Deux erreurs peu flagrantes, mais coûteuses en TF à Namur

Namur, 2 septembre 2010.

Ce jeudi je décide, de jouer le tournoi de 20h à Namur. C’est un 30€+10 avec 1 rebuy et 1 add-on.  J’arrive avec 20 minutes de retard. On commence à 2500 jetons. Les blinds sont à 50-100 à mon arrivée. Après avoir perdu deux ou trois petits pots dans des coups dont je n’ai qu’un vague souvenir, et qui sont plus le fait de flops non rencontrés et de mauvaises situations que d’erreurs d’appréciations, j’ai 1300 au tapis. Je pousse une fois au cut off sur des blinds 100-200 avec je ne sais plus quel As moyennement kické, et tout le monde passe.

Un peu plus tard, je pousse au boutton avec 1500 de tapis sur les même valeurs de blinds avec . Frank au SB, pousse également pour son tapis de 3000 et BB se couche. Il dévoile et c’est parti pour le coin flip. J’aime bien Frank, c’est un bon joueur, que j’apprécie par son style et son fair play. S’il gagne le flip, je lui dirai « belle main »,  et n’aurai absolument aucun sentiment négatif, ou d’animosité envers mon adversaire, puisque nous n’avons aucun historique particulier, si ce n’est de la sympathie l’un pour l’autre.

Flop :   Turn : Kh. Frank rigole et s’écrie : 1 out. En effet le 7 de cœur ne l’aide plus puisque le board contient 2 cœurs. River : . La table pousse un ooohhhh, et Frank me dit : « Sorry ». Je lui serre la main en rigolant aussi. Les jetons ont été mis avant le flop et l’ordre dans lequel les cartes tombent n’a pas d’importance. Il a gagné le coin flip, voilà tout. J’accepte très bien ce genre de situations, et je sais qu’au turn, elle ne se produiront qu’un peu plus de 2% du temps. Je vis bien avec, car ce n’est pas tous les jours ;).

Je prends mon unique rebuy. Ne voyant pas grand-chose jusqu’à la dernière main de la pause, je trouve en middle. Je sais qu’après cette main, nous aurons tous un add-on pour 3500 jetons. Un limp du joueur avant moi, et je limp aussi à 200. Le bouton, envoie son tapis pour 425, et le SB envoie le sien pour 1425. BB fold, et le joueur qui a limp avant moi fold également. Je suis dernier à parler, car les joueurs qui me suivent avaient fold avant. Le pot contient maintenant 3 fois 200 + 425 + 1425 = 2450. J’ai 1225 à ajouter, ce qui me donne une cote de 2 contre 1. Si j’estime avoir 33% de chance de remporter ce coup, le call est indiqué. Nous sommes à la dernière main. Et les gens se demandent s’ils doivent prendre leur rebuy avant l’add-on. Le résultat du coup leur donnera la réponse. C’est pourquoi je n’ai pas peur d’être contre des premiums hands. Evidemment, si un roi ou un six mieux kické que moi est dans le coup, je ne suis pas au top. De même pour une pocket au dessus du dix. Mais leur range est large, et je pense que je suis à 33% contre ces ranges. Le premier dévoile et le second . Je suis à 36% contre ces mains. Mais la pocket 5 tiendra. Je me retrouverai alors à 1000 au tapis avant l’add-on.

Après l’add-on de 3500, et quelques coups, j’ai 5200 au tapis. Je trouve UTG sur des blinds 150-300. Je mise 800. Tout le monde fold et BB call. BB me couvre du double de mon stack environ. Flop . A ma grande surprise, BB reprend la main pour 900. Je suis déçu qu’il fasse si peu, car je ne peux pas envoyer la boîte, il n’est pas commited. Que peut-il avoir ? L’As ? Un tirage ouvert avec 76, un tirage trèfle ? Dans tous les cas, c’est drôlement joué. Pourquoi ne me laisse-t-il pas faire le Cbet ? Je possède un tréfle, ce qui diminue ses outs en cas de draw. Je call les 900. Turn : .  Il fait 900 à nouveau. Là je suis ennuyé car j’ai encore 3600 devant moi. Comment agir de manière à ce que la probabilité qu’il les mette soit la plus grande. S’il a un tirage et que son tirage rentre, je suis foutu. Si le tirage ne rentre pas et que j’ai juste call au turn, je ne prendrai plus un jeton. Peut-être que lui me voit sur un tirage aussi. Mais alors, il aurait fait plus que 900 au turn. Ses 900 ont l’air d’être un blocking bet, peut-être pour voir son tirage bon marché, ou alors avec un As mal soutenu. J’envoie la boîte pour 2700 supplémentaires et il fold en me montrant  . Il me dit : « je sentais que tu avais un As ». J’en avais même deux, mais je muck. Etonnante sa façon de jouer. Et pas de regret quant à la mienne. Je pense qu’à moins qu’il touche l’un de ses 2 outs miracles qui lui donnent le brelan, je ne prenais pas un jeton supplémentaire dans ce coup. Même sur une baby rivière, il n’aurait pas fait un troisième barell, et aurait fold face à une mise de ma part.

Je trouve alors au BB la main suivante. Blinds 150-300. Le cut off  fait 900, le SB call les 900. Lorsque ça arrive à moi, je squeeze à 3300 avec 7400 au tapis au total avant le coup. Si le cut off a une bonne main, comme TT+ ou AQ+, qu’il paye avec plaisir. Mais je refuse qu’il entre dans ce coup avec un petit As, suite à sa tentative de vol à 3 blinds. Cut off fold et SB, après 20 secondes de réflexion, et un essai de déchiffrage d’un tell sur mon visage, où des lunettes de soleil venaient de couvrir mes yeux, call les 3300 hors position. Je le mets sur une petite pocket mais bcp plus souvent sur AT+. Suite à des vols un peu trop fréquents de ma part sur les quelques coups précédents, et un historique avec ce gars, que j’ai sorti deux fois d’un tournoi à Namur alors qu’on était deep tous les deux, je pense qu’il veut prendre sa revange. Je sais qu’il peut payer light et que sa range est large. Mais je ne veux absolument pas voir un As sur le flop. Je sais que si l’As sort, il n’hésitera pas à reprendre la main et faire un donk bet pour la hauteur de mon tapis qu’il m’a préalablement demandé de compter. Je devrai alors passer mais j’aurai l’avantage de l’info qu’il m’aura si souvent donnée. C’est là qu’à sa place, je check-raise si je trouve mon As.  Flop : . Il check, et dans un moment d’hésitation, j’envoie mes 3800 restants, à la manière d’un gars qui n’a plus que ça à faire pour s’approprier le pot. Il hésite au moins 40 secondes. Je me dis qu’il n’a pas une overpair au board, car lui, n’aurait pas pu la lâcher, même s’estimant battu. Il hésite donc avec AT, ou AJ.

On ne le saura jamais car il fold la main, je muck et Frank me dit « bien joué ». Je pense qu’il me dira plutôt bien joué pour le muck, car tant de joueurs à Namur, dans ce spot là ne peuvent résister à montrer une premium hand. Et si je n’ai pas une premium, ben c’est bien joué aussi…

Un peu plus tard, je trouve . Je ne sais plus si j’ai juste limp ou call une petite relance pour voir le flop avec cette main, mais je sais juste que quelle que soit la relance, elle a été payée avec les règles du set mining, et que selon mon tapis, et le tapis du relanceur, ainsi que ce que le pot contenait déjà,  suite aux autres limps, je pouvais gagner entre 12 et 15 fois ma mise. Flop . Avec pas loin de 10.000 au tapis, je me souviens avoir ouvert en début de parole à 1425, d’une part pour faire payer les éventuels tirages ou les dames, d’autre part et avec plus d’espoir, pour être relancé, même à tapis par un tirage trèfle qui pense avoir de la fold equity. Certains tapis me couvraient encore largement, et si je n’avais pas ouvert moi-même, ils auraient peut-être été voir un turn gratuit, ce que je ne pouvais tolérer. Tout le monde fold et un gars en face de moi, donc en middle, envoie son tapis pour 4800. Les autres fold et je call. Il découvre .  Je gagne la confrontation, conformément à ce que les statistiques avaient prédit (96.5%).

Changement de table. Deuxième main : J’ai au tapis avec près de 20.000 jetons. Je suis BB à 800. UTG, un gars fait all-in pour 7250 jetons. Tout le monde fold et je call, car je le vois très rarement sur QQ+. Pour moi, c’est une petite pocket qui fait ça, ou AK. Il a et je gagne le coup propulsé à 27.000 jetons.

Je décide alors d’utiliser mon gros tapis pour commettre plusieurs vols en position. Je ne note pas ces mains sur mon Iphone et ne peut pas les relater. J’en ai cependant noté une. J’ai au Sb, blind 400-800 ante 50. Cut Off limp à 800. Je connais un peu Cut Off, et Big Blind a déjà regardé sa main. Il n’a pas l’air en transe avec une éventuelle premium. Je mise 3600 et les deux passent. Avec hors position, soit je prends le pot immédiatement, soit je l’abandonne trop facilement si le flop n’affiche pas 567 ou 884.

Puis j’ai au cut-off. Je mise 2000 sur les blinds 400-800. Sb, l’un des plus mauvais joueurs de Namur, capable de monter des Stacks énormes en un rien de temps et de se faire déstacker en encore moins de temps me call. Flop . Il check, je mise 5000 et il passe. Ce joueur a en plus la particularité de dévoiler immédiatement son jeu en reprenant la main lorsqu’il touche. Avoir la position sur lui est encore plus bénéfique que sur un autre.

Juste avant la table finale j’ai environ 33.000 au tapis, blinds 600-1200 ante 100, 6 joueurs. Je trouve au boutton. Deux personnes limp et je limp également avec la position et l’intention de faire un peu de small-ball postflop. Sb Limp et BB check. Nous somme 5 et le pot contient 6600. Flop . Sb ouvre  pour 2000. BB, et les deux autres fold et je me retrouve en heads-up au boutton. Je call ses 2000 avec l’intention de prendre le contrôle du coup s’il montre de la faiblesse plus tard. Il en a déjà montré. Que veux dire 2000 sur un pot de 6600. Je ne connais pas ce joueur, peut-être est-ce un tirage. Les piques ou 75. Peut-être a-t-il un 8 mal soutenu. Il a 23.000 au tapis environ et nous sommes à la bulle de la TF. Turn: . Un éventuel tirage n’est pas rentré pour lui. Un gut shot aurait pu rentrer bien sûr, mais je suppose que son ouverture à 2000 au flop représente un tirage de quinte ouverte, ou les piques. Ce peut lui apporter sa pair de 7 tout au plus. Dans le pire des cas, il avait 78 en main et touche sa double pair. Il check. Je peux donc aisément écarter cette dernière solution. Je décide alors de reprendre la main maintenant. Car si je le fais au river lorsque le tirage ne sera pas rentré, ce sera bcp plus dur de faire passer un 8, car j’ai montré de la faiblesse au turn en checkant. Je fais 2000, avec l’unique intention de montrer un peu de force. Je sais qu’il va call et je ne vois pas comment il pourrait ne pas call, qu’il ait un 8 ou un tirage. Et j’ai la ferme conviction que si son tirage rentre, il reprendra la main au river et me donnera cette info. Avec un bet à 2000 au flop sur un pot de 6800, on n’a pas affaire là à un World Class player, et le check-raise au river, n’est sans doute pas dans ses bagages pokersistiques non plus, peut-être même pas le check-call. Si je fais plus de 2000 au turn, c’est dangereux, car ça pourrait le commit. Et avec un 8 en main, il pourrait payer désespéré mon nouveau barell au river, pour ce qui lui reste dans son tapis. River . Il ne complète aucun des tirages que je soupçonnais au flop. Il check et je fais 9000. Ici, avec un 8 mal kické, ou même un 7 touché au turn avec un tirage 75 ou 79, des jeux qui me battent, l’adversaire ne peut plus payer. Je demande plus de 60% de ce qui lui reste, et ce bet concorde avec la force que j’ai représentée au turn. Il fold et mon tapis passe aux environs de 42.000.

On est en table finale. J’ai en middle  Un gars limp UTG sur des blinds à 1000-2000, ante 200. Je perçois pas mal de fold equity sur ce limpeur malgré qu’il soit UTG. J’ai envie d’embarquer ce pot et je mise 8000, respectant un peu la règle 3 fois le BB + BB fois le nombre de limpeurs. Ce pot  fait 7000 et il est intéressant. Mais mes plans ne se passent pas comme prévu. Un gars, le même que celui qui a passé mes 9000 river au coup précédent envoie son tapis pour 18200. Tout le monde fold, et me voilà dans un spot intéressant. Je dois ajouter 10.200 pour un pot qui fait déjà 33.200. Si je perds le coup, il me restera encore un bon 23.000. En gros, si je paye ce pot qui contiendra alors 33.200+10.200 = 43.400 contiendra plus de 4 fois la mise que je dois ajouter. La question devient : ai-je 25% de chances de gagner contre sa range. Je vois ce gars sur un gros broadway. Sans savoir expliquer pourquoi, je ne lui donne pas une range limitée au premium hands du genre JJ+. Sa range est assez large et peut comprend 55+, KQ+, AT+. Je pense vraiment être à 25%. Après 20 ou 30 secondes de réflexion, je call. Il dévoile . Je ne m’étais pas vraiment trompé. Je trouve mon 10 au flop et la suite ne l’aide pas. Le joueur, alors éliminé me regarde, se posant un peu des questions sur ma façon de jouer ce coup. J’explique vaguement la raison de ce call à mes voisins, mais ils n’ont pas l’air de me prendre pour un extra-terrestre. Le niveau a quand-même évolué à Namur, surtout pour les joueurs qui atteignent la TF, et ils savent que ce call, même s’ils pensent sans doute que c’est particulier, n’est pas un fishy call. Je retiendrai cependant qu’ils ont vu que j’ai tenté ce vol un peu audacieux avec .

J’ai au BB. Blinds 1500-3000 ante 200. 3 joueurs limp, je regarde ma main, et après un temps d’attente qui laisse penser que j’avais envie de relancer, je check. Le flop est . Premier de parole, je mise 9000 sur ce flop que les limpeurs ont souvent raté. Ils foldent tous les 3 et je dévoile mes cartes en disant « seven deuce game, chaque joueur me doit 10.000 $ ». Ca rigole jaune chez les joueurs, et sincèrement chez les croupiers, et la partie continue.

Je trouve alors UTG+1. Voici ma première vraie erreur dans ce tournoi. Ahhhhhhhhhh, je m’en veux. Sur des blinds 1500-3000, UTG ouvre à 9500. J’ai 60.000 au tapis. La table est assez passive, et je pense que ça va fold d’après ce que j’ai déjà pu observer chez deux ou trois joueurs. J’aurai la position sur UTG après le flop. Mais relancer ici est dangereux, car il peut avoir AK ou QQ+, surtout qu’il fait plus de 3 fois la blind. Je décide de call et de réévaluer au flop ce qu’il fera. J’ai joué avec ce joueur souvent, et on a été aux mêmes tables depuis le début du tournoi. J’espère pouvoir le lire. C’est le fameux joueur du JJ contre mon AA beaucoup plus tôt. Flop: . Il réfléchit et pousse son tapis pour 29.500. Me voilà dans une situation difficile. A-t-il vraiment ce AK. Ou alors, a-t-il une pocket pair inférieure à l’as comme JJ, QQ ou KK ? Il a montré plus tôt comment il jouait JJ sur un flop avec un As. Ok c’était pas tapis, mais bon, il me connait et sait aussi que si il check, je vais arracher ce pot, que j’ai l’As ou non. Aurait-il deux cœurs, comme un ? Ou alors AQ aussi? S’il a touché un brelan de 7, pourquoi fait-il tapis. Serait-il mauvais au point d’avoir peur en heads-up de mes éventuels cœurs ? Je le pense bien en fait. Ce genre de joueur a peur de n’importe quel tirage, quelle que soit la probabilité que je l’ai. En effet, si j’ai deux cœur, il a un peu de fold equity avec un As. Mais avec un brelan, a-t-il envie de me chasser, sait-il que je n’ai plus que 31% de chance de gagner avec deux cœurs contre son brelan ? Bien sûr que non. Ne sachant pas quoi faire, je décide de lui poser une question : « T’as AK ? Je suis ennuyé j’ai une main très forte ». Il me répond « Paye alors ». Je sais pas à quel degré je l’ai pris, mais j’ai payé. Il me montre pour un brelan, et je suis un peu dégouté de mon call. Jamais je ne devais payer ça. Turn: . A ce moment, le gars tape 5 ou 6 fois très fort sur la table, un peu comme un chien qui remue la queue parce qu’on lui a donné un Nonos. Je lui dis : « mais tu avais une malchance sur 70 de perdre ce coup au flop, pourquoi tu es si heureux au turn ». Il me répond qu’il a le droit d’exprimer sa joie, et je dis : « oui c’est  vrai, exprime seulement ». Pour la petite histoire et après vérification, j’avais 1.6% de chances de gagner, soit une chance sur 61. Je n’étais donc pas loin de la vérité ;). Mon tapis est à environ 20.000…

J’ai maintenant 22 ou 23.000 au tapis. On n’est plus que 5 et ce même gars limp au SB sur mon BB à 4000. Il l’avait déjà fait une fois auparavant et j’avais décidé de ne pas relancer, car j’avais décidé de conserver du crédit pour les deux fois suivantes, où je relancerais évidemment de manière à ce qu’il ne puisse pas voir ce flop bon marché. J’ai au BB lorsque le flop arrive: , nuts. A ma grande réjouissance, je le vois prendre ses jetons et miser 6700. Il me reste 18.000. Je réfléchis pendant 30 secondes, mais je connais mon move depuis la première seconde, ce sera all-in. Je ne suis pas inquiété par les cœurs.  Je suis inquiété par le fait que si je slowplay et laisse sortir un cœur ou n’importe quelle carte qui donne la quinte en une carte, notre ami ne payera plus. On le sait maintenant, monsieur a peur des tirages. Après ma réfléxion, je dis un « tapis » tout timide et à peine audible, repris par le croupier : « Monsieur fait all-in ». Le gars hésite, m’observe, réfléchit, et finit par call les 11.000 supplémentaires. Je dévoile mes nuts, et il dévoile lentement et peu fier . Je me dis : « Eh non mon ami, tu ne pourras pas dire : « seven deuce game » ». On dirait qu’il n’a pas trop supporté mon 72 tout-à-l’heure et qu’il veut m’imiter. Le Turn est un , et notre ami est drawing dead. Il touche un inutile river, et je repasse à 50.000, tout cela, sans remuer la queue comme un chien affamé.

Ensuite, nous sommes 5 à avoir des tapis très équivalent autour des 46.000, qu’est la moyenne à ce moment-là. J’ai même  un peu moins, 42.000. Je trouve . Je mise 14.000 sur des blinds à 2000-4000. Jules*, un gars que je connais, très loufoque à table, très bad beateur, et vite content de ses mains envoie la boîte. Je sais qu’il me couvre. Sa range est large, malgré qu’il ait montré bcp de bonnes mains à cette TF quand il était dans un coup, des AQ, des AK, des pockets 8,9,… Je me dis qu’il n’est pas impossible qu’il ait justement une pocket légèrement inférieure à la mienne. Il peut avoir aussi l’une des 4 supérieures, mais également AK ou AQs. Je décide de faire un call, car les tapis son si proche, que vu ce que j’ai investi, le calcul ICM me dirait sans doute de call aussi. Il dévoile et je perd le coup. Je suis out en 5e position et prend 135 euros pour un bénéfice net de +35 euros. Je pense avoir fait une erreur. Si j’ai fait un peu plus de 3 fois la blind, c’est pour avoir un peu plus de fold equity. Je sais qu’Anthon n’a sans doute pas vraiment calculé ça. J’aurais du faire 10.000 preflop et fold ensuite ma pocket ten je pense. Ca aurait été plus sage. J’ai fait un call rapide à un endroit où une réfléxion plus longue aurait pu m’amener à une décision plus sage. Il est vrai que 88 et 99 sont moins probables que AK, AQs, ou JJ+. C’est un mauvais call de ma part, une erreur. Elle est coûteuse. Les 4 autres feront un deal et partageront le maigre price money pour empocher 570 euros chacun.

This entry was posted in a. Tournois live, Tous les posts. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *