Nouvelle victoire ce jeudi à Namur

Namur, 25 février 2010

(Ceci est un compte rendu qui avait été posté sur le forum Pokerclub.be)

Nouveau “bracelet” à Namur ce jeudi. “Bracelet” est un peu exagéré comme terme, disons plutôt petit fil autour du poignet.

Voici un petit compte rendu de mon tournoi de ce soir à Namur, et ce avant de co-relater le tournoi super sympa que nous avons eu à Dinant, Neophrak, Coralie et moi mercredi, et où l’on s’est retrouvé à 3 à la même table.

Le tournoi de ce soir était un petit buy-in 40€+10€ avec 50 participants.
Avec 30 min de retard je m’installe et nous attaquons le 3e niveau, blind 50/100 avec un stack départ de 5000.

Le niveau moyen des joueurs est meilleur que celui des petits buy-ins habituels, car ce tournoi est organisé par le forum Belgium Poker.
Après quelques mains, je trouve au bouton sur des blinds 50/100. 2 limpeurs en middle, et des blinds qui regardent leurs cartes avant leur tour. Je sens que je peux prendre ce pot tout de suite vu la faiblesse apparente des blinds et des limpers, en mettant 550, et gagner 350 très souvent et si tout le monde ne passe pas, je me retrouve avec 1 joueur max en position. Le cutoff relance à 400, mes plans changent, et je dois me contenter de call en disant : “c’est trop peu 400, ceux qui ont mis 100 payeront tes 400″ (J’arrive pas à me taire). Le SB passe et les 2 limpeurs payent en effet. Flop: avec un trèfle. Tout le monde check et le cutoff met 825 sur un pot qui en vaut déjà 2050. Je comprends qu’il n’a sans doute pas rencontré le flop avec une mise si faible, et qu’il tente un vol en Cbet, profitant de sa relance préflop. Je le vois sur un gros broadway, et très rarement sur une pair. Je vois que les autres joueurs sont distraits et peu intéressés par la suite des événement, ce qui, combiné à leur check et la texture du flop, me fait penser qu’ils vont passer. Je call les 825 avec l’intention, si une petite carte vient et qu’il check, de m’approprier le pot. Tous les autres passent. Turn: . Cette carte me donne également un tirage couleur. Le gars check, j’envoie 1500 et il passe. Je montre mes cartes et mon bluff finalement devenu un semi-bluff pour l’image.

Avec un stack de 7800, j’ai au BB. les blinds sont 300-600. UTG envoie son tapis pour 1300, UTG+1 (joueur pas top) call les 1300, tout le monde passe ainsi que le SB. J’envoie alors mon tapis pour 7800, et UTG + 1 fold . Je gagne le coin flip contre de UTG et ramasse un pot intéressant comparé aux 1300 investis (3900 + les antes de 1000) en ayant de grosses chances que ce soit un coin flip, et avec une fold equity que j’estime à 90% sur UTG+1 qui avait call le tapis de 1300. Ce dernier rale et ne comprend pas comment j’ai pu prendre ce risque mais j’étais sûr qu’il n’engagerait pas 80% de son stack sur ce coup après avoir juste call 1300. Il touchait le 8 au flop en plus, ce qui le met encore plus sur tilt

Un peu plus tard, je fais une faute d’inattention qui me coute très très cher. Les blinds viennent de passer à 600/1200, et je suis au boutton, mais je crois qu’ils sont encore à 400/800. Avec , j’ouvre à 2550 pour prendre les blinds et les antes tout de suite, soit plus de 3 fois le BB que je croyais à 800. Lorsque le croupier dit :”1350 de plus”, je comprends l’horreur, l’effroi, le détastre, le sinistre, je n’ai fait que doubler le BB au lieu de le tripler, et le BB (joueur médiocre de la main précédente) call les 1350 supplémentaires. Flop: . Il check, je check. Turn: . Il check, je mise 2000, il call. River: . Il check, je check. Il dévoile et gagne le coup avec brelan de 2, me laissant avec un stack de 4100. Pourquoi n’ai-je pas fait ce Cbet au flop, sans doute parce que je le sentais prêt à me payer à la façon dont il a fait son check.

Mais je ne désespère pas et décide de continuer à jouer à fond.
Les antes me bouffent et je descends à 2800. Un heureux coin flip me fait repasser à 10.000 en triplant mon tapis avec deux overcards contre et .

Je suis alors au bouton avec . blinds 800-1600, ante 200. J’ai 8800 au tapis.
Un joueur qui se trouve au hijack-1, soit 3 personnes avant moi, ouvre à 3200, et le hijack envoie son tapis pour 4500, le cutoff passe. C’est à mon tour de faire un choix. Je me retourne vers l’écran de contrôle pour me souvenir de la hauteur actuelle des blinds (c’est con, je pouvais regarder les blinds directement ), et comprends qu’il n’a fait que doubler le BB. Je ne peux pas le mettre sur une main qui domine mon , je le vois sur un As plus faible et j’envoie la boîte (ce que je n’aurais pas fait s’il avait triplé la blind depuis sa position, étant donné qu’il n’était pas très actif depuis le début.) Il call mes 5800 supplémentaires et dévoile , une main dominée par mon . J’ai donc pas mal de chances de prendre le side pot si je perds contre la petite pocket du gars qui est all-in, ce qui me ferait encore gagner des jetons sur ce coup. Mon vient et je gagne le flip contre la petite pocket du gars allin, mon tapis fait alors 25.000. Le croupier me demande alors d’expliquer pourquoi j’ai regardé l’écran de contrôle, et quel était le rapport avec les blinds. Je lui explique alors la réflexion que je viens d’écrire ici, mais bon, pourquoi est-ce que je dois toujours expliquer le pourquoi du comment de où du quoi du qu’est-ce, c’est ma grande lacune…

Ensuite, je suis BB pour 2000 et “Phil Laak” à ma table, oui enfin, un gars qui a le look, limp UTG. J’avais observé ce joueur et je le considérais comme un bon joueur. Ca sent le trap. Ce gars spécifiquement, ne peut limp UTG qu’avec la pocket rockets. Un gars en middle envoie son tapis pour 7000. Tout le monde passe et j’ai au BB. Le limpeur UTG ne me couvre pas mais peut me faire très mal (22.000 de stack environ). En temps normal,avec un tapis de 25.000, je relance pour coucher le limpeur UTG, mais je jette ma main et dit : “T’essayes de me traper avec les As, pas vrai?” Le gars call et dévoile et me dit : “mais alors ma capuche et mes lunettes ne servent à rien ”

Quelques vols plus loin, je fais un suckout: un pauvre homme a au cutoff, il met tapis à 8000, j’ai au bouton, j’ai 3 fois son tapis, j’envoie allin et les blinds fold, mais je touche mon au river, jontheriver ! Mon tournoi ne se jouait pas là si je perdais ce coup. Je m’excuse pour tentative de consolation, mais en vain 😉

5 personnes ITM. Lorsque nous sommes 4, quelqu’un propose de faire un deal et personne n’est contre. Et qu’est ce qu’il a installé jontheriver sur son iphone la veille, hein, qu’est ce qu’il a installé, je vous le demande ? ICM cruncher, on ne la lui fait plus, héhé. J’étais aux anges. J’allais pouvoir enfin imposer un calcul ICM équitable à Namur. Je dis : “Je ne fais le deal que si on le fait sur mon application iphone ICM”. Et hop, on entre les stacks, on entre la structure du price money et l’application dit à l’euro près qui prend combien : tout le monde est d’accord et je finis avec le plus de jetons (d’une très courte longueur, mais ça suffit pour se trouver en tête de liste pour l’épreuve sur le site web avec 22 points supplémentaires au classement mensuel…

This entry was posted in a. Tournois live, Tous les posts. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *