitait par rapport au tapis effectif avec son CB) fait de ce move, la façon de jouer la plus médiocre qu’il m’ait été donné de voir depuis longtemps dans ce genre de buy-ins. Turn: . River: . Villain gagne ce pot avec sa quinte runner-runner. Bien sûr, le coup n’aurait pas eu une chute intéressante si nous avions juste relaté de mauvaises actions de jeu. Le bad beat est toujours plus aguicheur dans ce genre de posts, puisqu’il met en lumière l’injustice tant haïe du poker, celle qui récompense à court terme, les moves les plus horribles…

Après environ 4 heures et demie de jeu, je viendrai à bout des 362 joueurs du field, sans le moindre deal, et pour une première place rapportant 3.801$, dont 20% pour Uriel, arrondis de façon très méritée à 801$, pour son accompagnement sur skype jusqu’au bout du tournoi, et avec pour pas mal de décisions importantes, des discussions plus passionnantes les unes que les autres sur le metagame, les mathématiques ou le style de jeu à adopter à un moment précis.

Alors que mon avant-dernier tournoi joué sur Full Tilt était une victoire face à 132 joueurs dans un 26$ (903$), voici que PokerStars m’accueille également sur une victoire. Ce résultat devient ma 6e performance online. Il est plus appréciable encore pour ma part, à savoir qu’outre le fait d’être mon premier tournoi PokerStars depuis des semaines, il est également l’unique que j’aie joué hier soir…

This entry was posted in c. Poker online, Tous les posts. Bookmark the permalink.

3 Responses to 3.801 $: Migration sur PokerStars réussie dès le premier MTT

  1. shnougz says:

    Eben, tu nous a gatés ce week end! tres bons articles…

  2. mad_thorgal says:

    VGG, très impressionnant!

  3. admin says:

    Thanks les amis !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *