Payer cher pour partager, quelle idée !

Bruxelles, 13 décembre 2010.

Cette session au Zenith, durera 5 heures. Voici 2 coups intéressants de la session:

J’ai et limp en middle. Un gars relance à 9 euros au CO. Marcel* call au bouton. Je décide de payer hors-position sur ces deux joueurs, ce qui  ne me plait pas trop, à priori, mais la profondeur des tapis m’incite à le faire quand-même. Flop:  . Je check, le CO mise 17 euros et Marcel* raise à 36. Il lui reste 100 euros au tapis. A ce stade-ci, et connaissant son jeu assez prudent, il va de soi que Marcel* a le 4e As. Lorsque j’ai payé les 9 préflop, mon flop idéal n’était pas celui qui me donnait un brelan d’As. C’est pas mal certes, mais ce n’est pas le meilleur flop, ni en terme de maximisation de profit, ni en terme de quasi-certitude d’avoir la meilleure main. Marcel* n’a surement pas AK, car il le slowplay. Sa relance est synonyme de peur que son brelan soit battu. C’est incohérent, car soit il est déjà battu par un As mieux soutenu, soit il ne peut être battu au turn que par un tireur de gut shot avec QT ou QJ. Mais je sais comment il réféchit. Il se sent vulnérable avec son kicker, un point c’est tout. Avec AQ ou AJ, je ne pense pas qu’il relance ici. Même avec AT, il ne relance pas, car il bloque un peu certains gut shots avec son kicker. Je le mets donc sur un A2s-A9s. Oui, il  n’aurait pas payé 9 euros avec un A9- offsuited. Comme le dernier As est l’, il a donc souvent deux trèfles avec son As petit kicker. Cependant, je ne vais pas exclure les AT, AJ etAQ, même s’ils sont moins probables. Il suffit d’une carte plus grosse que le 6 au turn ou à la rivière pour que mon kicker 6 ne joue plus. Donc, même si mon kicker est devant, la probabilité qu’on partage est très grande. Admettons, qu’il ait A2, A3, A4 ou A5. Il faudrait donc pour ne pas partager ici, que le turn et la riviere soient toutes deux différentes, et comprises dans les 3 autres cartes parmi 2,3,4 et 5 qui ne sont pas son kicker. Cela arrive 12 fois sur 45 au turn, et 8 fois sur 44 au river. Cette probabilité que je gagne avec mon kicker 6 si son kicker est moins bon et qu’on ne touche ni son kicker, ni mon 6 est donc de 12/45 * 8/44= 0.048 ou 4.8%. Bien sûr au moment du coup je ne calcule pas cela aussi précisément. Je sais juste qu’elle est infime et que je ne peux pas compter sur ce 6, même s’il est devant. Contre sa range de main qui comprendrait tous les A9 de trèfle à A2 de tréfle, ainsi que AT, AJ et AQ, mon équité est de 36% (vérification faite sur iphone après le coup). Je fold sans hésitation et l’ouvreur initial fold aussi. Marcel* montre qu’il avait . Je lui dis que j’ai passé un As et il ne me croit pas ;). Dans le cas actuel, contre son précisément, mon équité était de 54.8%, avec 20.6% de chances de gagner (mon 6 vient et pas un roi ou un autre 6), 68.3% de partager, et 11.1% de chances de perdre (son 3 vient et pas mon 6, un roi ou un autre 3). Donc même le sachant avec un kicker moins bon que moi, le fait de jouer son tapis contre lui n’est pas si intéressant, déduction faite du rake. Bien sûr, connaissant sa main, ça reste légèrement EV+ de jouer pour la boîte, si l’on considère en plus la fold equity qui fait suite à mon push.

Avec au BB, je vois le flop en checkant suite aux limps de trois joueurs. Flop: . Tout le monde check. Turn: . Me voici avec un tirage couleur et gut shot. Je check, François* check, le bouton ouvre à 3. Je call et François* call en middle. River: . C’est la carte de rêve. Ce qui est dommage, c’est que le pot soit si petit, mais je ne pouvais pas risquer de relancer au turn hors-position. Le tirage est trop beau pour se faire sortir du coup à ce moment-là. Comment maximiser sa main maintenant. Il va de soi que si je mise, je ne serai souvent payé que par un 8. François* qui paye systématiquement ses gut shots quand c’est pas trop cher est susceptible d’en avoir un. Je fais un énorme overbet dans ce pot, et je mise 25 dans 13. François me call avec et le bouton passe. Mon coup a fonctionné, car sans 8 il ne paye même pas 5 euros, et avec un 8, il paye jusqu’à bien plus que le pot. Cependant, même si je suis content du résultat de ce coup (que je n’aurais jamais payé à sa place pour partager 13 euros au mieux), je crois que j’aurais pu prendre bien plus en checkant. En effet, s’il n’a pas de 8, je ne prends plus rien, et s’il a un 8, il va essayer de prendre de la valeur dessus lui-même. Il misera surement entre 9 et 13 euros. Je pourrai alors le check-raiser à 50 ou 60 même, avec de grandes chances de me faire payer. Je trouve qu’il y a donc une erreur dans ce coup optimisé malgré tout.

Mon bilan net sur cette session est de : +209 euros

This entry was posted in Tous les posts. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *