14 heures de Zenith infructueuses

Bruxelles, 12, 13 et 14 janvier 2011.

Après 3 sessions et 14h de jeu au Brussels Zenith, le bilan est lourd. Je perds 300 le premier soir, récupère 10 euros le second et perd 61 euros le 3eme. Il n’est pas aussi lourd en terme d’argent qu’en terme de baisse conséquente du winrate, qui passe maintenant juste sous la barre des 10 euros de l’heure.

Les bad beats se sont succédés ces trois jours, et mon poker a été très tight. Je ne me reproche pas de grosses erreurs ces fois-ci. Il n’y a pas eu non plus de coups importants.

Voici deux coups, qui ont eu lieu sur deux sessions différentes et que je trouve marrants à relater. Le premier, c’est Brian* lui-même qui me suggère de le relater sur le blog. J’ai au bb et je relance à 9 (blinds 0.75-1.5) suite à 6 limps. Brian*, juste à ma gauche, dit :”je suis obligé” et call. Normalement on s’évite au Zenith, et ce qu’il dit est un peu une façon de dire : je ne peux abandonner ce coup, malgré ta grosse mise. A ce stade, il a pour moi AK ou une pocket pair assez grosse, mais pas premium. Avec une premium (AA,KK,QQ), il me relance car nous n’essayons pas de nous traper l’un l’autre. Un autre gars call aussi. Flop: . Je check, et les deux autres aussi, ce qui me donne alors l’impression qu’il y a rarement un As chez l’un des deux autres adversaires. Turn: . Ma position est mauvaise. J’ai sans doute la meilleure main. Sauf un roi ou une dame à la rivière, je crois avoir peu de chance d’être battu. Je décide de check-caller le turn pour contrôler le pot. Suite à mon check, les deux autres checkent. Maintenant, plus de doute, mes valets étaient devant et les deux autres attendent quelque chose de la rivière. River: . Je check, et Brian* mise 15 dans ce pot de 30. L’autre passe. Cette carte à priori inoffensive est en fait la plus mauvaise. Au turn, ne voyant pas Brian sur une premium, ni sur AK, à cause de son double check, je le vois sur une pocket assez grosse. Les valets, je les ai et il est peu probable qu’il les aie aussi. Les dix, il aurait pu les embusquer au flop, mais au turn, il aurait quand-même commencé à faire grossir le pot. Je ne vois donc plus que les 9, peut-être les 8. Avec une pocket plus petite, il n’aurait pas payé si vite préflop en disant “obligé”. Ce 9 est donc peut-être sa carte gagnante. D’autre part, avec 88, il va rarement essayer d’arracher ce pot. Il faut qu’il me voie sur une pocket supérieure, les valets, les dames ou les rois pour tenter ce move avec 88. Bien sûr, Brian* est capable de faire cette lecture. Ces mains sont en effet dans ma range. Mais sa mise à la moitié du pot ressemble trop à un value bet. Je lui dis :”t’as les 9″ et passe. Il me montre sa main , et confirme ma lecture en me disant :”t’as vu mes cartes?”. Ce n’est pas la première fois qu’on me dit ça. Je le prends comme un compliment ;).

Le jour suivant, j’ai en début de parole. Je limp ainsi que 5 autres. Flop: . Je check et tout le monde check jusqu’à François* au bouton, qui mise 8. Je décide de faire le call. Si le turn n’est pas un trèfle, ma couleur sera invisible, et ça marche très bien au Zenith ce genre de coups.  Un gars avec 34 au tapis relance à 30 euros. François* call. Bien sûr, ce limp reraise en middle de la part de ce short stack signifie aussi couleur flopée vu l’historique du gars, très prudent. Selon moi François* a un gros trèfle. Evidemment, ce n’est pas contre lui que je joue ici. Je passe ma couleur. Turn: . Le gars check, François* mise ses 4 euros restants et le gars call son tapis. Il montre et François* , avec juste le pour le sauver.¨François* ne lache pas un coup lorsqu’il a un tirage quinte flush quel qu’il soit. Ce que j’entends par là, c’est que même s’il voit que l’autre a déjà couleur au roi, il investit les 34 euros dans ce pot minuscule pour toucher sa quinte flush. Bien sûr, je ne pense pas qu’il ait compris que l’autre avait la couleur. River: .

Le bilan net, après 3 sessions de suite est de : -351 euros

This entry was posted in b. Cash games live, Tous les posts. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *