On n’oublie pas la tête du gars qui nous fait un slowroll

Namur, 3 Octobre 2010.

Arrivé avec 1h30 de retard pour jouer le freezout 60 du dimanche, je suis étonné de pouvoir encore m’inscrire. En effet, je m’attendais plutôt à jouer un nouveau qualificatif pour le championnat de Belgique à 18h. Je m’inscris et il me reste pratiquement 9000 jetons sur les 10.000 de départ. Je vois alors sur quelques coups, un gars ultra agressif, beaucoup trop, et qui n’a pas peur d’investir tout son tapis aves des mains moyennes. Je suis alors SB avec sur des blinds 200-400 ante 50. Face à 3 limpeurs dont le gars en question et un tapis avoisinant 8000 à ce moment-là, je décide de compléter les 200 manquants. Je sais bien que je jouerai le coup hors position, mais je prends le risque. Flop: . Je check, ainsi que les trois suivants qui n’ont pas l’air d’avoir rencontré ce flop. Le maniaque dont je parle ci-dessus met 5000 dans un pot de  2500 environ, se commitant complètement car il lui reste 2000 derrière. Vu ses précédentes actions, je suis très confiant d’être devant à ce moment-là. Il peut avoir un valet, mais certainement pas aussi bien soutenu que le mien, car avec KJ et AJ, il ne serait pas resté calme au cut-off préflop. Il peut aussi avoir 2 piques. S’il a touché un monstre comme deux pairs, il ne mise pas autant. J’envoie mon tapis pour 3000 supplémentaires et il call, en faisant une grimace et comprenant qu’il est mal en point. Il retourne . Turn : . River: et je double mon tapis, éliminant le joueur.

Mon tapis ne s’envolera pas au cours de ce tournoi. Je gagnerai un coin flip avec all-in preflop contre , alors que premier ouvreur, j’avais moins de 8 M au cut-off.

J’arrive en table finale, assez short stack, passe à 35.000, mais redescend à 24.000, lorsque les blinds 6000-12.000, ante 1000, arrivent sur moi au BB. Je n’ai pas trouvé de main pour faire all-in avant au cours de ce tour et j’ai décidé de laisser la blind m’écraser et de call le reste de mon tapis avec any two cards face à une relance. Le short stack m’envoie 21.000 et je call sans voir au BB. Je retourne alors . Lorsqu’il abat son , je me rends compte que j’ai deux overcards. Je gagne le coin flip avec un rivière et passe à 46.000 environ.

Mais la main suivante sera dévastatrice. Nous sommes 8 à table. Je suis SB à 6000 et je trouve . Un joueur pas mauvais que j’ai observé la dernière heure, call UTG+1 les 12.000 de BB.  Tel que je connais le BB, et d’après ce que j’ai pu voir avant, il n’est pas du genre à pousser all-in si je complète la SB à ce stade-ci. et je pourrai souvent voir ce flop pour 6000 supplémentaires. On peut alors se dire que je dois pousser tapis ici. Et ce n’est pas vraiment faux. Est-ce une erreur de ne pas le faire? Possible. Mais je n’ai jamais vu le joueur UTG+1 limper à cette position. Il a soit un monstre, AA, KK et tend un piège, soit une petite pocket, soit un A pareillé avec petit kicker. Il est leader stack à ce moment avec plus de 110 k. Si je pousse les 34.000 supplémentaires avant le flop, il est tout-à-fait susceptible de les payer avec une petite pocket ou avec le monstre avec lequel il a tendu un piège. Je ne veux pas prendre ce risque alors que je serai au bouton le coup suivant, et pourrai attendre l’élimination d’autres short stacks pour gagner des places. Si je call, que je vois le flop et que l’As vient, ou même deux trèfles, voire un tirage quinte ouverte avec mon 7, je pourrai pousser mon tapis premier de parole avec pas mal de fold equity, et en cas d’As, avoir souvent le sentiment d’être devant avec mon kicker. Si l’as vient au flop, il aura rarement AA, et KK ne me fera plus peur du tout en cas de piège. Avec A8 offsuited, il n’aurait pas call préflop, et avec A8 suited, il aurait relancé. S’il a un As, hors-mi AA, j’ai donc le sentiment qu’il est accompagné d’un petit kicker de même couleur. Si je ne rencontre pas mon flop, je pourrai abandonner le coup et garder 34.000 au tapis, alors que si j’avais passé préflop, il me restait 40.000. Sur des blinds 6000-12.000, ante 1000, la différence n’est pas énorme puisque je devrai de toute façon agir dans le tour qui vient pour ne pas être trop affaibli. J’aurai aussi le bouton au coup d’après, et moins de pression sur les quelques mains suivantes. Je call et comme prévu, le BB check. Flop: . Je réfléchis pendant 15 secondes pour masquer mon As et me faire call par d’éventuelles mains, en plus des baby A suited. J’envoie mon tapis. Le BB passe et le limpeur UTG+1 préflop me dit :”Tu as 10-3?”. Je ne réponds pas et après 10 secondes il me call en retournant . Très sympathique le slowroll que je ne m’explique pas vu qu’on avait mangé ensemble une heure avant et sympathisé. Soit. Ca lui a fait plaisir, c’est le principal. Le turn et la rivière ne m’aident pas. Je sors de ce tournoi en 8e position et avec 73 euros en poche pour un net de : +13 euros

This entry was posted in a. Tournois live, Tous les posts. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *